Décrocher un portrait présidentiel pourrait relever de la liberté d’expression

La Cour de cassation a estimé, ce mercredi 22 septembre, que décrocher un portrait du président de la République pour dénoncer l’(in)action de la France en matière de changement climatique pourrait ne pas être assimilable à un vol et relever de la liberté d’expression.

https://www.ouest-france.fr/societe/justice/decrocher-un-portrait-presidentiel-pourrait-relever-de-la-liberte-d-expression-d2c89ac0-1bbe-11ec-a1f3-6a565d37dc23

.

Manifestation en soutien à des « décrocheurs » de portrait d’Emmanuel Macron, jugés à Nantes en septembre 2019. © FRANCK DUBRAY/OUEST-FRANCE Manifestation en soutien à des « décrocheurs » de portrait d’Emmanuel Macron, jugés à Nantes en septembre 2019. © FRANCK DUBRAY/OUEST-FRANCE

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.