Bringuenarilles
Abonné·e de Mediapart

103 Billets

0 Édition

Billet de blog 21 juin 2022

Se faire une place au noir soleil néo-libéral : de Valls à Perdriau.

Bringuenarilles
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Il fallait voir Manuel Valls au soir du premier tour des présidentielles : sur le plateau de je-ne-sais-plus quelle chaine, il félicitait le Président nouvellement élu, puis se retrouvait comme par enchantement dans les minutes suivantes sur les Champs-Elysées, essayant à toute force d’être de tous les plans. On aurait dit un personnage de bande dessinée, feignant d’être là par hasard et d’ignorer la caméra, pénétré d’une solennité toute solennelle, mais prêt à marcher sur n’importe quel pied pour en être grandi, capable de mordre l’oreille droite de la journaliste qui revenait inlassablement l’occulter à l'objectif afin d’en interviewer un ou une de La République En Miette ; dont j’ai oublié le nom.

Même but pour Gaël Perdriau, en un peu plus subtil : une critique argumentée de la droitisation extrême du discours de la candidate qu’il aurait dû soutenir ce qui lui coûtera son titre de vice-président de Républicains puis une tribune dans le Monde où il nous inflige une réflexion sur le devenir de la société numérique, réflexion où sont utilisés Gunther Anders et Joseph Shumpeter et De Gaulle. Manquaient plus que Mickey et Cicéron. Dent parfois dure avec Macron, il semble travailler à se construire un ethos de républicain humaniste de droite, critique des dérives ultra-libérales comme des dérives identitaires. Las. Il s’agit, en un appel du pied assez savamment déguisé, d’être remarqué du Mikado pour sa pseudo indépendance d’esprit (on attrape les mouches comme Macron avec un peu de vinaigre) et son label « maire dynamique et disruptif d’une ville ouvrière ». Avec un tel sens du sacrifice et une telle hauteur de vue, on ne s’étonnera donc pas de le voir proposer une alliance LR-Macron. On ne s’étonnera pas non plus s’il se retrouve à cette occasion avec un maroquin.

Ainsi va le vent.

Emil Nolde (1867-1956) - Masks Still Life

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Climat
Face au chaos climatique, le séparatisme des riches
Alors que des milliers de Français sont évacués à cause des incendies, que d’autres sont privés d’eau potable voire meurent au travail à cause de la chaleur, les ultrariches se déplacent en jet privé, bénéficient de dérogations pour pouvoir jouer au golf et accumulent les profits grâce aux énergies fossiles. Un sécessionnisme des riches que le gouvernement acte en perpétuant le statu quo climatique.
par Mickaël Correia
Journal
Climat : un été aux airs d’apocalypse
Record de sécheresse sur toute la France, feux gigantesques en Gironde, dans le sud de l’Europe et en Californie, mercure dépassant la normale partout sur le globe… Mediapart raconte en images le désastre climatique qui frappe le monde de plein fouet. Ce portfolio sera mis à jour tout au long de l’été.
par La rédaction de Mediapart
Journal — Proche-Orient
À l’hôpital al-Shifa de Gaza, les blessés racontent les bombardements
La bande de Gaza ressort épuisée de cet énième round de violences meurtrières entre Israël et le Djihad islamique palestinien. Malgré la trêve entrée en vigueur dimanche soir, les habitants pleurent leurs morts, les destructions sont importantes, et des centaines de blessés sont toujours à l’hôpital, désespérés par la situation et par les pénuries de médicaments. « J’ai vraiment cru qu’on allait tous mourir, enterrés vivants », raconte un rescapé.
par Alice Froussard
Journal
En Ukraine, les organisations internationales en mal de confiance
Depuis le début du conflit, la société civile ukrainienne s’est massivement mobilisée pour faire face à l’offensive russe. Alors que les organisations internationales sont critiquées, comme on l’a vu encore récemment avec Amnesty International, la plupart de l’aide humanitaire sur le terrain est fournie par des volontaires à bout de ressources.
par Clara Marchaud

La sélection du Club

Billet de blog
Iel
De la nécessité d'écrire inclusif-ve...
par La Plume de Simone
Billet de blog
Cornichon
Si mal jugé.
par C’est Nabum
Billet de blog
Une approche critique de la blanquette de veau
Un jour, je viens voir ma mère. Je mange avec ma mère. J’ai fait une petite blanquette, c’est dans la casserole, elle me dit et je lui dis que c’est chouette mais quand je regarde la casserole, c’est bizarre cette blanquette dans l’eau. On dirait qu’il manque quelque chose.
par noemi lefebvre
Billet de blog
par carlita vallhintes