Le vote électronique au Mans

 Boulard, maire du Mans réélu de justesse,  est fermement attaché au vote électronique alors que la fiabilité de  telles modalités de vote sont remises en question par les experts les plus sérieux et en particulier par de nombreux informaticiens.

L'utilisation du vote électronique  permet tout aussi bien de valider des erreurs que d'enregistrer des votes frauduleux.

"Mme Chantal Enguehard, maître de conférence au Laboratoire Informatique de Nantes Atlantique (LINA) et experte du vote électronique, nous explique dans l'interview ci-dessous pourquoi l'opacité des machines est vivement critiquée, et critiquable. "Il n'y a aucune manière de vérifier" que le vote compté par la machine est bien celui exprimé par l'électeur, prévient-elle. La seule confiance dans l'efficacité informatique ne peut suffire à justifier le recours au vote électronique puisque, comme l'indique le rapport annuel de l'Observatoire du Vote, les scrutins électroniques peuvent entraîner 5 à 6 fois plus d'erreurs (différence entre le nombre de votes et le nombre d'émargements) que le vote papier".

Voir :  Présidentielles : enquête sur l'incroyable opacité du vote électronique http://www.numerama.com/magazine/22477-presidentielles-enquete-sur-l-incroyable-opacite-du-vote-electronique.html

et aussi sur le site de France3  : Bourges : les électeurs ont-ils confiance dans le vote électronique ? http://centre.france3.fr/2014/03/23/bourges-les-electeurs-ont-ils-confiance-dans-le-vote-electronique-438955.html

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.