Macron et les images

ce qui gêne Macron ce sont les images de violence policière

«Les images que nous avons tous vues de l’agression de Michel Zecler sont inacceptables. Elles nous font honte. La France ne doit jamais se résoudre à la violence ou la brutalité, d’où qu’elles viennent. La France ne doit jamais laisser prospérer la haine ou le racisme», écrit le chef de l’État sur sa page Facebook.

 Par conséquent ce qui gêne Macron, ce sont bien les images (le reste du propos n’est constitué que de généralités) et non pas les comportements de ces soi-disant policiers ! C’est bien pourquoi le projet de loi voulait, de fait,  décourager la prise d’image et leur diffusion.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.