G. TRON Autre classe sociale, autre lieu, autre avocat, autre temporalité...

Par Dr Font Le Bret Expert Psychiatre

Autre classe sociale, autre lieu, autre avocat, autre temporalité, en tant qu' expert psychiatre dans une Cour d'Appel je peux témoigner avoir peu vu de de renvois sine die même si les avocats des mis en cause deviennent de plus en plus des avocats de "rupture", c'est à dire créer des incidents pour déstabiliser les victimes et les jurés car n'oublions pas en Assises se sont des jurés qui travaillent sans documents écrits mais que sur ce qu'ils entendent. De plus en plus d'experts psychiatres se désinscrivent des listes car ils en ont marre de se faire attaquer sur leur travail d'expert lors du dépôt du rapport. Le 8 janvier 2018, je dois déposer pour un infanticide, le couple est mis en cause. Je suis seule expert, avant on travaillait en Co expertise, nos rapports étaient plus riches, la charge émotionnelle moins forte car nous pouvions échanger mais il n'y a plus assez d'experts. Je suis déjà anxieuse pour ce 8 janvier, je me prépare non à expliquer la personnalité des mis en cause (ce qui est mon rôle) mais à répondre aux questions : "combien de temps avez-vous mis pour faire votre expertise ? pourquoi utilisez vous tel mot qui est une broutille dans le rapport ? on peut s'interroger sur vos compétences ..." et cela seule à la barre, devant le Président de La Cour d'Assise et les jurés. Au point que dans nos formations à l'expertise on nous apprend avec des jeux de rôle à tenir dans un procès d'Assises alors que nous avons tant de choses plus importantes à apprendre et à échanger dans nos formations. Voilà je démarre 2018 avec une boule au ventre, et une colère profonde quand je lis ce qui c'est passé pour M. George TRON.  

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.