Pas de spectacles en public? Taratata tout ça!!

Vu à la télé!! A croire que la covid ne pénètre pas chez France Télévision...

Il y a les bons concerts...Et les mauvais concerts. En tout cas, c'est ce que je me suis dit en zappant sur France 2 hier soir. Un concert? Tiens, un truc qui a du être enregistré avant la pandémie..Et puis, je regarde mieux, mais oui, ils sont tous masqués, à part les deux chanteurs qui s'enlacent, visage contre visage, bouche et nez découverts, tous sourires, innocents. Oh le mauvais exemple!! J'ai vraiment, à ce moment précis, la confirmation qu'on se fout de notre gueule. Tous les spots de prévention propagande, tous les experts agréés, tous ces ministres de mauvaise augure, tout ce cirque de la peur et de la culpabilité: Assez!!

Pratiquement depuis un an, les artistes crèvent de ne pas exercer leurs talents, les spectateurs sont privés de cette nourriture de l'esprit, du divertissement, on assassine à petit feu le spectacle vivant, et voilà que Monsieur Nagui, lui, valeur sûre du paysage audiovisuel, est autorisé à organiser un concert en "live". Une incohérence de plus, comme certains qui font des repas à onze, bravant le couvre feu et assez cons pour se choper la covid. ( Non, je préfère ne pas donner de noms, pas envie d'être inculpé pour outrage..).

Bien sûr, on va me rétorquer, que tout le monde était masqué, qu'une place sur trois était occupée, ce qui représentait à vue de nez (masqué) au moins 200 personnes. Et alors, pourquoi ne pas faire la même chose dans tous les lieux de spectacle. Je suis certain que les artistes joueraient même avec un tiers des fauteuils remplis ( étant plus jeune et comédien à une certaine époque, nous avons fait nettement pire au niveau remplissage...Mais on jouait, on jouait!!) . La sortie groupée de ces salles avait été évoquée comme danger pour les spectateurs qui allaient se côtoyer à ce moment précis. A la fin de Taratata, on les a fait sortir un par un, toutes les cinq minutes? Je vous épargne la comparaison déjà maintes fois évoquée du parallèle avec les usines, les supermarchés (surtout en ce moment entre 17 h et 17h45) et bien entendu, les transports en commun.

A croire que la culture ne sert effectivement à rien, tout du moins n'est pas vitale, pardon, on dit essentielle. Sauf la culture bien encadrée, raisonnée ( comme l'agriculture), bref, bien propre sur elle et surtout, non dérangeante pour le (les) pouvoir. Il sert à quoi le ministère de la culture, juste à défendre les bons petits artistes autorisés à diffuser les programmes qu'il faut, sur l'écran presque obligatoire, la majorité étant prisonnière de ses quatre murs, dès la nuit tombée...

Mais c'est qui au fait, la ministre de la culture?...Une ancienne chroniqueuse télé?... Ah ouais, d'accord! 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.