déboulonnons les statuts....Avant les statues!

Il y a effectivement urgence à balayer énergiquement ce vieux monde, mais à mon avis,même s'il est légitime de s'en prendre aux symboles, le plus important aujourd'hui est de réfléchir et trouver les solutions pour combattre ce pouvoir autoritaire capitaliste et toutes ses implications néfastes pour le quotidien des citoyens, quels qu'ils soient.

Quand je parle de statuts, j'entends par là toute forme de domination et d'injustice et ce, à tous les niveaux , état, entreprises, culture, sport, famille...  Aucun domaine n'est épargné par l'autoritarisme, le racisme, l'exploitation, le dénigrement de l'autre. Bref, le pouvoir: Le pouvoir de l'argent, le pouvoir de l'état ( l'argent et la violence ), le pouvoir des "élites"intellectuelles  ( ceux qui savent, qui ont tout lu...), le pouvoir professionnel   ( tout le monde a besoin d'un emploi, hélas), le pouvoir social, sexiste etc etc.... Il n'est bien entendu pas question de faire table rase du passé mais franchement, je préfèrerai qu'on ripoline la face d'escroc de Balkany ( condamné et qui en pleine santé, nargue la France entière en dansant devant les caméras avec en prime...Une main au fesses), plutôt que de peinturlurer la statue de Colbert qui, quoi qu'il arrive, est de nos jours, hors d'état de nuire. Ceci étant je n'ai pas la, ou plus précisément, les solutions ni les remèdes miracles et toute prise de conscience est toujours la bienvenue. C'est toujours mieux que rien....Cependant, je reste persuadé qu'ils nous faut absolument inventer de nouvelles formes de luttes et de résistances, coordonner toutes les initiatives pouvant mettre à bas ce régime bientôt totalitaire ( oui, oui, je pèse mes mots !!) . Chaque individu peut à sa manière, à droit et valeur égale, participer à une convergence révolutionnaire. Mettons en commun nos idées, nos rêves, nos luttes sans statuts, sans dogmes, sans dieux ni maitres (eh oui!!) . S'attaquer aux statues et aux noms des rues participe à ces combats, mais cela ne suffira pas...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.