Geneviève Pastre et le troisième millénaire

"Je souhaite que le troisième millénaire soit celui des sexualités." Geneviève Pastre Quelques écrits de Geneviève Pastre (1924-2012), poétesse française, chercheuse indépendante, femme politique, figure majeure du mouvement LGBT.

"Quand je naquis de vieux évêques bons et gâteux passaient en procession dans la rue et bénissaient la foule avec une componction souriante comme de vieilles femmes parées... Quand je naquis je restai un bon moment immobile à regarder ma mère... Quand je naquis je levai la tête les nuages couraient très bas au-dessus de mon front et on parlait plusieurs langues là-haut dans les nuages... Quand je naquis des portes s'ouvrirent des taures lâchées galopaient dans la campagne le long du Rhin et sous les ponts les eaux rosissaient et à dix heures et demie du matin les cloches sonnaient à toute volée... Quand je naquis il y eut des brumes et des brouillards et je marchai à tâtons dans le ventre de ma mère... Quand je naquis nous étions en plein hiver le paradis était au loin et je dus me frayer un passage entre les barbelés dans la boue le verglas les mirages... Quand je naquis des femmes étaient là un peu plus âgées que moi beaucoup plus âgées que moi pleines de mystères et de parfums... Quand je naquis les portes tombèrent d'elles-mêmes et elles s'effritèrent elles devinrent poreuses perméables... J'avais mis vingt ans dix ans deux mois une demi-heure vingt minutes une demi-minute quelques secondes pour ouvrir... Nous sommes enfin dans les eaux où nous respirons"

L'Espace du Souffle, Geneviève Pastre, édition originale : Christian Bourgois, 1977

 

"Personne autour de moi aujourd'hui n'est à même d'imaginer comme je piaffe d'impatience devant le conformisme, la médiocrité et la monotonie générale qui semblent aller de soi pour beaucoup et comme je peux m'ennuyer dans l'existence. Je pense souvent à Cocteau qui disait à Marais "Jean, étonne-moi". Ce n'est certes pas du mépris à l'égard de quiconque, mais le sentiment que trop de gens se laissent guider, encadrer, aiment suivre, être rassurés au lieu d'oser tirer d'eux-mêmes leur singularité, celle justement qui enrichit le puzzle général."

Une femme en apesanteur, Mémoires, Geneviève Pastre, éditions Balland, 2002

 

"On parle du millénaire, comme d'un découpage significatif du temps humain et sociétal. C'est d'une incommensurable naïveté. Mais enfin si l'on a besoin dans un déroulement du temps apparemment sans fin et sans aucune rupture de continuité, de détacher quelques tranches à une échelle suffisamment vaste pour rester humaine et à la mesure de notre imaginaire, je pense et je souhaite que le troisième millénaire soit celui des sexualités, entendu comme celui des modalités des interactions humaines, qui englobent les corps et les sexualités, elles-mêmes produits sociaux et acteurs sociaux. L'inventivité hors-la-loi devient une préfiguration du quotidien qui précède de peu la loi (c'est-à-dire la liberté reconnue de vivre en société sans être inquiété, mal jugé, repoussé, nié autrement dit sans être "discriminé") comme la formation de couples de lesbiennes mères, comme un nouvel exercice libre de ce qu'on appelle la parentalité, la vie en couple seulement si on le désire, sans être au départ assigné à un partage dissymétrique des rôles, avec la reconnaissance que peut donner la société (l'opinion publique, le jugement moral, les valeurs reconnues) à deux êtres qui veulent s'aider à vivre ensemble, sans que la vie de célibataire soit de quelque manière que ce soit à son tour discriminée,etc. L'invention qui détache du mimétisme considéré comme norme, mimétisme qui au lieu de faire de sa vie une "œuvre d'art" en fait un produit de série, un produit académique, comme les statues de jardin en plâtre, copies d'ancien ou personnages nains de Disney, peut se faire dans la révolte, la rébellion (dans les sociétés sclérosées et monomaniaques) ou dans la souplesse et l'aisance (dans des types de société "ouvertes", je veux dire où tous les cas de figure ne sont pas prévus et où cette "inconnue" est explicitée et prise en compte, comme dans le panthéon romain il existait un temple au dieu inconnu). C'est vers ce type de société qu'il faut se tourner, mieux c'est à ce type de société qu'il faut travailler."

Une femme en apesanteur, Mémoires, Geneviève Pastre, éditions Balland, 2002

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.