boudinovitch
Abonné·e de Mediapart

80 Billets

2 Éditions

Billet de blog 20 sept. 2015

Le FN doit-il dicter notre politique ?

boudinovitch
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Nous pouvons faire échouer la manoeuvre politicienne de Cambadélis !

Jean-Christophe Cambadélis et le Parti Socialiste ont décidé d'organiser, le 15 octobre, un "référendum" sur la question de ce qu'il appelle ""l'unité de la gauche" aux élections Régionales, pour, dit-il "faire barrage au Front National".

On a rarement pu observer une tentative de manipulation politique aussi cynique. Un parti en faillite, à la veille d'une élection qui s'annonce désastreuse pour lui, entreprend une manoeuvre politicienne pour museler la vraie gauche. 

Le mensonge qui fonde cette entreprise réside tout entier dans les mots : "unité de la gauche". Car le parti en faillite qui l'organise est celui qui a multiplié le chômage et la misère, qui a accordé des milliards aux patrons du CAC 40, qui a voté des lois Macron contre le salariat, qui a voté des lois sécuritaires liberticides, qui a fait passer ces lois par l'article 49-3 qui musèle le Parlement, bref un parti qui a conduit de bout en bout une politique de droite (Le Président F Hollande l'a même admis).

L'Unité de la Gauche est un problème qui se pose au NPA, au PCF, au PG, à ND, à EELV, à NGS mais certainement pas au PS !

Dans le mensonge et la confusion, ce "référendum" se révèle plutôt un "plébiscite", purement manipulatoire.

Cambadélis insulte la démocratie ! Il tente de fermer la bouche à des courants dont il sait qu'ils défendent des positions opposées aux leurs ! Il a le culot d'appeler ces désaccords des "bisbilles" !! 

Cambadélis, chef d'un parti dont la politique anti populaire est la première responsable des succès électoraux du FN utilise le FN pour défigurer le débat politique français. Cambadélis met le Front National en position de dicter qui peut s'adresser aux électeurs et qui ne peut pas ! 

En réalité, bien sûr, Cambadélis sait parfaitement que la vraie Gauche présentera des listes aux élections régionales. Il s'alarme des sondages qui, en plus d'une région, estiment que ces listes peuvent obtenir des scores au dessus de ceux du PS. Sa proposition de plébiscite hypocritement "en faveur de l'union" n'a pas d'autre but que de renforcer une confusion déclinante et ainsi affaiblir la vraie gauche.

Nous pouvons faire échouer cette honteuse manoeuvre, et le jour du "vote", nous positionner à côté de chaque urne pour distribuer à la population un tract appelant à voter, aux régionales, pour les listes citoyennes, solidaires et écologistes, pour une vraie politique sociale et écologiste ! Unis, ou même séparément, si les militants du NPA, ceux du PCF, ceux du Parti de Gauche, de Nouvelle Donne, de Nouvelle Gauche Socialiste et de EELV sont présents et profitent de l'occasion pour parler avec la population, l'opération Cambadélis aboutira à son contraire.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
En Pologne, les migrants toujours en quête de protection
Plusieurs centaines de migrants ont tenté d’entrer en Pologne la semaine dernière. Dans la forêt située côté polonais, activistes et médecins bénévoles croisent toujours des familles ou hommes seuls, traumatisés et transis de froid, qu’ils aident du mieux qu’ils peuvent. En parallèle, des avocats se mobilisent pour faire respecter le droit d’asile.
par Nejma Brahim
Journal — France
Élie Domota : « L’État a la volonté manifeste de laisser la Guadeloupe dans un marasme »
Le porte-parole du LKP (« Collectif contre l’exploitation ») est en première ligne de la mobilisation sociale qui agite l’île depuis deux semaines. Contrairement à ce qu’affirme l’exécutif, il estime que l’État est bien concerné par toutes les demandes du collectif.
par Christophe Gueugneau
Journal — France
La visite du ministre Lecornu a renforcé la colère de la population
Le barrage de La Boucan est l'une des places fortes de la contestation actuelle sur l’île. À Sainte-Rose, le barrage n’est pas tant tenu au nom de la lutte contre l’obligation vaccinale que pour des problèmes bien plus larges. Eau, chlordécone, vie chère, mépris de la métropole... autant de sujets que la visite express du ministre des outre-mer a exacerbés.
par Christophe Gueugneau
Journal — France
L’émancipation de l’île antillaise, toujours questionnée, loin d’être adoptée
Alors qu’une crise sociale secoue la Guadeloupe, le ministre des outre-mer, Sébastien Lecornu, a lâché le mot : « autonomie ». Une question statutaire qui parcourt la population depuis des années et cristallise son identité, mais qui peine à aboutir.
par Amandine Ascensio

La sélection du Club

Billet de blog
Pas de paix sans avoir gagné la guerre
« Être victime de », ce n’est pas égal à « être une victime » au sens ontologique. Ce n’est pas une question d’essence. C’est une question d’existence. C’est un accident dans une vie. On est victime de quelque chose et on espère qu'on pourra, dans l’immense majorité des cas, tourner la page. Certaines s’en relèvent, toutes espèrent pouvoir le faire, d’autres ne s’en relèvent jamais.
par eth-85
Billet de blog
Les communautés masculinistes (1/12)
Cet article présente un dossier de recherche sur le masculinisme. Pendant 6 mois, je me suis plongé dans les écrits de la manosphère (MGTOW, Incels, Zemmour, Soral etc.), pour analyser les complémentarités et les divergences idéologiques. Alors que l'antiféminisme gagne en puissance tout en se radicalisant, il est indispensable de montrer sa dangerosité pour faire cesser le déni.
par Marcuss
Billet de blog
Pour une visibilisation des violences faites aux femmes et minorités de genre noires
La journée internationale des violences faites aux femmes est un événement qui prend de plus en plus d'importance dans l'agenda politique féministe. Cependant fort est de constater qu'il continue à invisibiliser bon nombre de violences vécues spécifiquement par les personnes noires à l’intersection du cis-sexisme et du racisme.
par MWASI
Billet de blog
Ensemble, contre les violences sexistes et sexuelles dans nos organisations !
[Rediffusion] Dans la perspective de la Journée internationale pour l'élimination des violences faites aux femmes, un ensemble d'organisations - partis et syndicats - s'allient pour faire cesser l'impunité au sein de leurs structures. « Nous avons décidé de nous rencontrer, de nous parler, et pour la première fois de travailler ensemble afin de nous rendre plus fort.e.s [...] Nous, organisations syndicales et politiques, affirmons que les violences sexistes et sexuelles ne doivent pas trouver de place dans nos structures ».
par Les invités de Mediapart