Etudiante contaminée à Angers ...

Une étudiante à Angers, dont les grands parents habitent en Sarthe, au Mans, a passé l'été 2020 comme jeune fille au pair en Italie, puis est allée à Amsterdam ... Sans avoir de problème ou de contamination. Devant se sentir "invincible", à la rentrée de Septembre, à Angers, elle baisse la garde et vient d'être contaminée. Récit

Dès le 25 juillet 2020, j'écrivais un court article sur ce BLOG en incitant les citoyen(ne)s responsables à porter en masque en extérieur, tout le temps !!! je m'appliquais ce "principe de précaution" depuis le début de l'été (21 juin) !

Cette semaine (la 38), en parlant avec un de mes voisins (né en 1945), à l'espace seniors GAMBETTA, au Mans, j'apprends ce qui est arrivé à sa petite fille (nom, tél et mel sur demande ...)

Il me raconte qu'elle a passé l'été 2020 comme jeune fille au pair en Italie, puis est allée à Amsterdam ... Sans avoir de problème ou de contamination. Devant se sentir "invincible", à la rentrée de Septembre, à Angers, elle baisse la garde et vient d'être contaminée....

Exemple à ne pas suivre.

Cette nuit, vendredi 18 septembre, entre 3h et 4h du matin, je ne peux pas me rendormir : réveillée par des conversations à voix très haute de jeunes qui rentrent depuis le centre ville (boites de nuit ?) vers l'université. Le tram s'arrête de 1h à 5h du matin. Je regarde par la fenêtre, certains me font des "doigts d'honneur' ... Aucun ne porte de masque.

Pour ma part, comme certaines de mes amies de plus de 70 ans, nous nous "terrons" chez nous, et faisons très attention. Les "Panthères Grises" ne vont pas sortir en gilet GRIS de si tôt dans les rues. Sans mettre le feu aux voitures, nous ne serons jamais entendues.

Je me suis faite tester le 9 septembre = négatif, mais toujours ultra vigilante. Je m'étais fait vaccinée contre la grippe l'an dernier ...
ceci explique peut-être cela. Je me suis proposées comme "volontaire" pour tester le vaccin, mais on me refuse car "trop vieille".

PREVENTION : des tests rapides existent, et chacun(e) peut se les administrer.

voir le lien https://ngtest-covid-19.com/ou-nous-trouver/

Je suis surprise qu'on n'en parle plus (les Echos en avril ... ) car comme un tensiomètre ou un thermomètre (que j'utilise aussi), cela permettrait

  1. de désencombrer les laboratoires
  2. de responsabiliser les français (chacun peut faire sa prévention)
  3. de développer le civisme

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.