BPI - Migrants, réfugiés, exilés
Bibliothèque publique d'information du Centre Pompidou
Abonné·e de Mediapart

15 Billets

0 Édition

Billet de blog 17 mai 2022

Migrations environnementales #1 : la sécheresse dans la Corne de l’Afrique

Le manque d’eau pourrait, selon l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), concerner 40 % de la population mondiale avant 2050 et pousser à la migration jusqu’à 700 millions de personnes. Dans la Corne de l'Afrique, le réchauffement climatique entraîne déjà des déplacements de population.

BPI - Migrants, réfugiés, exilés
Bibliothèque publique d'information du Centre Pompidou
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le réchauffement climatique occasionne dans plusieurs régions du monde un stress hydrique (les ressources en eau ne permettent pas de satisfaire tous les besoins) ou des sécheresses. Les rendements agricoles se trouvent alors insuffisants et les troupeaux d’élevage s’amenuisent, occasionnant des pénuries alimentaires ou des famines. D’ici 2050, certaines régions d’Afrique, déjà fragiles, pourraient ainsi perdre 20 % de leurs récoltes à cause du réchauffement climatique. 

Avec l’Amérique du Sud et certaines régions d’Asie, la corne de l’Afrique est une région particulièrement touchée par ce phénomène. Elle connaît même une des pires sécheresse depuis quarante ans : depuis trois années les précipitations se font extrêmement rares, tandis que les températures sont plus élevées qu’à la normale. À la différence des épisodes de famine connus précédemment dans cette région du monde, cette fois, le réchauffement climatique est directement en cause. Cette sécheresse est aussi beaucoup plus étendue et gagne l’ensemble de la corne africaine : le Kenya, la Somalie, Djibouti et l’Éthiopie. Près de 13 millions de personnes sont ainsi menacées par la faim.

C'est d’abord à l’intérieur des pays touchés que se déplacent les populations, en général vers les grandes villes, ou vers les villes de pays frontaliers. La croissance urbaine, de 4 % par an en moyenne dans les pays africains (le double de la moyenne mondiale), s’accélère fortement du fait des sécheresses. La surpopulation des villes s’accompagne d’un chômage de masse qui peut provoquer des migrations à plus long cours, jusqu’aux pays d’Europe.

Gilles d'Eggis, Bpi

Plus d'articles sur le cycle de conférences « Migrants, réfugiés, exilés » à lire sur Balises, le magazine de la Bibliothèque publique d'information.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Inflation : en France, grèves partout, augmentations nulle part
Depuis des semaines, des arrêts de travail éclatent dans toute la France, et dans tous les secteurs. Le mot d’ordre est toujours le même : « Tout augmente sauf nos salaires. » Après des négociations décevantes, les travailleurs se mobilisent pour obtenir des augmentations à la hauteur de l’inflation.
par Khedidja Zerouali
Journal — Économie
Le risque d’une crise systémique de l’économie
Avec l’irruption de l’inflation s’engage une nouvelle phase de la crise du capitalisme. Désormais, celle-ci semble totale et multidimensionnelle. En trouver l’issue sera de plus en plus complexe. 
par Romaric Godin
Journal — États-Unis
Attaque du Capitole : Donald Trump plombé par un témoignage dévastateur
Une membre du cabinet de l’ancien président états-unien a témoigné mardi devant la commission d’enquête sur les événements du 6 janvier 2021. Elle affirme que Donald Trump savait que ses partisans étaient armés et qu’il a voulu les rejoindre.
par François Bougon
Journal
La crise politique de 2019 secoue encore la Bolivie
L’ancienne présidente par intérim, Jeanine Áñez, a été condamnée à 10 ans de prison pour non-respect de la Constitution et manquement à ses devoirs, pour s’être installée à la présidence sans en avoir le droit, en 2019, après le départ d’Evo Morales. Une procédure judiciaire loin d’être finie. 
par Alice Campaignolle

La sélection du Club

Billet de blog
Innovation et Covid : demain, rebelote ?
La quiétude retrouvée dans nos pays n’est pas de bon augure. S’il y a résurgence du Covid, tout est en place pour revivre ce qui a été si cruellement vécu: l’injustice dans l’accès aux vaccins à l’échelon mondial et le formatage de la gestion de la pandémie au gré des priorités économiques des pays riches et intérêts financiers des firmes pharmaceutiques ... Par Els Torreele et Daniel de Beer
par Carta Academica
Billet d’édition
Covid-19, 7ème vague : l'État se rend encore « fautif »
Une septième vague de contaminations au COVID-19 frappe la France. Alors que le tribunal administratif de Paris a reconnu l'État « fautif » pour son impréparation lors de la première vague, le gouvernement ne semble pas tenir compte des remarques passées ni des alertes de la société civile.
par Mérôme Jardin
Billet de blog
Pour un service public de santé territorial 3/3
Publié sur le site ReSPUBLICA et écrit avec Julien Vernaudon, le premier volet de cet article donnait le contexte historique, le second une analyse de la situation actuelle des professionnels de santé de premier recours et de leur évolution. Ce troisième et dernier volet propose la création d'un vaste et nouveau service public se santé territorial.
par Frédérick Stambach
Billet de blog
« Very bad trips » à l’Organisation mondiale du commerce
20 mois et 6 jours de négociations à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) pour finalement acter, une nouvelle fois, que le commerce prime sur la santé. L’OMC et l’Union européenne (UE) se gargarisent aujourd’hui d’un accord sur la levée temporaire des brevets (TRIPS) sur les vaccins anti-COVID.
par Action Santé Mondiale