David Cameron et majorité absolue au Parlement, une anguille sous roche?

Après les élections générales du 7 mai au Royaume-Uni, les critiques et les questionnements affluent: comment les conservateurs ont-ils pu obtenir une majorité de sièges au Parlement?

Le système électoral britannique fait apparemment partie des plus simples au monde: l'élection se fait par scrutin uninominal à un tour c'est-à-dire que l'électeur vote une seule fois et le candidat ayant amassé le plus de voix peut se voir attribuer la majorité des sièges au parlement même si celui-ci n'obtient que 30% des sufrages exprimés. 

A y regarder de plus près, l'absurdité démocratique y est de mise. De fait, Cameron n'a obtenu que 37% des voix contre 31% pour les travaillistes.

Essayons d'y voir plus clair: le nombre de sièges attribué est calculé à travers un "quotient électoral" (rapport entre le nombre de suffrages exprimés et le nombre de sièges obtenu). A première vue, le calcul est simple: il faut diviser le nombre de voix exprimées par le nombre de sièges à pourvoir. Et pourtant, selon l'exemple des élections générales du 7 mai, Cameron n'aurait dû remporter que 240 sièges.

Voici le calcul dédié au scrutin uninominal à un tour du 7 mai 2015:

30 696 541 suffrages exprimés

650 sièges à pourvoir

30 696 541/650= 47 225 voix pour obtenir un siège

David Cameron: 11 334 726 voix (37%)

11 334 726/47 218= 240 sièges

La majorité absolue ne peut être acquise qu'à condition d'emporter 326 sièges. Alors comment Cameron a t-il réussi à emporter la majorité? D'après de longues heures de recherches et de calculs sans fin, il semblerait que des sièges restant à pourvoir seraient attribués à chaque candidat de façon fictive. Ainsi est calculée une moyenne à partir de laquelle les candidats majoritaires se voient attribuer des sièges.

Comme vous pouvez le constater, le mode de calcul du système uninominal à un tour - simple de réputation - est finalement complexe voire brumeux. Par ailleurs, il empêche une réelle représentation politique et démocratique des citoyen-nes britanniques favorisant l'éternel bipartisme.

La protestation grandit: https://secure.avaaz.org/en/uk_electoral_reform_locrb/?scEQufb

Pour tous les résultats: http://www.theguardian.com/politics/ng-interactive/2015/may/07/live-uk-election-results-in-full

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.