Notre gaulois Lancêtre

En arrivant sur Mediapart, j'avais cru remarquer une activité, limitée certes, de militants frontistes. Il y en avait deux types : les rationnels qui cherchaient à argumenter, et les autres qui, en proie à une souffrance profonde, sombraient dans une haine pathologique, et voyaient des franc-maçons un peu partout.

 

En arrivant sur Mediapart, j'avais cru remarquer une activité, limitée certes, de militants frontistes. Il y en avait deux types : les rationnels qui cherchaient à argumenter, et les autres qui, en proie à une souffrance profonde, sombraient dans une haine pathologique, et voyaient des franc-maçons un peu partout. Mediapart fournissait à ceux-ci un relais idéal, où leur réelle souffrance et la pose -subjectivement vécue- de victime pouvaient leur assurer quelque audience et compassion. Tandis que les premiers étaient ignorés ou contrés idéologiquement.

 

Lancêtre est d'un autre genre. Il n'argumente pas. Enfin pas vraiment : se faisant passer pour un militant NPA, hermétique à tout argumentaire et à toute discussion un peu rationnelle, il multiplie les citations toujours identiques sorties de leur contexte et semble produire une critique d'extrême-gauche des propos et attitudes de Mélenchon.

C'est un leurre : alors qu'il se dit tellement si attaché à la Liberté, à la noble cause du Peuple, à la Vérité, il trouve ses belles caricatures de Mélenchon sur... des sites d'extrême-droite.

Aujourd'hui, par exemple, nous avons eu droit à ceci :

ignace-melenchon-candidat-presidentielle-parti-de-gauche-prima-717x1024

D'où vient ce chef-d’œuvre ? (ironie, hein, c'est quand même objectivement très mauvais)

De Media Presse Infos, un site fort sympathique, qui compte une rubrique "terroirs et clochers ». C'est ici, et c'est progressiste en diable.

C'est un bien beau site, ma foi, et qui n'est pas bêtement politiquement correct. Il ne se refuse à rien, par exemple, faire un peu de pub à des gens qui souffrent de ne pas être (assez) médiatisés.

Et le reste est à l'avenant, des thèmes audacieux sont traités :

- il faut sauver l'église Saint Bernard de Lyon.

- Trump a « défoncé le mur de l'argent » (et c'est super).

- la désinformation des médias occidentaux sur ce qui se passe (vraiment) en Syrie par la mère Agnès Mariam de la Croix. (c'est pas une blague)

- le complotisme d'état…

Et des invités de qualité :

Maître Collard, Zemmour, Norbert Hofer, le Vlaams Belang, Marion Sigaut...

J'en passe et de bien pires. Allez voir vous-même, mais pas trop longtemps, c'est un peu effrayant. On nage en pleine fachosphère.

 

La description qu'en fait RUE89 ne dit pas le contraire de ce qu'un citoyen à demi politisé, avec deux doigts de jugeote et un seul d'esprit critique, constate tout de suite (même après un apéro un peu sévère) :

" La présentation est propre, quasi professionnelle. On repère tout de même quelques sacrés cœurs vendéens et une rubrique « terroirs et clochers ».

Le nom de domaine a été enregistré, en 2013, au nom de Civitas, un organe de catholiques traditionalistes, proches des lefebvristes. Ce groupe s’était notamment illustré en 2011 en manifestant contre la pièce de l’Italien Romeo Castellucci, «  Sur le concept du visage du fils de Dieu  ».

Contacté par Rue89, François-Xavier Péron, dont le nom figure dans le formulaire d’enregistrement du nom de domaine, explique qu’il n’a fait que s’occuper de la partie technique. Mais il reconnaît bien volontiers que ce sont des « gens sur la même longueur d’onde » qui s’occupent du site. Quelques heures après mon appel, son nom est remplacé par celui d’« Agnès-Florence Rousseau » (plus discrète sur Internet) et la mention de Civitas est effacée...

Les signatures sont des pseudonymes. Un certain « Pierre Alain Depauw » répondra à notre e-mail envoyé sur le formulaire de contact du site :

« Medias-Presse.Info n’est pas lié à Civitas. Les structures sont bien distinctes même si nous relayons volontiers les actions de ce mouvement. »

Le nuage de mots-clefs ne laisse en tout cas aucun doute quant à l’orientation de Media-presse-info. Il y est souvent question de « christianophobie », d’avortement, de « lobby homosexuel », avec des positions fortement teintées par le nationalisme catholique. Le site se vante d’être plus consulté que celui de La Croix...

Avant l’attaque, Charlie Hebdo y est qualifié de « torchon spécialisé dans le blasphème et la caricature ordurière »."

 

Cet autre site explique très bien quelle est la source de notre valeureux amoureux de la liberté et du peuple et dans quel océan fangeux elle mène qui se laisse entrainer :

« On voit en tout cas clairement se dessiner, à travers ce site, une proximité entre différents mouvements :

  • Manif pour tous et ultracatholiques

  • Déçus de l’écologie indépendante

  • Révisionnistes

  • Homophobes, islamophobes, antisémites, anti franc-maçons….

  • petits partis et groupuscules à droite du front national

  • Soraliens et partisans de Dieudonné

  • Militants animalistes extrèmistes

La stratégie est clairement de cristaliser toutes les haines, les ressentiments, même contradictoires, et de faire monter cette colère générale. Les plus faibles, les plus manipulables peuvent basculer d’une idée plus ou moins noble (defendre l’environnement, les animaux, défendre son droit à la religion …) à une haine viscérale de l’autre, de la différence. D’autres sites se sont construits sur le même modèle, les articles se copiant les uns les autres et consituant ainsi une galaxie de la désinformation haineuse. »

 

LANCETRE est donc très pointilleux quand il s'agit de dénoncer le Mal Abolu qu'est Mélenchon: aucune entorse à la déontologie démocratique la plus sourcilleuse ne lui semble acceptable. Quel puriste, se dit-on. Sauf que pour ce faire, il s'appuie sur un site d'extrême-droite virulent, ultra-catholique, trumpiste et complotiste.

Aucun militant du NPA, évidemment, n'utiliserait ce genre de site.

 

Qu'en penser ?

Un : que l'extrême-droite voit en Mélenchon un danger, un obstacle sur sa route, et qu'ils travaillent dès à présent à l'éliminer en décourageant les citoyens de voter pour lui (il faut qu'il n'y ait qu'UN vote de contestation : le FN) ou de voter tout court (l'abstention favorisera le FN). Comme leurs arguments n'ont pas prise, en tout cas pas sur Mediapart (enfin pas trop), ils travaillent avec ce qu'ils connaissent le mieux : la haine, viscérale, le rejet de l'autre et pratiquent à outrance la désinformation, le refus de la raison, la caricature, le ressassement de clichés à la mode Goebbels ("Plus le mensonge est gros, plus il passe. Plus souvent il est répété, plus le peuple le croit …").

Deux : que l'extrême droite travaille à la division de la gauche du PS (Lancêtre cherche principalement à rendre irréversible le divorce entre la France Insoumise et le NPA), là où une union serait si souhaitable, en ces temps troubles qui s'annoncent.

Trois : à nous d'être plus intelligents qu'eux. Sinon, ils continueront à progresser et les ténèbres seront profondes pour un temps certain.

 

Gardez l'oeil. Ouvert grand.

 

 

 

Addendum important : Pour ceux qui attendait confirmation, Egalidad vient de rejoindre Lancêtre dans l'abjecte citation de sites d'extrême droite : https://blogs.mediapart.fr/gabrielle-teissier-k/blog/131216/et-pourquoi-pas-moi/commentaires

Il cite et promeut "L'Insoumis" en le présentant comme un site "France Insoumise", alors qu'il s'agit clairement d'un site identitaire, et identitaire jusqu'à la caricature (si l'on est doué d'humour) ou jusqu'à la nausée (si on est un minimum sensible). C'est un site réellement obscène. Et je pèse mes mots.

Egalidad feint, après avoir clairement attiré l'attention sur le contenu de ce site, de ne pas l'avoir lu, et d'avoir simplement cru, à cause de l'adjectif "insoumis", d'être devant un site pro-Mélenchon. Prenant modèle sur son copain Lancêtre, j'ai pris quelques photos...

Ces méthodes sont évidemment indignes de tout démocrate qui se respecte. J'en fais le pari: elles vont aller en s'accentuant, au fur et à mesure que la campagne va gagner en intensité. Derrière leur bassesse, elles sont intelligentes. Et je pense pour ma part qu'il faut les combattre pied à pied, mais sans jamais tomber dans l'injure: ils n'attendent que ça.

 

Il ne faut pas oublier que les billets sur Mediapart sont très bien recensés par Google, et leur lecture (ainsi que celle des commentaires) est ouverte à tous, pas nécessairement aux abonnés.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.