bonvent
Abonné·e de Mediapart

54 Billets

0 Édition

Billet de blog 29 avr. 2011

L’illusion? Lauréat du prix Nobel de la Paix!

bonvent
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

En automne 2009, lorsque la France est obsédée par le procès Clearstream, aux Etats-Unis, une nouvelle douce provenue de l’Oslo a provoqué des vagues de critiques: le 44e président des Etats-Unis, Monsieur Barack Obama est couronné par Lauréat du Prix Nobel de la Paix ! La question posée: il le mérite ou c’est un prix prématuré ?

Cette attribution est manifestement une initiative, car la décision du jury du prix d’Oslo montre de nombreuses marques inédites:

Pour la première fois, un président pourrait recevoir un prix si prestigieux pendent qu’il exerce son mandat. Pour la première fois, un président des Etats-Unis qui est issu de non race blanche a obtenu un tel prix. Pour la première fois, un président a reçu ce prix au moment où son pays était en train de s’engager dans les deux guerres inachevées: en l’Irak et en Afghanistan.

L’Oslo a pris un bon choix ou il s’agit un prix avorté? Les opinions sont ainsi multipliées. Ceux qui croyaient que l’Obama mérite cet honneur, étaient sincèrement enthousiasmés et encouragés par cette initiative. En revanche, ceux qui pensaient que ce prix est mal distribué, observaient et attendaient s’il pourrait faire des efforts pour reconstruire un chemin de paix, aux accès à tous les peuples, au plus large succès!

Selon le jury du prix Nobel à Oslo, le prix à accorder à l’Obama, c’est "pour ses efforts extraordinaires en faveur du renforcement de la diplomatie et de la coopération internationales entre les peuples". Il est vrai qu’à ce temps là, l’Obama donne au monde, une image d’un ange de paix: on se souvient encore, quand l’USA de Bush est allé en guerre contre l’Irak, l’Obama était dans le camp anti-guerre. Ensuite, il voulait tendre la mains au dialogue avec tous ses homologues des opinions et valeurs politiques différentes, même avec ceux qui semblent soi-disant : dictateurs !

On voudrait bien croire le jury du prix à Oslo d’avoir raison. Malheureusement, un an et demi passé, aujourd’hui, on ne voit pas de quels efforts dont l’Obama a offert pour faire progresser la paix? Au contraire, on a de plus en plus de conflits, de plus en plus d’instabilité, de plus en plus de guerre… Bref, il n’est pas normal à notre regard, le Lauréat du prix Nobel de la Paix, décore sur la tête d’un président du pays le plus puissant du monde, et sur la terre de ce monde, plus de guerre, moins de Paix !

Si les guerres en Irak et en Afghanistan, sont des fardeaux laissés par son prédécesseur Bush, en moins, entrer en guerre en Libye, c’est le propre choix de l’Obama. Au cours de la guerre contre la Libye, il a choisi implicitement que l’USA ne joue pas le rôle de vedettariat, mais cela ne l’empêche pas de s’aligner volontairement aux côtés de Sarkozy et Cameron, même dès le premier moment de bombardement. C’est avec l’appui attentif d’Obama, que des frappes de la coalition font une Libye engourdie. Ainsi qu’au lieu d’effectuer une zone aérienne pour protéger les civiles, à outrepasser le mandat interventionniste de l’ONU. C’est aussi avec l’avis complice d’Obama que la coalition et l’Otan jettent des bombes partout sur la terre libyenne: des bombes de toute sorte et toute nouveauté, soit explosives ou inexplosibles (bombes en béton) !

Hélas, on part de Lauréat du prix Nobel aux bombes et Missiles, l’Obama nous présente encore un visage d’ange, toujours avec un charmant souri: en octobre 2009, après la distribution du prix Nobel de la Paix, on a beaucoup rêvé, on a beaucoup espéré, on croyait que le monde diplomatique puisse désormais fonctionner mieux, et qu’un dialogue de haute valeur entre les cultures et les civilisations de diversité puisse réaliser ; et notamment, un processus de paix en qualité basé réciproquement sur le respect et la tolérance, ouvert à toutes les nations et tous les peuples, que le monde du lendemain, puisse avoir plus de justice, d’égalité…mais enfin, on n’est trompé !

On n’est trompé mais pas vraiment surpris ! Parce que l’Obama est un individu et l’USA est une structure et un système, certes, un individu qui sert au système s’est transformé … raisonnablement, peut-on exiger un président des Etats-Unis de pouvoir se charger du messager de Paix ?

Mais quand on revoit le titulaire du prix Nobel de la Paix, ce qu’il fait en Libye maintenant, c’est quand même du regret: il s’engage inlassablement dans une guerre civile; se permet à ordonner son armée d’y lancer 112 missiles dans une seule nuit; s’autorise à envoyer des Drones pour frapper avantageusement, et d’encourager l’Otan, une machine de guerre atlantique qui va occuper de la Libye et l’Afrique…quand on voit les bombes creusent encore plus de bain de sang, notre espoir en paix est errant !

La couronne lauréate sur la tête de l’Obama, ce n’est qu’un nimbe ou une illusion. L’Obama, n’est ni ange de Paix, ni gardien pacifique, puisqu’il ne pourrait pas empêcher le sang coulé, il ne pourrait pas évider les guerres. Le sang coule toujours, les guerres continuent encore, tant qu’il y a la guerre et le sang, l’espoir de paix est errant, errant…

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus

À la Une de Mediapart

Journal — Cinéma
Jean-Luc Godard, l’entretien impossible
À l’heure où les bouleversements politiques, écologiques et sociaux semblent marquer la fin d’une époque, Mediapart a eu envie de rendre visite à Jean-Luc Godard, dont les films sont des mises en abyme inégalées des beautés et des troubles du monde. Mais rien ne s’est passé comme prévu. 
par Ludovic Lamant et Jade Lindgaard
Journal — France
Procès des sondages de l’Élysée : le PNF requiert finalement l’incarcération de Claude Guéant
La réouverture des débats a opposé deux thèses, ce vendredi, au tribunal de Paris. L'ex-ministre de Sarkozy assure qu’il ne peut pas rembourser plus rapidement ce qu’il doit encore à l’État. Le Parquet national financier estime au contraire qu’il fait tout pour ne pas payer.
par Michel Deléan
Journal — Santé
Didier Raoult sanctionné par la chambre disciplinaire du conseil de l’ordre
La chambre disciplinaire de l’ordre des médecins a sanctionné, le 3 décembre, d’un blâme le professeur Didier Raoult. Lors de son audition devant ses pairs, il lui a été reproché d’avoir fait la promotion de l’hydroxychloroquine sans preuve de son efficacité.
par Pascale Pascariello
Journal
Des traitements à prix forts, pour des efficacités disparates
L’exécutif a dépensé autour de 100 millions d’euros pour les anticorps monoclonaux du laboratoire Lilly, non utilisables depuis l’émergence du variant Delta. Il s’est aussi rué sur le Molnupiravir de MSD, malgré un rapport bénéfices-risques controversé. En revanche, les nouveaux remèdes d’AstraZeneca et de Pfizer sont très attendus.
par Rozenn Le Saint

La sélection du Club

Billet de blog
Handicap, 4 clés pour que ça change !
Engagée depuis vingt ans pour l’égalité des droits de toutes et tous, je constate comme chacun que les choses avancent très peu. Les changements arriveront lorsqu’il sera compris que le handicap est un sujet social dont tout le monde doit s’emparer. Le 3 décembre, journée internationale du handicap : voici 4 solutions pour qu’advienne enfin une société inclusive !
par Anne-Sarah Kertudo
Billet de blog
Précarité = Adelphité
Nous exclure, nous isoler, nous trier a toujours été admis; nous sacrifier n’a jamais été que le pas suivant déjà franchi par l’histoire, l’actualité nous a prouvé que le franchir à nouveau n’était pas une difficulté.
par Lili K.
Billet de blog
SOS des élus en situation de handicap
Voilà maintenant 4 ans que le défenseur des droits a reconnu que le handicap était le 1er motif de discrimination en France, pourtant les situations de handicap reconnues représentent 12% de la population. Un texte cosigné par l’APHPP et l’association des élus sourds de France.
par Matthieu Annereau
Billet de blog
Ne vous en déplaise, Madame Blanc
Plusieurs médias se sont fait l’écho des propos validistes tenus par Françoise Blanc, conseillère du 6ème arrondissement de Lyon du groupe « Droite, Centre et Indépendants » lors du Conseil municipal du 18 novembre dernier. Au-delà des positions individuelles, cet épisode lamentable permet de cliver deux approches.
par Elena Chamorro