SAUVER LE CLIMAT, MAINTENANT

Saisissons-nous des élections municipales et métropolitaines de Lyon pour engager enfin la politique dont le climat, nos vies et nos territoires ont besoin.

SAUVER LE CLIMAT, MAINTENANT.

 

La COP25 de Madrid a été un nouvel échec, une nouvelle déception. Les États se sont trouvés incapables d’aboutir à des actes forts de réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre, incapables de sortir de leur addiction morbide aux énergies fossiles. 

 Pire, dans cette COP25, alors que l’on a connu, cette année, un mouvement mondial sans précédent sur tous les continents, la société civile mobilisée a été maltraitée, rejetée, expulsée.

  Nous fonçons vers l'abîme et les manettes sont aux mains d’États qui refusent les alertes scientifiques pourtant toujours plus précises sur la catastrophe en cours. L’écart grandit chaque année entre ce qui a été décidé lors de l’Accord de Paris et ce qui est mis en œuvre. À ce niveau « ce n’est pas gouverner, c’est tromper » pour reprendre les termes de Greta Thunberg. Plus que jamais il y a urgence.

 L’échelon local doit reprendre le flambeau et raviver l’espoir : à la Métropole de Lyon nous devons en finir avec les “petits pas” et engager concrètement la transition ambitieuse qui nous permettra d’aborder l’avenir avec optimisme.  Les élections municipales et métropolitaines à venir sont l’occasion de répondre aux constats alarmants des scientifiques, de s’appuyer sur l’immense mobilisation citoyenne et de prendre au sérieux la catastrophe en cours.

 Le prochain mandat doit être celui de l’action climatique. Pour la Métropole de Lyon, les 10 prochaines années seront décisives. Nous devons nous préparer à la fois à limiter notre impact et à atténuer les conséquences du dérèglement climatique.

 Les enjeux sont connus et les solutions existent. Alors que nous ne consommons que 5 % des produits agricoles locaux (le reste est exporté), il est possible de produire la quasi-totalité de la nourriture des habitants de la métropole dans un cercle de 50 km autour de Lyon. Alors que les incinérateurs produisent énormément de gaz à effet de serre nous continuons de brûler beaucoup trop de nos déchets organiques. Nous brûlons de l’eau ! Alors que les transports émettent 30 % des gaz à effet de serre, certains continuent de vouloir développer des infrastructures routières inutiles.

 Ne perdons pas de vue que les conséquences du dérèglement climatique frappent d’abord les plus fragiles. Nous devons engager une transition qui n’oublie personne. La transition que nous proposons fait donc de la justice sociale une priorité. Pour ces élections municipales, nous portons l’ambition de construire des villes plus solidaires et participatives.         

 Les choses sont claires : tout projet qui fait l’impasse sur le climat nous emmène droit dans le mur. 

 Nous devons mobiliser l’ensemble des territoires de notre Métropole ainsi que ses voisins dans un projet d’avenir commun : investissements massifs dans la sobriété, réorientation radicale de notre politique vers une économie décarbonnée et relocalisée, plan d’urgence des mobilités efficace dès le début du mandat, préservation de la biodiversité et des ressources naturelles.  Tôt ou tard, nous y viendrons, par la force des choses.

 Le plus tôt sera le mieux. Saisissons-nous des élections municipales et métropolitaines pour engager enfin la politique dont le climat, nos vies et nos territoires ont besoin. Maintenant.

 

Signataires :

Bruno Bernard, candidat à la présidence de la Métropole
Béatrice Vessiller, candidate à la mairie de Villeurbanne
Grégory Doucet, candidat à la mairie de Lyon
Thomas Dossus, candidat tête de liste de la circonscription Lyon Sud
Fabien Bagnon,
candidat tête de liste de la circonscription Lyon Centre
Claire Brossaud, candidate tête de liste de la circonscription Rhône-Amont
Pierre Athanaze, candidat tête de liste de la circonscription Portes du Sud
Véronique Moreira, candidate tête de liste de la circonscription Portes des Alpes
Jean-Charles Kohlhaas, candidat tête de liste de la circonscription Lônes et Coteaux et candidat à la mairie de Oullins
Hélène Dromain, candidate tête de liste de la circonscription Ouest
Jérémy Camus, candidat tête de liste de la circonscription Val de Saône
Séverine Hémain, candidate tête de liste de la circonscription Plateau Nord-Caluire
Isabelle Petiot Vasselin, candidate tête de liste de la circonscription Lyon Est
Nathalie Déhan, candidate tête de liste de la circonscription Lyon Sud-Est
Bertrand Artigny, candidat tête de liste de la circonscription Lyon Ouest
Florence Delaunay, candidate tête de liste de la circonscription Lyon Nord et candidate à la mairie du 6ème arrondissement de Lyon
Sylvain Godinot, candidat à la mairie du 1er arrondissement de Lyon
Valentin Lungenstrass, candidat à la mairie du 2ème  arrondissement de Lyon
Rémi Zinck, candidat à la mairie du 4ème arrondissement de Lyon
Nadine Georgel, candidate à la mairie du 5ème arrondissement de Lyon
Fanny Dubot, candidate à la mairie du 7ème arrondissement de Lyon
Sonia Zdorovtzoff, candidate à la mairie du 8ème arrondissement de Lyon
Camille Augey, candidate à la mairie du 9ème arrondissement de Lyon
Sandrine Perrier, candidate à la mairie de Vénissieux
Richard Marion et Catherine Creuze, candidats à la mairie de Vaulx-en-Velin
Joëlle Percet, candidate à la mairie de Chassieu
Eric Perez, candidat à la mairie de Saint-Genis-Laval
Jérôme Bub, candidat à la mairie de Grigny
Mohamed Boudjellaba, candidat à la mairie de Givors
Yves Durieux, candidat à la mairie de Rillieux-la-Pape
Yvette Lathuilière, candidate à la mairie de Sainte-Foy-les-Lyon
Anne Calendras, candidate à la mairie de Saint-Genis-les-Ollières
Véronique Hartmann, candidate à la mairie de Craponne
Axel Marin, candidat à la mairie de Meyzieu

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.