2016 Mes Voeux, mes dires... et mots d'est...

Voeux à la caste & mots choisis pour une petite distraction entre amis

 

2016   Mes Voeux, Mes Dires...et Mots d'Est...

Permettez qu'en ces temps troublés et troublants je me fende de quelques voeux à l'attention de la caste honnie et sans honneur ainsi qu'à mes concitoyens dont la colère, longtemps ravalée, commence à sourdre et augure une fureur légitime.     Innocent

Bienvenue dans ce petit défouloir utopique, ça éclaircit un horizon économique et social essoufflé qui,  l’air de rien, ne laisse aux plus démunis que le droit d’expirer… En pleurs

D’abord le plus jubilatoire… souhaiter une année fatale aux pillards de la République: politiciens corrompus, élus à géométrie variable, dignitaires indignes, capitalistes fous, patrons esclavagistes, banksters escrocs et ENArques crapuleux...  (y’a comme du pléonasme dans l’air…), calamités avérées du pays et du quidam-citoyen-électeur toujours berné jusqu’au trognon…      Cool

Mes deux petites filles de onze ans veulent déjà apprendre des « gros mots »…, je leur propose « astronomique, cyclopéen, galaxie, obèse…» mais j’attends qu’elles aient l’âge de raison pour leur dire que « merde » est aussi une déjection d’hominidés mais les désigne souvent dans le cas des parasites susnommés…  Surpris

Bref, l’année 2015 fut terrifiante par ses urgences d’état accablantes pour le peuple et par le grand vide politique que nos leaders maxi-maux… remplissent sans cesse d’encore plus de vacuité…

Je vous convie donc à donner un grand coup de balai, de gauche à droite…ou vice versa…, chacun selon ses goûts, dans la « gens politica » qui vous horripile le plus. Sourire

A défaut du balai certains préfèreront le grand « coup de pied au cul » et dans cette histoire de cul…on ne pourra, bien sûr, que prendre son pied…   Clin d'œil

Par mes propos bénévolement séditieux… négligemment hérétiques… voire discrètement délirants…je n’ai que l’humble prétention de vous faire esquisser, à vous les sans dents, un sourire d’intelligence... ou d’indulgence… selon votre sensibilité.

 Pour de véritables et titanesques éclats de rires je vous conseille deux maîtres en la matière, lesquels m’ont provoqué jadis d’irrémédiables traumatismes qui, dans l’instant, me titillent encore le neurone que j’ai désormais solitaire…

Vous reconnaîtrez ces héros fameux autant que célèbres… 

 Raymond  DEVOS,ectoplasme de la transe verbale et pourfendeur de morosité... 

 Achille TALON, matamore de la syntaxe délirante et tortionnaire de cuistres ineptes…                 

Deux géants qui faillirent maintes fois, par leurs réparties d’une pertinence confinant au génie…,me faire passer d’un rire démesurément temporaire… à un trépas aussi soudain que définitif…

Si les contorsions de vos zygomatiques n’étaient pas au rendez-vous je persisterais jusqu’à ce que vous demandiez grâce ou qu’un rictus fatal vous emporte…ce qui me serait une contrariété un tantinet inopportune...

 

                                               Pour cette année 2016   

                         Portez-vous bien… Rigolez avec modération…

                                 Et méfiez-vous… de la vacuité du vide !    

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.