bourgade
Abonné·e de Mediapart

59 Billets

2 Éditions

Billet de blog 22 oct. 2009

Sarkozy, Bové... la politique, c'est héritage et casting !

bourgade
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Les hommes politiques nous prennent vraiment pour des cons et le pire, c'est qu'ils croient à leurs mensonges. C'est ce qu'on est tenté de se dire quand on les écoute parler d'eux mêmes. Cela va de Jean Sarkozy à Marie Bové. Ce qui est en jeu, dans les deux cas, ce ne sont ni leur âge, ni leurs talents réels ou supposés, qui restent à démontrer, mais bien le fait qu'ils agissent en héritiers et se considérent, par cet héritage, détenteur d'un capital qui doit leur ouvrir automatiquement les portes du succès.

Marie Bové ? "Entre Jean Sarkozy et moi, le parallèle est indécent" assure t-elle. Ah oui, voyons voir, c'est quoi la différence ? Elle a 34 ans et lui 23 ans. Lui est élu dans un canton ou "même une chèvre ump serait élue" disait à propos Arnaud Montebourg. On ne peut pas vraiment dire qu'il a pris des risques et triomphé de l'adversité. Elle, "j'ai travaillé sept ans pour le comité catholique contre la faim et le développement"', et elle voudrait nous faire passer ça pour du militantisme.Que ce choix d'etre salariée du comité catholique l'honore et dise quelque chose de ses choix compassionnels, pourquoi pas, mais depuis quand est on militant quand on est payé pour faire son métier ? Si c'est le cas, il faudrait donc considéré que tout travailleur est un militant de son employeur. Etonnant raisonnement. Marie Bové travaille aujourd'hui pour le groupe PS de la Communauté urbaine de Bordeaux. Là aussi, elle n'est pas militante PS mais salariée, sa sympathie pour le PS aurait au moins dû l'orienter vers une place sur la liste régionale PS. Mais non, Noêl Mamère la verrait bien tête de liste des Verts. Et Dany Cohn Bendit explique " La différence avec Jean Sarkozy, c'est qu' on ne lui propose pas une place, un fief, ce sont les électeurs qui décideront". Ah la belle hypocrisie, si Marie est tête de liste, elle a pratiquement 100% de chances d'être élue, dont aucun risque, tout comme "la chèvre UMP" d'Arnaud Montebourg.

Il y a donc bien une parenté entre Marie Bové et Jean Sarkozy, c'est l'existence d'un casting comme à la Star ac pour décrocher les places et les prébendes politiques en séduisant les électeurs sur un nom, un visage. Cette réalité gêne aux entournures tous les politiques parce qu'il met à jour leur désir de se refiler le pouvoir de père en fils, et filles. Le népostisme est la marque de notre système qui, en plus, veut faire la leçon au peuple dont il se réclame. "On n'a pas moins de droit parce qu'on est le fils du président"' ose Patrick Devedjian de passage à Toulouse. Je dirais même plus, on a plus de devoirs précisement parce qu'on est né avec une cuillière d'argent dans la bouche. Et celui ci d'ajouter, "pour les gens comprennent ce qui se passe avec Jean Sarkozy, il faut faire de la pédagogie". Autrement dit, nous sommes des idiots qui ne comprennent rien.

Le Ministre de la relance insulte en plus notre intelligence de citoyen comme Cohn-Bendit, mais naturellement, c'est un "parallèle indécent".

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Gauche(s)
En Seine-Maritime, Alma Dufour veut concilier « fin du monde et fin du mois »
C’est l’un des slogans des « gilets jaunes » comme du mouvement climat. La militante écologiste, qui assume cette double filiation, se lance sous les couleurs de l’union de la gauche sur ce territoire perfusé à l’industrie lourde, qui ne lui est pas acquis.
par Mathilde Goanec
Journal — Sports
Ligue des champions : la France gagne le trophée de l’incompétence
La finale de la compétition européenne de football, samedi à Saint-Denis, a été émaillée de nombreux incidents. Des centaines de supporters de Liverpool ont été nassés, bloqués à l’entrée du stade, puis gazés par les forces de l’ordre. Une faillite des pouvoirs publics français qui ponctue de longues années d’un maintien de l’ordre répressif et inadapté, souvent violent.
par Ilyes Ramdani
Journal — Europe
En Italie, Aboubakar Soumahoro porte la voix des ouvriers agricoles et autres « invisibles »
L’activiste d’origine ivoirienne, débarqué en Italie à l’âge de 19 ans, défend les ouvriers agricoles migrants et dénonce le racisme prégnant dans la classe politique transalpine. De là à basculer dans la politique traditionnelle, en vue des prochaines élections ? Rencontre à Rome. 
par Ludovic Lamant
Journal — Moyen-Orient
Le pouvoir iranien en voie de talibanisation
La hausse exponentielle des prix pousse à la révolte les villes du sud et de l’ouest de l’Iran. Une contestation que les forces sécuritaires ne parviennent pas à arrêter, tandis que le régime s’emploie à mettre en place une politique de ségrégation à l’égard des femmes.
par Jean-Pierre Perrin

La sélection du Club

Billet de blog
Pourquoi la fête des Mères est l’arnaque du siècle
À l’origine la Fête des Mères a donc été inventé pour visibiliser le travail domestique gratuit porté par les femmes. En effet, Anna Jarvis avait créé la Fête des Mères comme une journée de lutte pour la reconnaissance du travail domestique et éducatif gratuit ! Aujourd'hui personne n'est dupe sur les intérêts de cette fête et pourtant...
par Léane Alestra
Billet de blog
Mères célibataires, les grandes oubliées
Mes parents ont divorcé quand j'avais 8 ans. Une histoire assez classique : une crise de la quarantaine assez poussée de la part du père. Son objectif à partir de ce moment fut simple : être le moins investi possible dans la vie de ses enfants. Ma mère s'est donc retrouvée seule avec deux enfants à charge, sans aucune famille à proximité.
par ORSINOS
Billet de blog
« La puissance des mères », extrait du livre de Fatima Ouassak
A l'occasion de la fête des mères, et de son braquage par le Front de mères pour faire de cette journée à l'origine réactionnaire une célébration de nos luttes et de nos victoires, extrait du livre « La Puissance des mères, pour un nouveau sujet révolutionnaire » de Fatima Ouassak. Il s'agit de la conclusion, manifeste écologiste, féministe et antiraciste, lue par Audrey Vernon.
par Jean-Marc B
Billet d’édition
Ma grand-mère, fille mère
Les récits familiaux reprennent dans l'édition «Nos ancêtres les gauloises». Celui-ci nous est proposé par un contributeur qui tient à rester anonyme. Son histoire, entre mémoire et fiction, explore un secret de famille où la vie des bonnes «engrossées» par leur patron rencontre celle des soldats de la Guerre de 14...
par ELISE THIEBAUT