François-Gravier Lacruz, Denis Robert et le trader (presque) guillotiné.

Denis Robert s'est amusé, en découvrant les twitts nauséabonds de certains opposants à la grève, à débusquer qui se cachait derrière. Édifiant.

 Nos dirigeants gagnent beaucoup d'argent mais le mérite : ils travaillent plusieurs douzaines d'heures par jour, sont exceptionnellement intelligents et cultivés, et maitre d'eux-mêmes en toutes circonstances.

Certains sont tellement doués qu'ils arrivent même à se dégager un peu de temps pour twitter.

François-Xavier Lacroix, vice-président financier de la branche "eaux" de Danone est de cette trempe. Entre deux avions et trois réunions, quelques parties de polo, il twitte.

 

Et tant mieux, car c'est un homme d'esprit. Jugez-en plutôt :

Il traite de « salope » Françoise Ach qui défend les grévistes. Bien vu!

Propose que l'on envoie « des drones pour démonter les CGTistes ». Pas bête...

Et affirme doctement à Noémie qui se plaint que l'on n'écoute pas les revendications du peuple français, que « le peuple français » l'« encule à sec avec du gravier ». Classe non ?

Quoi? sexiste? Vous êtes vraiment des droits-de-l'hommistes! Salops, va!

Moi, je reste stupéfait devant tant de brio, et d'intelligence, et de sens de l'à-propos.

Et de courage aussi, car François-Gravier signe La Cruz (ce qui prouve au passage qu'il est polyglotte et tout à fait qualifié pour le poste qu'il occupe) mais semblait tenir à rester anonyme : depuis que Denis Robert a dévoilé son nom, il reste terré dans les limbes virtuelles du net et efface les traces de son génie. C'est dommage.

 

C'est vraiment dommage...

On aurait aimé le cotoyer davantage, on aurait apprécié à sa juste valeur qu'il continue à montrer que pour être bien placé dans un groupe multinational, être malin n'est pas franchement nécessaire et être respectueux semble carrément prohibé. On aurait aimé comprendre comment une si bonne éducation (collège Sainte Marie, école de commerce à Lyon et IAE à Lyon III, c'est tout de même pas des repaires de racailles, rassurez moi?) a pu s'avérer, sur le long terme, quelque peu défaillante.

 

Bon.

Que faire ?

Diffuser l'information, le plus possible, en l'accompagnant d'une question de circonstance : que peut négocier un salarié dans un accord par branches face à ce genre d'énergumène ?

Et puis surtout, cesser de manger les produits d'une certaine marque.

 

Merci Denis Robert !!!

Quelques liens d'où vient l'information. Avec en bonus, un trader qui joue les victimes de la Terreur et feint d'assumer la diffusion de son vrai nom (https://twitter.com/zebodag):

http://www.arretsurimages.net/breves/2016-05-29/Loi-Travail-Denis-Robert-oute-des-twittos-nauseabonds-id19921

https://www.facebook.com/denis.robert/posts/10153518985601960

https://gauchedecombat.net/tag/francois-xavier-lacroix/

 

Extrait: Le fond de l'air est rouge © Chris Marker

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.