Confinement sans musique ni danse

En ces temps de confinement les repères se perdent dans la brume d'un temps déstructuré. Présent, futur ou passé, on ne sait plus si la musique et la danse font partie d'un avenir souhaitable ou d'un passé oublié. Mais où en est-on dans l'échelle du temps? Nous en perdons la conjugaison. Nostalgie ou espérance?

ambiance, danse et orchestre un soir, souvenir? © BA ambiance, danse et orchestre un soir, souvenir? © BA

 

 

 

Confinement sans musique ni danse

 

Était-ce demain ou serait-il déjà hier ?

La musique tourne et la tête balance,

Au présent la fête n’est plus. Seul le rêve

Nous chante une danse qui se fout du temps.

Souvenir du lendemain, espoir d’avant hier.

La conjugaison s’affole, le présent perd son temps.

Sans musique les heures tournent une valse d’ennui,

Donnez moi du blues , un tango et une bonne bière.

Etait-ce une soirée d’hier, il y a si longtemps ?

Cette voix chaude sur batterie, guitares et violons,

La foule virevolte, les mains et yeux s’accrochent à deux.

Souvenirs qui s’emmêlent quand on ferme les yeux.

Nostalgie au présent, souvenirs au passé,

Patience aujourd’hui, espérance pour demain. Attendons.

Au présent sacrifié s’il le faut, retrouvons le fil du temps,

Et pour demain conjuguons au futur : nous danserons.

BA

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.