Barbès Café, un spectacle pour la mémoire, par Mohand Haddar

La France d'après guerre a massivement fait appel à la main-d’oeuvre étrangère, en provenance notamment des anciennes colonies, pour la reconstruction du pays.

 

Les vagues de travailleurs étrangers, en particulier maghrébins, se sont succédés pour répondre aux besoins . Par la suite, la politique de regroupement familial leur a permis de faire venir femmes et enfants. Ces familles se sont enracinées en terre de France. Point de retour au pays, comme le pensaient certains d’entre eux, les enfants, et aujourd'hui les petits-enfants et les arrières petits-enfants, sont français et ne s'imaginent nullement aller vivre dans un bled qu'ils ne connaissent pas.

 

Quelques générations plus tard, l'immigration est devenu un thème sensible en France, sujet aux polémiques politiciennes et aux manipulations électoralistes. Souvenez vous du "bruit et l'odeur" ou plus récemment d'une tentative de débat, aux relents nauséabonds, sur l'identité nationale.

 

La génération qui a vingt ans aujourd'hui est née dans les années quatre-vingt-dix, soit trente ans après l'indépendance de l'Algérie et la fin de la guerre, dont on fête cette année le cinquantenaire. Que sait-elle de l'histoire de ces pionniers, de cette main-d’oeuvre malléable et corvéable, discrète et docile, qui  a activement participé au développement économique de la France ?

 

C'est de cette histoire, et de la question de l'héritage légué par ces Anciens dont le spectacle Barbès Café se fait l'écho.

 

Barbès Café déroule les séquences comme des pages d'Histoire, où se succèdent les faits marquants, les épisodes, qui sont pour certains autant de souvenirs, parfois gais, et parfois douloureux.

 

Avec d'autres, comme les  toulousains d'Origines Contrôlées, dont le disque du même nom est une précieuse contribution au travail de mémoire, Barbès Café rend hommage à cette génération originelle de son vivant.

 

Sans le savoir, ces immigrés ont légué au patrimoine français un héritage culturel, culinaire, ont enrichi la langue française, et ses descendants continuent à participer, différemment, au développement et au rayonnement de la France.

 

Ce blog est ouvert aux points de vues, aux expériences collectives et aux histoires personnelles, autour de l’immigration.


Mohand HADDAR

Administrateur du Cabaret Sauvage

BARBES CAFE  

SPECTACLE MUSICAL

Du mercredi 1er au vendredi 24 février 2012 au CABARET SAUVAGE - PARIS

Tous les soirs du mercredi au samedi

• Sur une idée originale de Méziane Azaïche écrit en collaboration avec Naïma Yahi

• Mise en scène Géraldine Benichou

Retrouvez Barbès Café sur le site du Cabaret Sauvage : www.cabaretsauvage.com  

Retrouvez Barbès Café sur Facebook : http://on.fb.me/sxXpcq

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.