bonvent
Abonné·e de Mediapart

54 Billets

0 Édition

Billet de blog 13 nov. 2010

Café : une boisson étrangère

bonvent
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Matin, je n’aime pas la sonnerie du réveil, si je dois obéir à son ordre, je la déteste. Mais un moyen efficace pour me réveiller, c’est l’odeur du café. Lorsque le parfum du café pénètre dans mes narines, même si je m’enfonçais encore dans un profond sommeil où j’obsédais un beau rêve parfois un cauchemar, alors, je peux quitter mon songe sur le champ.Café qui, avec son goût amer et son odeur parfumée, me force à éloigner la joie ou tristesse du petit refuge de ma rêverie, me séduit d’abandonner le confort du lit. Puis, de me guider précipitamment vers la cuisine où cette odeur magique se répand fortement dans l’air. Et, si bien souvent que je ne m’habille autrement qu’une chemise de nuit et pieds nus.Car pour moi, une petite tasse de café au petit matin, c’est un petit merveilleux délice! Supposant que mon cas n’est pas isolé et peut-être, cette habitude est largement partagée.Néanmoins, je n’ai jamais posé la question : d’où vient le café ? Et quelle était son originalité, je veux dire son identité nationale ?On sait que le café, ce dont la plupart entre nous buvait matin, midi et même soir, c’est le fruit du cafier, le cafier est un buisson totalement étranger en Europe, parce que nulle terre européenne ne puisse cet arbuste, et nul pays européen (continental) ne produit le café (graine), pourtant, tout le monde en Europe consomme cette boisson!De cet aperçu, peut-on considérer que le cafier est un arbuste exotique et le Café est une boisson étrangère ? Etranger et exotique sont pareils, alors, il est sûr que le café s’est intégré dans l’Europe cependant il était immigré! Mais, comment avait-il le café immigré en Europe ? Si l’on croit ce qu’on dit dans certains dictionnaires, que le cafier était d’origine de l’Ethiopie (une autre hypothèse, de l’Arabie), petit à petit, cette plante gagne du terrain et se propage sur les autres terres : en Amérique du sud, en Asie, en Australie… En tout cas, une chose est sûre : le cafier, est typiquement tropical, qui ne puisse que dans les régions chaudes et humides. Selon certains écrits, que le rencontre entre le café et l’Europe était aux alentours des années 1600, initialisé par des commerçants vénitiens. Un demi-siècle plus tard, vers les années 1650, la consommation du café en Angleterre devenait une mode de vie dans la société. D’abord à l’Oxford et à Londres, puis un peu partout dans le pays, établis déjà plus de deux mille cafés. En Allemagne, le premier café ouvre à Berlin vers 1670, deux ans plus tard, celui de parisien est fondé près de Pont Neuf.Alors, on consommait de plus en plus de café dans les grandes villes en Europe, les cafés devenaient des lieux où l’on trouvait la liberté de pensée en pleine plénitude et les idées fleurissaient… en plus, ces lieux étaient souvent fréquenté par des philosophes, lettrés et artistes. Ainsi qu’au milieu du XVIIIe siècle, la plupart des villes en Europe possède des cafés. Le café, une boisson magique, le café, aussi un endroit attirant, on peut lire encore des récits tels que : en 1732, Johann Sébastian Bach compose une ode au café, c’est l’une de ses plus célèbres sonate...Puisque la consommation du café tient une importance laquelle est de jour en jour grande, le café commence à planter dans les colonies anglaises, à Ceylan (Sri Lanka), les Hollandais le cultivaient en Indonésie.Puisque le café est de mieux en mieux apprécié par toute couche sociale, tout milieu cultuel, toutes les nationalités différentes, alors, l’invention aventurée du café s’avance dans le développement, les nouveautés variées, multipliées, surtout accordent tous les goûts et pour tout le monde:Café noir…Café viennois… Cappuccino…Espresso…Irish coffee…Néscafé…Néspresso…Autour du café, forme ainsi un système de vie complexe: la culture, la production, l’industrie, le marché, la finance, le domaine des recherches… bref, des développements continuent, des scientifiques poursuivent… En Europe d’aujourd’hui, même dans une l’épicerie d’un petit village au fond d’une montagne, on peut y trouver du Café ! Et partout en ville, dans des lieux publics, des écoles comme d’autres établissements, où disposent des machines de distributeur à Café ! Ceci dit tout simplement, le café est devenu un élément important dans nos quotidiens, la Culture de café a tissé une toile très voyante dans notre vie à coups de la nécessité. …

Et, café, avec ses fleurs purement blanches, ses graines vertes foncées… même après la cueillette et le façonnage, garde toujours son goût et son originalité modeste, vis à vis de la modernité et l’universalité : offrant à tous les buveurs d’une même degré d’énergie, pour des consommateurs humbles comme pour ceux des luxueux.Café, on sait maintenant son identité nationale, non française ni européenne. Pour beaucoup parmi nous, le café est enfin une boisson étrangère, mais malgré tout, on l’aime, on l’adore, on l’apprécie… cela suffit ! Ah Café, à mes yeux, une petite merveille, une boisson exotique, magique voire mystique !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
Quand le candidat parle, ses militants frappent
À Villepinte comme à Paris, des antifascistes se sont mobilisés pour ne pas laisser le premier meeting d’Éric Zemmour se tenir dans l’indifférence. Dans la salle, plus de 10 000 personnes s’étaient réunies pour l’entendre dérouler ses antiennes haineuses, dans une ambiance violente.
par Mathieu Dejean, Mathilde Goanec et Ellen Salvi
Journal — Politique
En marge du meeting de Zemmour, des habitants de Seine-Saint-Denis fustigent « sa politique remplie de haine »
Éric Zemmour a tenu le premier meeting de sa campagne présidentielle dans un département qui représente tout ce qu’il déteste. Cibles quotidiennes des injures du candidat d’extrême droite, des citoyens de Villepinte et des alentours témoignent.
par Hannah Saab (Bondy Blog)
Journal — Gauche(s)
À La Défense, Jean-Luc Mélenchon veut montrer qu’il est le mieux armé à gauche
Lors de son premier meeting parisien, le candidat insoumis à la présidentielle s’est posé comme le pôle de résistance à la droite et à l’extrême droite. Il a aussi montré sa capacité de rassemblement en s’affichant aux côtés de nombreuses personnalités de gauche.
par Pauline Graulle
Journal — Europe
En Andalousie, la colère intacte des « travailleurs du métal »
Après neuf jours d’une grève générale qui a embrasé la baie de Cadix, le retour au calme semble fragile. Nombre d’ouvriers des chantiers navals ou de l’automobile n’en peuvent plus de la flambée des prix comme de la précarité du secteur. Ils se sentent abandonnés par le gouvernement – de gauche – à Madrid.
par Ludovic Lamant

La sélection du Club

Billet de blog
Ah, « Le passé » !
Dans « Le passé », Julien Gosselin circule pour la première fois dans l’œuvre d’un écrivain d’un autre temps, le russe Léonid Andréïev. Il s’y sent bien, les comédiens fidèles de sa compagnie aussi, le théâtre tire grand profit des 4h30 de ce voyage dans ses malles aérées d’aujourd’hui.Aaaaah!
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Sénèque juste avant la fin du monde (ou presque)
Vincent Menjou-Cortès et la compagnie Salut Martine s'emparent des tragédies de Sénèque qu'ils propulsent dans le futur, à la veille de la fin du monde pour conter par bribes un huis clos dans lequel quatre personnages reclus n’en finissent pas d’attendre la mort. « L'injustice des rêves », farce d'anticipation à l’issue inévitablement tragique, observe le monde s'entretuer.
par guillaume lasserre
Billet de blog
J'aurais dû m'appeler Aïcha VS Corinne, chronique de l'assimilation en milieu hostile
« J’aurai dû m’appeler Aïcha » est le titre de la conférence gesticulée de Nadège De Vaulx. Elle y porte un regard sur les questions d’identité, de racisme à travers son expérience de vie ! Je propose d'en présenter les grands traits, et à l’appui d’éléments de contexte de pointer les réalités et les travers du fameux « modèle républicain d’intégration ».
par mustapha boudjemai
Billet de blog
« Une autre vie est possible », d’Olga Duhamel-Noyer. Poings levés & idéaux perdus
« La grandeur des idées versus les démons du quotidien, la panique, l'impuissance d’une femme devant un bras masculin, ivre de lui-même, qui prend son élan »
par Frederic L'Helgoualch