La science avance sur médiapart, le conomètre à flux

- Maurice mais qu’est ce que tu fais encore ?

- Je conclave pour améliorer le truc

- Mais quel truc ?

- Le conomètre bien sûr, ce n’est pas suffisant

- Quoi ? tu veux dépasser le Giga et atteindre le Téra, tu me fais peur Maurice

-  Mais non le conomètre lui-même ce n’est pas suffisant, tu comprends avec notre conomètre on peut mesurer la connerie à moment donné mais sur médiapart on peut être confronté à des flots de connerie tu comprends ?

- Oh là là Maurice

- Bon écoute tu te ballades tranquille mimile sur médiapart, tu cliques sur un billet comme ça sans réfléchir …

- Sans réfléchir c’est le maux Maurice

- Ah arrête de me couper maintenant, bon où j’en étais moi ?

- Nulle part c’est le problème

- Oh t’as fini là, je suis chaud hein bon,  alors voilà je disais donc tu cliques sur un billet et tu crois croiser un flot ordinaire de connerie et paf là au détour d’un commentaire sans prévenir, tu te prends la vague

- La vague ?

- Ben oui la vague de connerie voire même un tsunami de connerie, ça comme la vague, hein bon je ne citerai pas de nom mais bon on se comprend hein

- Non mais ça ne change pas de d’habitude bon et alors ?

- Et alors il faudrait essayer d’anticiper, bon ça c’est un peu ambitieux mais au moins mesurer le débit

- Mesurer le débit ? Arrête Maurice je tremble

- Oui tu vois ça serait déjà bien de mesurer le débit de connerie

-  Avec ?

-  Avec un débitmètre à connerie, bon là il n’a pas encore de nom de ce nouvel instrument mais je cherche, je cherche

-  Ok le débit mais ça ne donne pas le niveau de connerie

-  Oui mais pour ça on a déjà le conomètre, mais tu vois …

-  Je ne vois plus rien mon conomètre vient d’exploser

-  Tu ne vois pas ou je veux en venir

-  Non je voudrais juste que tu arrêtes

-  T’es pas un peu con non je suis chaud là

- Calme-toi Maurice, je t’écoute

-  Bon alors on peut être confronter à plusieurs problèmes avec la connerie, soit une grosse connerie de temps en temps soit un gros débit de petite connerie

- Et ?

- Il faudrait pouvoir comparer les 2 parce que petit ou grand ça veut rien dire je te rappelle, je veux pouvoir mesurer comparer, j’ai des ambitions scientifiques moi monsieur

- L’ambition est un bon serviteur mais un mauvais maître Maurice et la je crains …

- OHHH arrête un peu, ne me détourne pas de mon raisonnement

- Ah parce que tu raisonnes maintenant, oh là on n’est pas sorti des ronces

- Tu te moques mais moi je fais avancer la science. Bon je continue, donc il faut pouvoir coupler le débit de connerie au niveau de connerie, pour simplifier la chose rajouter au conomètre la possibilité de mesurer le débit, comme ça pas besoin de débitmètre à connerie juste une option de plus sur notre conomètre

- Tout ça pour ça

- Mais attends j’ai pas fini

- Quoi encore je fatigue !

- Mais la grande nouvelle du conclave

-    ???

-  Je viens de créer une nouvelle notion, le flux

-  Le flux ?

- Oui le flux de connerie qui permet en combinant niveau et débit d’obtenir ainsi une seule valeur qui permet de comparer petit débit de grosse connerie et gros débit de petite connerie

- Oh Maurice attention à la surchauffe

- Non écoute en conclave on vient de créer le conomètre de deuxième génération qui permettra de mesurer le flux et que l’on nommera « conomètre à flux »

- Mais l’unité Maurice, l’unité

- Quoi l’unité ?

- Le flux tu l’exprimes en quoi ?

- En MégaMaurice litre par seconde (mM.l/s) ou MégaMaurice mètre cube par heure (mM.m3/h) le conclave n’a pas encore tranché

- Snif, snif

- Bon j’y retourne, j’ai un conclave qui chauffe, allez adichat 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.