Edward Snowden: Un proscrit invisible

Selon certains medias, au matin du 24 juin, (l’heure de Moscou), pour saisir la première information sur la dernière trace d ‘Edward Snowden, des correspondants de grands médias qui avaient de la chance d’obtenir un billet d’avion, ont monté sur le vol Su150, de Moscou à La Havane. Mais, jusque l’ avion a décollé, “la place”d’Edward Snowden est vide ! Alors ces journalistes devaient à supporter un long voyage aérien pendant 12 heures.

Cependant, dans la journée du 23 juin, selon des nouvelles de l’agence Itar-Tass qui cite de l’information de ses sources certaines, alors rapporté qu'un client nommé Snowden a été réservé un billet d’Aeroflot, prêt à prendre le vol Su150, au 24 juin pour La Havane. Et après l’arrivée à La Havane, ce client sera transité au vol cubain pour Caracas, au Venezuela.

Presqu’en même temps, en Asie du sud, à l’occasion d’une conférence de presse à Hanoï au Vietnam,le ministre équatorien des affaires étrangères, a annoncé que son pays est en train d’examiner avec attention la demande d’asile d’Edward Snowden. 

Qui se trompait ? Qui trompait qui ? Une énigme.

Beaucoup de médias criaient depuis hier: Edward Snowden a disparu, Edeward Snowden a perdu ses traces… mais non, il n’est pas perdu, tout simplement, il a devenu qu’un fuyard invisible, mais il n’a pourtant pas manqué des protecteurs, Julian Messange, bien sûr, aussi beaucoup d’autres. Selon la plus récente nouvelle de New York Times, le président russe Vladimir Poutine a confirmé qu’Edward Snowden était toujours dans la zone de transit, à l’aéroport de Sheremetyevo à Moscou. Espérant que cela ne dérangerait pas les relations entre les Etats-Unis et la Russie. Il a également ajouté que Snowden n’avait commis aucun crime en Russie et qu’il était libre de poursuivre son voyage où il voulait.

Chouette! La parole de Poutine est vraiment élégante. Et le voyage d ‘Edward Snowden serait aussi très typique, car chaque pas sur son parcours, pourrait déclencher un nouveau scandale inadmissible pour la maison blanche.

Aujourd’hui, Edeward Snowden, devenu d’un voyageur en fuyant, un voyageur qui, à la fois, apporte de nombreux points d’interrogations, et se supporte aussi du danger et de la sécurité.

Et cette affaire d’Edward Snowden est si sensible et délicate, elle n’a que de commencer ou elle vient de se terminer ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.