Bruno Dalpra
Citoyen engagé
Abonné·e de Mediapart

191 Billets

2 Éditions

Billet de blog 22 déc. 2021

Bruno Dalpra
Citoyen engagé
Abonné·e de Mediapart

Un militant anti-GCO s'adresse à d'autres opposants autoroutiers

Militant engagé dans la lutte contre le projet de contournement ouest de Strasbourg (GCO) depuis 2012, dans un collectif né en 2003 (GCO non merci), contre une autoroute dont l'apparition administrative date de 1973, j'ai vécu la 2e période de l'après 2012 qui nous amène au coup de grâce étatique d'aout 2018, suivi du démarrage des travaux et la mise en service le 17 décembre 2021...

Bruno Dalpra
Citoyen engagé
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

« Même dans la défaite il faut tirer le meilleur pour venir aider d'autres en espérant leur victoire... » – DB le 22 décembre 2021

Ce billet de blog je l'ai écrit en pensant aux militantes et militants opposé·es au contournement est de Rouen qui subissent le même déni étatique que nous avons dû faire face dans notre lutte contre le contournement ouest de Strasbourg. Faisant également un parallèle avec ceux engagés contre le LIEN à Montpellier ou l'A69 entre Toulouse et Castres. Nous avons tous un dénominateur commun : combattre un projet autoroutier de l'après COP21

Plus globalement, je pense à l'ensemble des personnes qui croient comme moi qu'en 2021, construire une route pour résoudre un problème du trafic routier n'est plus la réponse écologiquement responsable.

L'air du tout-voiture individuelle a vécu.

Le problème du trafic routier, c'est le trafic lui-même. Tant que nos décideurs ne prendront pas conscience qu'il faille changer notre manière de regarder la voiture, même électrique, elle reste une pollution, nous ne gagnerons pas la bataille contre le réchauffement climatique.


Parmi les nombreuses mobilisations, ici en novembre 2018 avec la plantation d'arbres... © GCO NON MERCI

Le 25 septembre 2021, le Premier ministre Jean Castex a annoncé dans le Tarn qui serait le concessionnaire du projet de liaison autoroutière Castres – Toulouse : le groupe NGE. Le 11 décembre, il inaugurait l’A355 de contournement ouest de Strasbourg porté par le groupe Vinci et dont la mise en service commerciale a débuté le 17 décembre alors que le contentieux juridique n'est pas épuisé. Moins d’une semaine plus tard, le 15 décembre, il validait la participation de l’État au contournement est de Rouen.

À Ittenheim, lors de l'inauguration de l'A355, le Premier ministre a affirmé que cette autoroute « sera utile […] pour le combat que nous menons pour la transition écologique ». Bien entendu, c'est un ramassis de conneries où l'État soutient les entreprises concessionnaires, ici Vinci, à faire croire au grand public que l'entreprise a tout mis en oeuvre pour rendre son autoroute basse-carbone et écoresponsable.

La réalité est tout autre puisque obligé de représenter son dossier sur les mesures compensatoires en vue d'une nouvelle enquête publique exigées par le tribunal administratif (TA) de Strasbourg avant mai 2022 (rendu du 20 septembre 2021), le Conseil national de la protection de la nature (CNPN) a délivré un nouvel avis défavorable rendu public le 27 novembre dernier. Comme en 2016 et 2017, le Conseil pointe les insuffisances des mesures entreprises par le concessionnaire. Un concessionnaire qui s'est offert le luxe de ne pas présenter en commission les mesures déjà mises en oeuvre puisque l'autoroute est terminée. Une attitude que les membres du CNPN n'ont pas du tout appréciée.

Tentative de réoccupation sur le tracé du GCO en avril 2019 qui se soldera par une violente réaction des forces de l'ordre et 13 arrestations – Respect aux camarades zadistes ! © zad du Moulin

Quatre piliers d'une même mobilisation

Aujourd'hui, plusieurs projets d'autoroute sont en cours ou dans une phase administrative avant démarrage de travaux et cela malgré une opposition qui tente de faire entendre leur voix. 
Je voudrais dire aux personnes engagées, de ne pas perdre espoir. Je pense notamment aux gens engagés contre le LIEN du côté de Montpellier ou contre la A69 entre Toulouse et Castres et tout récemment, celles et ceux mobilisés contre le contournement est de Rouen. 
Je ne suis qu'un modeste militant parmi d'autres avec plusieurs cordes militantes à mon actif. Aujourd'hui, dans nos luttes, notamment celles contre ce que l'on appelle les GPII (grand projet inutile et imposé), on retrouve quatre piliers d'une même mobilisation :

  • le pilier politique
  • le pilier juridique
  • le pilier humain en capacité à se mobiliser sur le terrain
  • le pilier communication

S'inspirer des autres luttes pour tirer le meilleur malgré une défaite...

Dans la lutte contre un projet autoroutier, l'aspect politique est centrale. Plus vous aurez un exécutif de votre côté et plus aurez des moyens de pression pour faire tomber le projet. Mais cela ne suffit pas toujours à l'exemple récent de l'opposition au contournement est de Rouen ou malgré le retrait de l'agglomération des communes rouennaises, l'Etat passe en force. La bataille n'est pas finie, mais le coup est rude.

Mon conseil : pensez à regarder les autres luttes et ce qui a permis ou pas d'en gagner.

Deux exemples :

  • l'abandon de l'A45 entre Lyon et Saint-Etienne (définitivement clos en juillet 2020) ;
  • la défaite de l'opposition à l'A355 de contournement ouest de Strasbourg en août 2018 et le démarrage des travaux en septembre dés l'évacuation de la ZAD du Moulin à Kolbsheim (10 septembre 2018) ; avec un référé suspension des travaux qui n'a pas été accordé par le TA de Strasbourg, il faudra attendre trois ans pour qu'enfin le TA juge sur le fond. C'était en juin 2021 avec un rendu le 20 juillet, donnant raison sur 5 des 6 recours engagés par les opposants alors que les travaux étaient quasiment terminé.
Bruno Dalpra, militant écologiste, citoyen engagé...

Je ne parlerais pas à la place des militants qui se sont engagés contre l'autoroute A45, en revanche, je peux facilement parler de la lutte anti GCO. Malgré les coups durs encaissés ces trois dernières années, nous n'avons pas à rougir de ce que nous avons entrepris.

Si vous avez besoin d'un ou plusieurs conseils, que vous souhaitez que je vous parle de la lutte contre le GCO non merci, je peux aider. 

maboiteaparole [at] live.fr


La lutte contre l'autoroute A355 de contournement ouest de Strasbourg (GCO) est une formidable aventure humaine retranscrite par cette stèle RESISTER qui se trouve à Kolbsheim © GCO NON MERCI


GCO pour Grand Contournement Ouest (de Strasbourg) dit A355 ou COS. La lutte regroupée autour du collectif d'opposants GCO NON MERCI dont vous trouverez toutes sortes d'informations sur son site internet.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Qatar : le Mondial de la honte
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique

À la Une de Mediapart

Journal — Europe
Le jour où le post-fascisme a pris le pouvoir en Italie
Le parti de Giorgia Meloni a largement dominé les élections italiennes du 25 septembre. La coalition de droite devrait obtenir une majorité absolue au Parlement. Le résultat de décennies de confusionnisme et de banalisation du fascisme dans lesquels se sont fourvoyés tous les mouvements politiques de la péninsule.
par Ellen Salvi
Journal — Europe
« La droite fasciste n’a jamais disparu de la société italienne »
L’historienne Stéfanie Prezioso explique ce qui a rendu probable l’accès d’une post-fasciste à la tête du gouvernement italien. De Berlusconi en « docteur Frankenstein » au confusionnisme propagé par le Mouvement Cinq Étoiles, en passant par le drame des gauches, elle revient sur plusieurs décennies qui ont préparé le pire.
par Fabien Escalona
Journal — Santé
En Mayenne : « J’ai arrêté de chercher un médecin traitant »
En Mayenne, des centaines de personnes font la queue pour un médecin traitant. Dans ce désert médical, le nombre de médecins n’est pas suffisant face à une énorme demande. Inciter les médecins à s’installer dans des zones sous-dotées ne suffit peut-être plus. Certaines voix prônent une autre solution : la contrainte. 
par Célia Mebroukine
Journal — Politique
La justice dit avoir les preuves d’un « complot » politique à Toulouse
L’ancienne députée LR Laurence Arribagé et un représentant du fisc seront jugés pour avoir tenté de faire tomber une concurrente LREM à Toulouse. Au terme de son enquête, le juge saisi de cette affaire a réuni toutes les pièces d’un « complot » politique, selon les informations de Mediapart.
par Antton Rouget

La sélection du Club

Billet de blog
Les sulfureuses éoliennes de la baie de Saint-Brieuc en débat
[Rediffusion] A l’initiative d’Ensemble ! deux débats ont été organisés les 24 et 25 septembre autour du projet de parc éolien dans la baie de Saint-Brieuc. En voici le compte rendu vidéo, avec mon intervention, présentant mes enquêtes sur Mediapart, et les prises de parole de Katherine Poujol (responsable de l’association « Gardez les caps !) ou encore de Lamya Essemlali (présidente de Sea Shepherd France).
par Laurent Mauduit
Billet de blog
Saint-Jean-Lachalm, un village qui a réussi ses éoliennes, sans s'étriper
Saint-Jean-Lachalm, un village de la Haute-Loire qui a trouvé le moyen de ne pas s’étriper lorsque l’idée d’un champ d’éoliennes a soufflé dans la tête de son maire, Paul Braud. En faisant parler un droit coutumier ce qui, de fil en aiguille, a conduit… au chanvre.
par Frédéric Denhez
Billet de blog
Le gigantisme des installations éoliennes offshore en Loire Atlantique et en Morbihan
Un petit tour sur les chemins côtiers en Loire Atlantique et en Morbihan pour décrire et témoigner du gigantisme de ces installations offshores, de la réalité de l'impact visuel, et de quelques réactions locales.
par sylvainpaulB
Billet de blog
L’éolien en mer menacerait la biodiversité ?
La revue Reporterre (par ailleurs fort recommandable) publiait en novembre 2021 un article auquel j’emprunte ici le titre, mais transposé sous forme interrogative … car quelques unes de ses affirmations font problème.
par jeanpaulcoste