Pourquoi Edward Snowden est-il coincé dans une zone de transit ?

En provenance de HongKong, arrivé le 23 à Moscou, à destination prévue pour la ville Quito, en passant pas la Havane, le demandeur de l’asile politique au pays Equateur a coincé dans la zone de transit de l’aéroport de Moscou depuis plus d’une semaine. Pourquoi Edward Snowden est-il coincé dans une zone de transit ? Pour combien de temps encore ?

Pendant ces jours, des négociations courent toujours, des rumeurs aussi.

Il y a quelques jours, selon plusieurs sites sérieux, parlant du fondateur de WikiLeaks Julien Assange qui a affirmé que, Edward Snowden avait obtenu des papiers de passage de la part du gouvernement équatorienne avant son départ de HongKong le dimanche 23 Juin.

Par ailleurs, à 27 juin, l’Equateur a reconnu que la mission du pays en Angleterre avait publié un dossier de circulation pour Edward Snowden. Pourtant, il a souligné que ce dossier était sans soumettre l’autorisation du gouvernement, donc, émis aucun effet juridique.

Entretemps, la télévision en espagnole Univision a réclamé la possession de ce document de passage en publiant une copie. En effet, c’est une page publiée au 22 juin, sur laquelle déclarée que Snowden a le droit de demander l’asile politique en Equateur, et a invité d’autres pays de lui permettre comme passager en toute sécurité.

Côté HongKong, le gouvernement avait publié une déclaration peu après le départ de Snowden : que Snowden a quitté HongKong aujourd’hui “ 23 juin” par sa propre volonté, de façon légale et normale, pour un pays tiers.

On peut penser alors que la déclaration du 23 juin par le gouvernement de Hongkong comme une explication implicite : de façon légale et normale, pour un pays tiers. C’était ainsi que le jeune américain puisse prendre le vol Aeroflot à 23 juin, de quitter HongKong et d’aller à Moscou.

Mais jusque son arrivée à l’aéroport de Moscou, ses papiers n’ont plus valables !  Pourquoi ? Des documents équatoriens posent des questions ? Et pourquoi? Si tout le monde a le droit d’en savoir.

Edward Snowden est encore coincé dans la zone de transit !

Récemment, des pays demandent aux Etats-Unis de donner une réponse claire au sujet de l’espionnage dont pratiqué par le principal organe de renseignement du gouvernement, parmi les demandeurs, y compris ses alliés et amis. C’est un bon signe pour le jeune américain. Alors, aujourd'hui, Edward Snowden a demandé à plus de 20 pays pour se réfugier, qui pourrait lui accorder rapidement un toit d'abri?

Être coincer quelque temps n’est pas une chose très grave, mais espérant que le révélateur des pratiques américaines de surveillance soit sain et sauf, surtout de ne pas devenir d’un simple jeton à l’échange d’intérêts entre les puissants et les intéressés! Et son cas pourrait être traiter dignement, sérieux et avec bonne foi.

Le développement de Web nous apporte des fruits savoureux à notre vie, il faut donc évider ces fruits d’être empoisonnés.  Ainsi la valeur que Edward Snowden est en train de défendre, est une valeur commune pour le bien de tous. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.