Camille Felouzis
Journaliste/documentariste en formation
Abonné·e de Mediapart

19 Billets

2 Éditions

Billet de blog 17 juil. 2015

Shell et les dessous de l'Arctique

En matière de gaz et de pétrole non conventionnels, Shell est incontournable. Etats-Unis, Canada, Algérie, Chine, Australie, Argentine et bientôt l'Arctique. Oui l'Arctique, cette contrée lointaine et glacée où vivent des ours polaires, des renards polaires et des otaries.

Camille Felouzis
Journaliste/documentariste en formation
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

En matière de gaz et de pétrole non conventionnels, Shell est incontournable. Etats-Unis, Canada, Algérie, Chine, Australie, Argentine et bientôt l'Arctique. Oui l'Arctique, cette contrée lointaine et glacée où vivent des ours polaires, des renards polaires et des otaries.

Mais loin ne veut pas dire insignifiant. L'Arctique (tout comme l'Antarctique d'ailleurs) est un régulateur à la fois du niveau des océans mais aussi de la température globale de la planète. La masse glacière, qui par ailleurs a déjà perdu 45% de sa surface à la fin de l'été depuis 1979, agit comme miroir et renvoie les rayons du soleil dans l'espace. Mieux encore, le permafrost - croûte glacière qui recouvre jusqu'à 10 millions de km2 sur tout le grand nord - recouvre l'équivalent de 70 années d'émissions de carbonne. La fonte des glaces souterraines relâche de grandes quantités de méthane et pourrait, à l'avenir, entraîner un réchauffement accéléré de la planète.

Autant dire que la fonte de cette croûte, qui est déjà largement entamée, pourrait devenir une véritable bombe climatique. En dépit de nombreuses mobilisations et une prise de conscience populaire de plus en plus accrue sur les questions du réchauffement climatique, Shell est sur le point d'entreprendre le forage de l'Arctique.

Shell, Obama et l'Arctique

Malgré des problèmes techniques survenus en 2012, Shell a réussi à avancer dans sa conquète de l'Arctique - nouvel eldorado d'énergies fossiles avec un potentiel de 13% des ressources pétrolières mondiales et 30% des ressources gazières mondiales non-explorées.

En avril 2015, Washington a pris la présidence tournante du Conseil de l'Arctique ( Canada, Etats-Unis, Finlande, Suède, Norvège, Danemark, Islande et Russie) qui promeut la coopération sur l'environnement et sur l'exploitation à la fois gazière et pétrolière de la région, notamment.

Si les Etats-Unis avaient mis l'accent sur la défense de l'environnement lors de ce Conseil, l'administration Obama a finalement cédé et donné le feu vert à Shell en mai 2015. Une opération rendue possible par des connivences troublantes de membres clés du gouvernement : Sally Jewell et Ernest J.Moniz.

Nommée Secrétaire à l'intérieur des Etats-Unis par Obama le 6 février 2013, Sally Jewell a validé l'autorisation d'exploitation de gaz et de pétrole dans la mer de Chukchi et a donc permis à Shell d'avancer dans les négociations pour forer l'Arctique.

Comment ne pas soupçonner Mme Jewell de favoriser les firmes gazières et pétrolières - Shell en tête - au détriment de l'environnement lorsque l'on sait qu'elle a commencé sa carrière à Mobil Oil Corp (ex-Exxon Mobil) en tant qu'ingénieur pétrolier. Mme Jewell a continué dans le domaine, notamment sur des plateformes pétrolières et gazières en Oklahoma mais a également travaillé au bureau d'exploration et de production de gaz et de pétrole à Denver avant d'être recrutée par l'administration Obama.

Ernest J.Moniz, lui, Secrétaire à l'énergie de l'administration Obama, a été l'un des directeurs et fondateurs du MIT Energy Initiative, think-tank américain pro-fracturation hydraulique - se félicitant de l'investissement de certaines firmes (dont Shell) dans l'avenir du gaz non conventionnel en Arctique.

Le lobyisme se porte bien aux Etats-Unis et le lancement de l'exploitation de puits de gaz et de pétrole non conventionnels est imminent, Shell ayant déjà installé sa plateforme.

La sauvegarde de l'Arctique paraît ainsi largement compromise aujourd'hui au vue des négociations en cours. Certaines organisations non-gouvernementales et toute une partie de la communauté scientifique continuent, malgré tout, de tirer la sonnette d'alarme. Le risque d'une catastrophe écologique telle qu'une marée noire est pleinement envisageable. 

Si vous vous sentez concernés, signez la pétition de Greenpeace "Save the Arctic", ici

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Macron 2017 : la preuve que l’affaire a été enterrée
Le préfet Cyrille Maillet, nommé par Emmanuel Macron à la tête d’un service du ministère de l’intérieur, a personnellement classé l’enquête concernant des prestations de sécurité suspectes durant la campagne présidentielle, avec des motifs fallacieux et contre l’avis de trois sous-directeurs.
par Fabrice Arfi, Antton Rouget et Marine Turchi
Journal — Discriminations
En Haute-Loire, au « pays des Justes » : la rumeur et les cendres
Le village de Saint-Jeures, réputé pour avoir sauvé des juifs pendant la guerre, n’est pas épargné par l’islamophobie. Quand Yassine, un jeune chef d’entreprise à son aise, décide d’y faire construire une maison et d’installer sa famille, les pires bruits se mettent à courir. Jusqu’à l’incendie.
par Lou Syrah
Journal — Politique
À l’approche de « l’élection reine », le vote bousculé
Au fil des scrutins, il semble de plus en plus difficile d’y voir clair dans les comportements électoraux. Deux ouvrages s’attaquent au problème sur des bases simples : comprendre et réhabiliter les absents des urnes et ajouter la loupe des histoires individuelles.
par Mathilde Goanec
Journal — Politique économique
L’inflation relance le débat sur l’augmentation des salaires
Avec le retour de l’inflation, un spectre resurgit dans la sphère économique : la « boucle prix-salaires », qui serait synonyme de chaos. Mais ce récit ancré dans une lecture faussée des années 1970 passe à côté des enjeux et de la réalité.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Un système pénal à abolir : perspectives féministes
Dans son essai Pour elles toutes. Femmes contre la prison, Gwenola Ricordeau propose une réflexion sur l'abolition du système pénal (police, justice, prison) d'un point de vue féministe, à contre-courant des courants dominants du féminisme qui prônent un recours toujours plus accru au pénal.
par Guillaume_Jacquemart
Billet de blog
« Rien n’a été volé »
Chronique d'audience. Abderrahmane B., pas même vingt ans, né à Alger et SDF a été arrêté avant le week-end. Il comparaît pour un vol à la roulotte. Néanmoins, il y a une difficulté dans la qualification de l’infraction : rien n’a été volé.
par La Sellette
Billet de blog
Le bracelet électronique, facteur et révélateur d'inégalités
Chercheur à l’École normale supérieure, Franck Ollivon propose une approche géographique du placement sous surveillance électronique. Il analyse notamment la façon dont, en reposant sur la restriction spaciale, le bracelet redessine les contours d’un espace carcéral, dans lequel les situations individuelles des placés sont inévitablement facteurs d’inégalités.
par Observatoire international des prisons - section française
Billet de blog
Contrôleuse des lieux de privation de liberté : l’année Covid en prison
Mis en garde par la Contrôleuse générale des lieux de privation de liberté (CGLPL) pour les risques de cluster dans les prisons, le gouvernement a brillé par sa passivité. Rien d'étonnant, tant ses alertes et préconisations restent systématiquement lettre morte.
par lien-social