Les terroristes votent à droite et la droite vote terroriste.

Disons les choses comme elles sont: la droite, et évidemment l'extrême droite, font exactement ce que veut l’"état Islamique".

Il est tragique de voir à quel point la droite est bête, et complice des terroristes.

 

Ceux-ci veulent à l'évidence que notre société se referme sur elle-même et renie ses valeurs.

Ils veulent que nous nous durcissions encore à l'égard de la jeunesse déjà discriminée des banlieues.

Ils veulent que les musulmans, même parfaitement "intégrés" (et même surtout ceux-ci!) se sentent toujours davantage humiliés et rejetés.

Ils veulent que toute personne "à tête d'arabe" soit, ou se croit, victime d'un rejet anti-musulman.

Plus de personnes se sentiront contrôlées, humiliées, injustement réprimées et punies pour leur couleur de peau ou leur supposée religion, plus notre société deviendra irrespirable et plus on verra de personnes basculer dans la folie terroriste.

C'est une évidence.

Et c'est surtout, noir sur blanc écrite, la stratégie de l'"état islamique".

 

Plus nous renierons les principes démocratiques fondamentaux, plus nous ressemblerons à l'"état islamique" et plus nous pourvoierons à leurs besoins en désespérés, plus nous participerons à leur bâtir une monstrueuse armée.

 

Que demande la droite? justement tout ceci: ses ténors demandent très exactement ce que souhaitent les terroristes.

 

Honte à eux.

 

 

Bémol:

Je pars du principe que la droite est bête: c'est optimiste.

Autre hypothèse que je n'ose envisager: la droite est opportuniste. Donc pas complètement bête. Mais absolument irresponsable.

 

Ultime hypothèse, encore pire: certaines de ses composantes -qui ne voient pas d'un mauvais oeil une alliance avec Le Pen- peuvent enfin exprimer leur racisme et nous diriger vers ce qu'elles affectionnent, la ségrégation, l'affrontement, la violence et la mort.

Il serait évidemment dans ce cas parfaitement logique qu'ils participent, eux aussi, à éradiquer la "zone grise" que veut éradiquer Daesh, "zone grise" où cohabitent les blancs, les noirs, les gris, les verts, les jaunes, les rouges et les multicolores, zone non pas "grise", donc, mais colorée, et belle de ses couleurs multiples, où vivent ensemble et paisiblement les

êtres humains.

 

 

 

sans-titre-3

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.