Bruno Dalpra
Citoyen engagé
Abonné·e de Mediapart

122 Billets

2 Éditions

Billet de blog 4 déc. 2021

Eurométropole de Strasbourg, TRAM NORD : enfin on avance !

Lors d'une conférence de presse, vendredi 3 décembre 2021, l'exécutif de l'Eurométropole de Strasbourg a présenté les scénarios retenus pour la nouvelle ligne de tram en direction du nord de la métropole. Depuis la gare de Strasbourg, le tracé remontera vers la place de Haguenau puis, prendra la direction de l'avenue des Vosges (scénario C1) et la direction de Schiltigheim-Bischheim (scénario N1).

Bruno Dalpra
Citoyen engagé
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Mise à jour le 4 décembre 2021

© Strasbourg.eu
Tramway de Strasbourg, station Gare Centrale aérienne de la ligne C © Wikimedia

TRAM NORD, ON AVANCE ! 

« Enfin on avance ! » – un projet discuté depuis plusieurs années, mise entre parenthèses avec l'ancienne mandature, la nouvelle l'a remis sur les rails avec une concertation qui a duré plus de trois mois. Ce vendredi 3 décembre 2021, lors d'une conférence de presse, la présidente de l'Eurométropole, Pia Imbs et ses deux présidentes adjointes, Danielle Dambach et Jeanne-Barseghian, ainsi que Alain Jund, vice-président en charge des mobilités, ont présenté les choix retenus pour le tram nord en direction de Schiltigheim et Bischheim et vers l'avenue des Vosges à Strasbourg.

Ainsi, c'est le scénario C1 qui a été choisi par les citoyens qui ont participé à la consultation et la variante N1, pour ce qui concerne le tracé vers Schiltigheim et Bischheim. Je note la retenue des élu·es. Pas de triomphalisme exagéré, mais plutôt du sérieux et de l'honnêteté dans l'explication sur le résultat des avis entre les différents scénarios, avec une certaine relativité assumée par rapport à la population de la métropole et plus localement, à celle du bassin de vie d'environ 70 000 habitants concernés par rapport au projet. Une participation sur laquelle les détracteurs/trices n'ont pas tardé à mettre en avant pour critiquer la véracité des choix retenus.

– à Schiltigheim et Bischheim, la variante N1 l’a emporté.
Le tram Nord passera route du Général-de-Gaulle
À Schiltigheim, le tram Nord sera à l’ouest

Tracé de la nouvelle ligne du Tram nord à l'ouest de Schiltigheim et Bischheim – variante N1
De gauche à droite, Jeanne Barseghian, Pia Imbs, Danielle Dambach et Alain Jund, réunis pour l’annonce des tracés. © Photo DNA /Jean-François BADIAS


En tout état de cause :

– pour ce qui concerne le tracé vers nord-ouest de l'Eurométropole en passant par Schiltigheim depuis la place de Haguenau à Strasbourg pour s'arrêter pour le moment à Bischheim, Danielle Dambach explique : « Il n’y a eu que 17 % d’expressions défavorables au tramway et nous avons 229 contributions pour la variante 1 (celle retenue) contre 146 pour la variante 2 et 155 pour la variante 3. C’est le tracé le plus rapide et l’emprise est suffisante. » (1)

– à la question de la participation, "quelques centaines d'avis sont-ils représentatifs dans une métropole de près de 500 000 habitants ? [...] On minimise leur portée, à l'instar d'Alain Jund : « un choix d'itinéraire est un ensemble d'éléments complémentaires et croisés. On ne peut réduire la concertation à un référendum et ne se baser que sur la parole d'un certain nombre de riverains, même si on en tient compte. Ce sont aussi des déambulations, des avis d'associations d'usagers, etc. » (1)

– du côté de la présidente de l'Eurométropole, "du bilan de la concertation, il ressort, selon Pia Imbs, « une forte adhésion » puisque « 85 % des contributions sont favorables au projet » de tram." – source DNA. La concertation a durée trois mois et demi et a permis de recueillir plus de 1000 contributions. Il y a eu cinq réunions publiques, avec en distanciel pas moins de 11 500 visionnages. Le site internet dédié à la concertation a obtenu 6 300 visites et 800 personnes ont participé aux réunions, permanences et déambulations.

– pour la maire Jeanne Barseghian, « les résultats n'ont pas été déterminants[...] On regarde le quantitatif, mais aussi le qualitatif. Les remontées de la concertation nous permettent d'avoir des points de vigilance sur le stationnement, sur le plan de circulation, sur le fait d'accéder à l'autoroute, une raison pour lesquelles certaines personnes ont choisi ce quartier. Il faudra travailler ces aspects avec les aménagements[...] L'avenue des Vosges peut devenir un lieu de vie, avec de vraies pistes cyclables, des trottoirs larges, des arbres dont on profitera davantage et des commerces davantage mis en valeur. » (1)

Tracé de la nouvelle ligne du Tram nord en direction de l'Avenue des Vosges – variante C1

(1) source Rue89 Strasbourg, à lire ici :
Tram avenue des Vosges : la municipalité devra garder la ligne

© Assemblée écologiste et citoyenne

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Énergies
Régulation de l’énergie : la politique du pire
En excluant la période de spéculation débridée fin décembre sur le marché de gros de l’électricité, la commission de régulation de l’énergie aurait pu limiter la hausse des tarifs régulés à 20 % au lieu de 44 %. Elle a préféré faire les poches d’EDF et transférer l’addition aux consommateurs après l’élection présidentielle.
par Martine Orange
Journal
Laurent Joly : « Zemmour a une capacité à inverser la réalité des faits »
Ce soir, deux historiens répondent aux falsifications de l’histoire du candidat Éric Zemmour. Laurent Joly, spécialiste de l’antisémitisme et du régime de Vichy et auteur de « La Falsification de l’Histoire », est notre invité. Entretien également avec Serge Klarsfeld, cofondateur de l’association « Fils et filles de déportés juifs de France ».
par à l’air libre
Journal
L’action des policiers a causé la mort de Cédric Chouviat
D’après l’expertise médicale ordonnée par le juge d’instruction, la clé d’étranglement et le plaquage ventral pratiqués par les policiers sur Cédric Chouviat, alors que celui-ci portait encore son casque de scooter, ont provoqué l’arrêt cardiaque qui a entraîné sa mort en janvier 2020.
par Camille Polloni
Journal
Julian Assange garde un espoir de pouvoir contester son extradition
La Haute Cour de justice de Londres a autorisé les avocats du fondateur de WikiLeaks à déposer un recours devant la Cour suprême contre la décision des juges d’appel qui avaient autorisé son extradition vers les États-Unis.
par Jérôme Hourdeaux

La sélection du Club

Billet de blog
Stratégies de désinformation et de diversion de Pékin sur la question ouïghoure
[Rediffusion] Alors que de nombreux universitaires sonnent l’alarme quant au risque génocidaire en cours dans la région ouïghoure, Pékin s’évertue à disqualifier tout discours alternatif et n’hésite pas à mobiliser ses réseaux informels en Europe pour diviser les opinions et couper court à tout débat sur la question ouïghoure. Une stratégie de diversion négationniste bien familière. Par Vanessa Frangville.
par Carta Academica
Billet de blog
Génocide. Au-delà de l'émotion symbolique
Le vote de la motion de l'Assemblée Nationale sur le génocide contre les ouïghours en Chine a esquivé les questions de fond et servira comme d'habitude d'excuse à l'inaction à venir.
par dominic77
Billet de blog
Agir pour faire reconnaître le génocide ouïghour. Interview d'Alim Omer
[Rediffusion] l’Assemblée Nationale pourrait voter la reconnaissance du caractère génocidaire des violences exercées sur les ouïghour.es par la Chine. Alim Omer, président de l’Association des Ouïghours de France, réfugié en France, revient sur les aspects industriels, sanitaires, culturels et environnementaux de ce génocide.
par Jeanne Guien
Billet de blog
« Violences génocidaires » et « risque sérieux de génocide »
La reconnaissance des violences génocidaires contre les populations ouïghoures a fait l’objet d’une résolution parlementaire historique ce 20 janvier. C'était un très grand moment. Or, il n'y a pas une mais deux résolutions condamnant les crimes perpétrés par l’État chinois. Derrière des objets relativement similaires, se trouve une certaine dissemblance juridique. Explications.
par Cloé Drieu