bourgade
Abonné·e de Mediapart

59 Billets

2 Éditions

Billet de blog 8 oct. 2009

Un ministre n'est pas au dessus des lois

bourgade
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Frederic Mitterrand a le droit d’avoir les préférences sexuelles qu’il veut, là n’est pas le sujet. On ne lui reproche pas d’être attiré par les petits garçons, on lui reproche d’avoir céder à la tentation, de le revendiquer et même, en l’écrivant d’exhiber ses penchants, d’ en faire de l’argent – avec la vente du livre - et de les justifier par son excitation. Son attitude est pour moi répréhensible par quelque bout qu’on la prenne. S’il est de droite, il est dans le droit fil de cette logique qui veut que tout s’achète et tout se vend, et il consomme les petits garçons au motif qu’il en a les moyens économiques comme d’autres consomment des bières. S’il est de gauche, il participe à l’exploitation de la misère, à la tradition esclavagiste qui fait que l’homme blanc domine tous ceux qui ne le sont pas. En plus, ce sont des enfants, c'est-à-dire des personnes qui, par leur statut, sont en situation de faiblesse et requiert de nous protection. Si on ne le prend que sous l’angle humain, Frédéric Mitterrand s’est comporté comme un prédateur, et s'il s'agit d'enfants mineurs comme un pédophile, exactement comme les curés pédophiles que nous sommes collectivement prompt à dénoncer, ce qui est normal.

Certes, on objectera que l’homme est un grand intellectuel, une référence culturelle, un « vu à la télé » qui, par ses qualités professionnelles imposent respect et prudence. Mais rien de tout cela ne peut constituer un passe droit, ou alors, il nous faut considérer que la justice ne s’applique pas à cet homme là. La même remarque est valable pour Roman Polanski, aussi douloureux soit pour lui, le fait de se voir rattraper par une histoire vieille de 35 ans.

Cette histoire met en évidence le fait que politique et morale vont de pair. Non pas la morale moralisatrice, ringarde, cul-coincé, mais la morale qui incarne des valeurs de dignité, d’égalité entre individu, qui relève de l’exigence humaine de civilité. Et que l’excuse de faiblesse est d’autant plus difficile à invoquer qu’on se présente comme un repère, une référence. Il n’est bien sûr pas question de traquer le moindre faux pas de nos dirigeants, de tomber dans une société de la suspicion généralisée, mais il n’y a aucune raison non plus de ne pas sanctionner ce qui doit l’être.

Daniel Cohn Bendit trouve minable le PS qui réclame la démission du Ministre pédophile. Peut être parce que c’est le Front National qui le premier a dénoncé la réalité des faits. Ainsi, la gauche devrait se taire. Etonnante attitude que celle de ce Vert qui refuse qu’on exploite la nature mais n’est pas choqué par le fait qu’un adulte exploite sexuellement un pauvre. Peut être qu’à ses yeux, le problème peut être réglé avec une éco taxe. En fait, ce qui se joue, une fois encore dans cette affaire, c’est la crédibilité de nos hommes politiques, dont le corporatisme est manifeste. On peut être amateur d'adolescent et Ministre, on peut être raciste et Ministre, on peut être un aboyeur d’insultes et être Président de la République, on peut être payé comme Ministre et habiter un HLM (Fadela Amarra), et le peuple (forcément populiste) devrait se taire, se sentir coupable de réclamer l’équité en matière de traitement judiciaire.

Tout ceci invite à une nuit du 4 Aout pour en finir au plus vite avec ce système qui méprise le peuple !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Gauche(s)
En Seine-Maritime, Alma Dufour veut concilier « fin du monde et fin du mois »
C’est l’un des slogans des « gilets jaunes » comme du mouvement climat. La militante écologiste, qui assume cette double filiation, se lance sous les couleurs de l’union de la gauche sur ce territoire perfusé à l’industrie lourde, qui ne lui est pas acquis.
par Mathilde Goanec
Journal — Sports
Ligue des champions : la France gagne le trophée de l’incompétence
La finale de la compétition européenne de football, samedi à Saint-Denis, a été émaillée de nombreux incidents. Des centaines de supporters de Liverpool ont été nassés, bloqués à l’entrée du stade, puis gazés par les forces de l’ordre. Une faillite des pouvoirs publics français qui ponctue de longues années d’un maintien de l’ordre répressif et inadapté, souvent violent.
par Ilyes Ramdani
Journal — Europe
En Italie, Aboubakar Soumahoro porte la voix des ouvriers agricoles et autres « invisibles »
L’activiste d’origine ivoirienne, débarqué en Italie à l’âge de 19 ans, défend les ouvriers agricoles migrants et dénonce le racisme prégnant dans la classe politique transalpine. De là à basculer dans la politique traditionnelle, en vue des prochaines élections ? Rencontre à Rome. 
par Ludovic Lamant
Journal — Moyen-Orient
Le pouvoir iranien en voie de talibanisation
La hausse exponentielle des prix pousse à la révolte les villes du sud et de l’ouest de l’Iran. Une contestation que les forces sécuritaires ne parviennent pas à arrêter, tandis que le régime s’emploie à mettre en place une politique de ségrégation à l’égard des femmes.
par Jean-Pierre Perrin

La sélection du Club

Billet de blog
Mères célibataires, les grandes oubliées
Mes parents ont divorcé quand j'avais 8 ans. Une histoire assez classique : une crise de la quarantaine assez poussée de la part du père. Son objectif à partir de ce moment fut simple : être le moins investi possible dans la vie de ses enfants. Ma mère s'est donc retrouvée seule avec deux enfants à charge, sans aucune famille à proximité.
par ORSINOS
Billet de blog
Les mères peuvent-elles parler ?
C'est la nuit. Les phares des voitures défilent sur le périphérique balayant de leurs rayons lumineux le lit et les murs de ma chambre d'hôpital. Je m'y accroche comme à un rocher. Autour de moi, tout tangue. Mon bébé hurle dans mes bras.
par Nina Innana
Billet de blog
« La puissance des mères », extrait du livre de Fatima Ouassak
A l'occasion de la fête des mères, et de son braquage par le Front de mères pour faire de cette journée à l'origine réactionnaire une célébration de nos luttes et de nos victoires, extrait du livre « La Puissance des mères, pour un nouveau sujet révolutionnaire » de Fatima Ouassak. Il s'agit de la conclusion, manifeste écologiste, féministe et antiraciste, lue par Audrey Vernon.
par Jean-Marc B
Billet d’édition
Ma grand-mère, fille mère
Les récits familiaux reprennent dans l'édition «Nos ancêtres les gauloises». Celui-ci nous est proposé par un contributeur qui tient à rester anonyme. Son histoire, entre mémoire et fiction, explore un secret de famille où la vie des bonnes «engrossées» par leur patron rencontre celle des soldats de la Guerre de 14...
par ELISE THIEBAUT