Une clarification à droite

Dans un certain nombre de journaux aujourd’hui on peut lire que Macron veut liquider a droite :   La Provence Régionales en Paca :  En s'alliant à Muselier, Macron dynamite la droite Le Monde Emmanuel Macron veut continuer à "dynamiter" la droite d’ici à la présidentielle Que non !! Que non !!

Dans un certain nombre de journaux aujourd’hui on peut lire que Macron veut liquider a droite :
 
La Provence:
Régionales en Paca
En s'alliant à Muselier, Macron dynamite la droite

Le Monde:
Emmanuel Macron veut continuer à "dynamiter" la droite d’ici à la présidentielle

Que non !! Que non !!
Ce qu’il veut c’est dynamiter LR nuance !
Macron ne veut an aucun cas liquider la droite. Il en est un des membres les plus actifs.

En 2017 il a fait croire qu’il était ni de droite, ni de gauche (Mitterrand disait : "Ni de gauche, ni de gauche !").
Que des électeurs naïfs (j’emploie cet euphémisme pour ne vexer personne) l’ait cru cela peut se comprendre, vu le bordel qu’il y avait à gauche, mais aussi à droite.
Aujourd’hui on peut estimer que les naïfs de gauche ont pu (du ?) revenir à la raison. Sinon ils font preuve d’une cécité hors du commun. Un chien d’aveugle, ou une canne blanche ne leur suffit pas. Il leur faut un chien d’aveugle blanc…

Aujourd’hui Macron se fout complètement des régionales. Faire perdre ou gagner des président sortants (de droite) n’est même pas une question qu’il se pose. Il est en campagne pour 2022, c’est tout.

Cette histoire de ralliement entre certains LR et LREM, n’est qu’un épiphénomène qui ne sera plus évoqué lors des cours de sciences po dans une vingtaine d’années.
Qui parle encore, aujourd’hui, de la tentative de siphonnage de Giscard vis-à-vis de l’UDR, puis le RPR ?
On est là sur une banale clarification à l’intérieur de la droite. Comme déjà indiqué il y a trois droites en France (césarienne, légitimiste, libérale). L’absence d’un "HOMME PROVIDENTIEL" à la De Gaulle ou Pétain élimine de suite la droite césarienne. Par contre les deux autres courants sont bien présents aujourd’hui. Incarnés par le RN ou par Macron.

En 1974 il n’y avait que 2 chapelles.
Giscard avait pu réunir sous son aile le courant libéral de la droite, Chirac avait pu garder la droite légitimiste, même s’il ne l’était pas (Mais qu’était Chirac à part chiraquien ?), Il n’y avait rien d’autre à droite. Giscard ou Chirac ? That is que question, et sans échappatoire.

Aujourd'hui il a y une énorme différence c’est que la droite est éclatée  en 3 pôles.
1 Pole légitimiste représenté par le RN,
1 pôle libéral incarné par Macron.
Et au milieu une espèce de ventre mou qui n’est plus incarné par personne, qui ne propose rien, qui à part la conservation de ses sièges ne fait plus rien. En plus ce pole est éclaté entre ceux qui pensent que l’avenir appartient à un gouvernement fort, nationaliste, respectueux de la France et son HISTOIRE, et très conservateur d’un point de vue sociétal.. le deuxième sous-pôle étant plutôt libéral, européen, vivant dans le monde d’aujourd’hui et ouvert sur les questions sociales. Ces 2 pôles sont occupés par Macron d’un coté et Narine de l’autre (j’ai écris Narine, car à par sentir d’où vient le vent, le reste….). La question est : qu’est-ce que LR aujourd’hui, quel est son corpus ? On y trouve tout ce que la droite peut incarner, y compris son contraire.

Que macron soit à la manœuvre derrière cela ne fait aucun doute, il va juste ramener les droites à ce qu’elle sont 2 pôles. Considérant, à juste titre que la gauche est dans la panade aujourd'hui, sa seule inquiétude pourrait venir d’un candidat de droite en bonne position avec un parti uni derrière.  Ce n’est déjà pas la cas, mais si en plus il veut faire imploser ce parti…

Lorsque Sophie Cluzel, évoquait hier dans L'Opinion une "liste de la majorité présidentielle".  Ca fait mal aux ralliés LR !! Qui se retrouvent macronistes. Mais comment imaginer que ce type de déclaration n’est pas directement inspirée par Macron and Co ? Qu’elle explique qu’il s’agit d’une liste qui a vocation à soutenir Macron va attirer tous les électeurs de droite proches de Macron. Ca va mécaniquement repousser les électeurs légitimistes vers le FN, et c’est ce qu’il veut. Il n’y aura plus de LR au milieu et il se retrouvera face à Marine. Ce qu’il souhaite.

Qu’un bon nombre d’électeurs LR ne soient pas d’accord avec cette alliance et aillent voter RN pourrait couter sa région à Muselier. Surtout si (once more) la gauche était unie.

Ce qui se passe c’est que "la droite est à droite" et que "la droite est à droite". Rien de plus.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.