Kdoc
Professeur-documentaliste
Abonné·e de Mediapart

6 Billets

0 Édition

Billet de blog 1 juin 2013

Les religions au Brésil

Kdoc
Professeur-documentaliste
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La religion au Brésil se caractérise par une très grande diversité, largement dominée par les cultes chrétiens. La modernité a, pour l'heure, un impact assez inattendu au Brésil, en cela qu'elle ne s'accompagne pas d'une déchristianisation. En effet, selon le dernier recensement (2010), la part des athées et des agnostiques reste tout à fait marginale et ne représente guère que 0,4 % de la population.

Les Brésiliens restent un peuple profondément religieux :

La principale mutation de la religion au Brésil induite par la modernité est sans conteste la farouche concurrence au catholicisme par les évangélistes depuis au moins trois décennies. Alors qu'on comptait un peu moins de 8 millions de protestants-évangéliques en 1980 (6,6%) on en dénombre aujourd'hui plus de 42 millions (22,2 % de la population). A l'inverse, le catholicisme qui était la religion de 93 % des Brésiliens en 1960, de 89 % en 1980, n'atteint même plus les 65 % en 2010.

La puissante percée des pentecôtistes-évangélistes dans la religion au Brésil s'explique par une multitude de facteurs et notamment par le peu de combativité de l’Église catholique brésilienne à son égard. On note aussi l'opportunisme bien pensé de ces nouveaux mouvements religieux dont l'organisation des rituels est calquée sur le temps libre des travailleurs tandis que les formes du cultes sont orchestrées autour d'une émotionnalité exaltée ; ce qui est un peu le fond de commerce du catholicisme populaire brésilien, si peu romain :

« En 1904 – exemple parmi d'autres - est érigée à Recife une statue de Notre-Dame de la Conception, sculptée à Paris à la demande de l'évêque. Si l'intention de promouvoir le culte parital est claire, certains effets de l'initiative sont pour le moins inattendus. Peu versés dans les subtilités théologiques du dogme de l'Immaculée Conception, le petit peuple du Pernambouc se charge vite de donner à la présence de l'image une signification bien à lui : la rumeur court que c'est à l'initiative d'un marin perdu en haute mer, sauvé du naufrage par la vierge qu'il avait implorée, que l'on doit l'édification du monument. Arrivé à terre, il se serait hissé « en nageant » au sommet de la première colline à l'horizon puis aurait fait construire l'image pour accomplir son vœu. Depuis, chaque 8 décembre, pour la fête de Notre-Dame de la Conception, un certain nombre de fidèles, arrivés parfois de très loin, se traînent à genoux jusqu'au sanctuaire ; d'autres se flagellent et quelques-uns « nagent » le long des 240 marches de la colline pour finalement atteindre, ensanglantés, l'image de la Vierge, dont le sanctuaire croule sous le poids des ex-voto. On est bien loin de la piété intériorisée et retenue voulue par les promoteurs du culte ! »

Richard Marin, Histoire du Brésil 1500-2000, 2000

La religion au Brésil s'est développée jusqu'au tournant du XXe siècle sous la tutelle très exclusive et étonnement permissive de la couronne portugaise. Ce n'est qu'à la faveur de la séparation de l’Église et de l’État (1891) que le Vatican a pu procéder à une réorganisation de l’Église brésilienne en insistant particulièrement sur la formation du Clergé et en multipliant les structures ecclésiastiques du pays.

Toutefois, son action dans la religion au Brésil est restée largement cantonnée dans les grandes villes du littoral. Aujourd'hui encore, le Vatican n'a toujours pas réussi à éliminer les formes traditionnelles et populaires de religiosité, toujours très vivaces dans l'intérieur du pays et dans la région Nordeste (où la pénurie de clercs est toujours de rigueur).

plus d'info ici :  http://www.brasilpassion.com/religion-au-bresil.html

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Nouvelle-Calédonie: débats autour du colonialisme français

À la Une de Mediapart

Journal — France
Des militants à l’assaut de l’oppression « validiste »
Ils et elles se battent contre les clichés sur le handicap, pour la fermeture des institutions spécialisées et pour démontrer que, loin de la charité et du médical, le handicap est une question politique. Rencontre avec ces nouvelles militantes et militants, très actifs sur les réseaux sociaux.
par Caroline Boudet
Journal — France
Une peine de prison aménageable est requise contre François Fillon
Cinq ans de prison dont quatre avec sursis, la partie ferme étant « aménagée sous le régime de la détention à domicile », ainsi que 375 000 euros d’amende et dix ans d’inéligibilité ont été requis lundi 29 novembre contre François Fillon à la cour d’appel de Paris.
par Michel Deléan
Journal — France
Au tribunal, la FFF est accusée de discriminer des femmes
Neuf femmes accusent la Fédération française de football de les avoir licenciées en raison de leur sexe ou de leur orientation sexuelle. Mediapart a recueilli de nombreux témoignages mettant en cause le management de la FFF. Son président Noël Le Graët jure qu’il « n’y a pas d’atmosphère sexiste à la FFF ».
par Lénaïg Bredoux, Ilyes Ramdani et Antton Rouget
Journal — France
« La droite républicaine a oublié qu’elle pouvait porter des combats sociaux »
« À l’air libre » reçoit Aurélien Pradié, député du Lot et secrétaire général du parti Les Républicains, pour parler de la primaire. Un scrutin où les candidats et l’unique candidate rivalisent de propositions pour marquer leur territoire entre Emmanuel Macron et l’extrême droite.
par à l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Escale - Le cinéma direct, un cinéma militant qui veut abolir les frontières
Briser le quatrième mur, celui entre cinéaste et spectateur·rices, est un acte libérateur, car il permet de se réapproprier un espace, une expérience et permet d'initier l'action. C'est tout le propos de notre escale « Éloge du partage » qui nous invite en 7 films à apprendre à regarder différemment.
par Tënk
Billet de blog
Militer pour survivre
Quand Metoo à commencé j’étais déjà féministe, parce qu’on m’a expliqué en grandissant que les gens étaient tous égaux, et que le sexisme c’était pas gentil. Ce qu’on ne m’avait pas expliqué c’est à quel point le sexisme est partout, en nous, autour de nous. Comment il forge la moindre de nos pensées. Comment toute la société est régie par des rapports de forces, des privilèges, des oppressions, des classes sociales.
par blaise.c
Billet de blog
Faire militance ou faire communauté ?
Plus j'évolue dans le milieu du militantisme virtuel et de terrain, plus il en ressort une chose : l’impression d’impuissance, l’épuisement face à un éternel retour. Il survient une crise, on la dénonce à coups de critiques et d’indignation sur les réseaux, parfois on se mobilise, on tente tant bien que mal d’aider de manière concrète.
par Douce DIBONDO
Billet de blog
Penser la gauche : l'ubérisation des militant·e·s
Les mouvements politiques portent l’ambition de réenchanter la politique. Pour les premier·e·s concerné·e·s, les militant·e·s, l’affaire est moins évidente. S’ils/elles fournissent une main d’oeuvre indispensable au travail de terrain, la désorganisation organisée par les cadres politiques tendent à une véritable ubérisation de leurs pratiques.
par Nicolas Séné