Bouvet de la Maisonneuve
Psychiatre et addictologue à l'hôpital Sainte-Anne, Paris, Essayiste, Membre du CESE. Franco Tunisienne
Abonné·e de Mediapart

3 Billets

0 Édition

Billet de blog 28 août 2018

Peut-on être arabe et bon père de famille ?

Beaucoup d’illustrations audio visuelles ont vanté les qualités du sénateur Mc Cain, mais une vidéo est en tête du palmarès. Il s’agit de celle, où, pendant la campagne qui l’opposait à Obama, une dame l’interpelle et lui murmure qu’elle a peur d’Obama parce que c’est un arabe.

Bouvet de la Maisonneuve
Psychiatre et addictologue à l'hôpital Sainte-Anne, Paris, Essayiste, Membre du CESE. Franco Tunisienne
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Les hommages rendus au sénateur républicain McCain se succèdent depuis son décès après une longue maladie sévère qu’il a subie avec une endurance et une bravoure incontestables. Pour les soutiens français d’Obama dont j’étais, il était l’adversaire républicain à vaincre. Mais il a réapparu sur la scène politique internationale, lorsqu’il s’est farouchement et ouvertement opposé à la vision politique de Trump, qui était pourtant de son camp politique. Cela a été une belle leçon de courage de le voir assumer ses convictions quel que soit le contexte et l’identité de son contradicteur. Son attitude a battu en brèche le simplisme politique auquel nous étions habitués, il  et a montré au monde que le manichéisme politique était une notion éculée. Courage, droiture, conviction, héroïsme, autant de mots pour caractériser cet homme au parcours singulier.

Beaucoup d’illustrations audio visuelles ont vanté ses qualités, mais une vidéo est en tête du palmarès.  Il s’agit de celle, où, pendant la campagne qui l’opposait à Obama, une dame l’interpelle et lui murmure qu’elle a peur d’Obama parce que c’est un arabe. Le mot en lui-même lui fait peur alors elle ne veut pas le prononcer trop fort.  Il lui coupe la parole et lui répond très sérieusement, posément :  « non madame, c’est un  père de famille respectable et un honnête citoyen  avec lequel je suis en désaccord… non, il ne l’est pas ». Comme si c’était incompatible. Mais laissons aux Américains la responsabilité des idées qu’ils véhiculent, ce n’est pas le sujet ici.  En revanche, le fait que les médias français  se saisissent précisément de cette vidéo pour démontrer le fairplay du candidat McCain face à son adversaire Obama, me laisse au mieux perplexe, voire animée d’une colère profonde. La diffusion de cette séquence, à la hussarde et sans réflexion,  est une preuve supplémentaire de la méconnaissance du malaise qui sévit dans notre pays. Cette légèreté d’appréciation est d’autant plus grave qu’elle prend place en ces temps où le débat identitaire atteint une violence inouïe, après une campagne électorale présidentielle brutale et clivante qui a mis une partie de la population en miettes. Les élections européennes  annoncent une période encore plus rude puisqu’elles mettent déjà au cœur de la cible les mêmes personnes, « les noirs-les-arabes-les-migrants ».

Pendant ce temps, une vidéo qui sous-entend l’absence d’humanité des arabes présentés comme incapables d’être de bons parents tourne en boucle sous le prétexte de célébrer les mérites d’un homme politique disparu. Ceux qui l’utilisent sont souvent des personnes voulant bien faire et sans arrière pensée et c’est sûrement un des points du débat que cette  désinvolture de leaders d’opinion sur lesquels on pensait pouvoir compter. Mon dernier ouvrage « Une Arabe en France. Une Vie au-delà des préjugés », chez Odile Jacob,  montre les souffrances psychiques que suscitent ce type de propos. Et le pire, me disent mes patients, c’est que, lorsque le mal est fait et la douleur ressentie, on vous rétorque alors que vous avez mal compris car, bien évidemment, en plus, on va vous expliquer ce qu’il faut comprendre, si on ne vous a pas déjà taxé de paranoïaque. Peu importe que l’on s’essuie les pieds sur la dignité des arabes,  pourvu que l’on démontre le courage d’un homme et sa droiture. Cette inconscience, cette indifférence et ce manque d’empathie pour une partie de nos concitoyens, pour ceux qui ont fondé des familles respectables avec eux et pour tous ceux qui partagent les fondements de la dignité humaine, sont des malentendus qu’il faut s’atteler à lever rapidement tous ensemble. Hier, certains propos pouvaient aller de soi car ceux qui en étaient heurtés ne bronchaient pas. Aujourd’hui, ces idées reçues les rendent malades au sens médical du terme, et certains ont décidé de se soigner en défendant la dignité de leurs origines. Il est trop tard pour expliquer à M. McCain qu’être arabe n’est pas une insulte dont il faudrait laver M. Obama, mais il est encore temps de dire que l’on peut être arabe et bon citoyen américain ou français …

Fatma Bouvet de la Maisonneuve , psychiatre, essayiste, dernier ouvrage «  Une Arabe en France. Une vie au-delà des préjugés » Editions Odiles Jacob 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Économie
« Tout augmente, sauf nos salaires »
Des cortèges de travailleurs, de retraités et de lycéens ont défilé jeudi, jour de grève interprofessionnelle, avec le même mot d’ordre : l’augmentation générale des salaires et des pensions. Les syndicats ont recensé plus de 170 rassemblements. Reportage à Paris.
par James Gregoire et Khedidja Zerouali
Journal — Écologie
En finir avec le « pouvoir d’achat »
Face aux dérèglements climatiques, la capacité d’acheter des biens et des services est-elle encore un pouvoir ? Les pensées de la « subsistance » esquissent des pistes pour que le combat contre les inégalités et les violences du capitalisme ne se retourne pas contre le vivant. 
par Jade Lindgaard
Journal — Politique économique
L’inflation relance le débat sur l’augmentation des salaires
Avec le retour de l’inflation, un spectre resurgit dans la sphère économique : la « boucle prix-salaires », qui serait synonyme de chaos. Mais ce récit ancré dans une lecture faussée des années 1970 passe à côté des enjeux et de la réalité.
par Romaric Godin
Journal
La grande colère des salariés d’EDF face à l’État
Ulcérés par la décision du gouvernement de faire payer à EDF la flambée des prix de l’électricité, plus de 42 % des salariés du groupe public ont suivi la grève de ce 26 janvier lancée par l’intersyndicale. Beaucoup redoutent que cette nouvelle attaque ne soit que les prémices d’un démantèlement du groupe, après l’élection présidentielle.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
Les crimes masculinistes (12-12)
Depuis une dizaine d'années, les crimes masculinistes augmentent de manière considérable. Cette évolution est principalement provoquée par une meilleure diffusion - et une meilleure réception - des théories MGTOW, mais surtout à l'émergence de la communauté des incels, ces deux courants radicalisant le discours misogyne de la manosphère.
par Marcuss
Billet de blog
Traverser la ville à pieds, être une femme. 2022
Je rentrais vendredi soir après avoir passé la soirée dehors, j'étais loin de chez moi mais j'ai eu envie de marcher, profiter de Paris et de ces quartiers où je me trouvais et dans lesquels je n'ai pas souvent l'occasion de passer. Heureusement qu'on m'a rappelé, tout le trajet, que j'étais une femme. Ce serait dommage que je l'oublie.
par Corentine Tutin
Billet de blog
Un filicide
Au Rond-Point à Paris, Bénédicte Cerutti conte le bonheur et l'effroi dans le monologue d’une tragédie contemporaine qu’elle porte à bout de bras. Dans un décor minimaliste et froid, Chloé Dabert s'empare pour la troisième fois du théâtre du dramaturge britannique Dennis Kelly. « Girls & boys » narre l’histoire d'une femme qui, confrontée à l’indicible, tente de sortir de la nuit.
par guillaume lasserre
Billet de blog
En Afghanistan, on décapite impunément les droits des femmes
Les Talibans viennent d’édicter l’interdiction de toute visibilité du visage féminin dans l’aire urbaine, même celle des mannequins exposés dans les commerces. Cette mesure augure mal pour l’avenir des droits de la population féminine, d’autant qu’elle accompagne l’évacuation forcée des femmes de l’espace public comme des institutions, établissements universitaires et scolaires de l’Afghanistan.
par Carol Mann