Caprouille
Amoureuse de la vie
Abonné·e de Mediapart

30 Billets

0 Édition

Billet de blog 27 oct. 2014

La Sécurité sociale demande à Bamberski de payer les frais d'hospitalisation carcérale de Krombach

Caprouille
Amoureuse de la vie
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

André Bamberski © 

La Sécurité Sociale se porte partie civile dans le futur procès au civil de l'affaire de l'enlèvement de Dieter Krombach.

 Source: France3 Régions 

  • Par Michel Pech
  • Publié le 08/10/2014 | 11:27

© France 3 Pour André Bamberski, "plaie d'argent n'est pas mortelle".

Le 20 décembre 2012, en appel, Krombach avait été condamné par la cour d'assises de Créteil à 15 ans de prison.

En juin 2014, le tribunal correctionnel condamne André Bamberski  à un an de prison avec sursis, une peine plus lourde que les réquisitions. On lui reproche d'avoir fait enlever Dieter Krombach.
En mai, lors de l'audience, Bamberski apprend que la Sécurité Sociale s'est portée partie civile contre lui et lui réclame la prise en charge de tous les soins médicaux du Docteur Krombach en France depuis le 18 octobre 2009.
Pour éviter qu'il ne soit maltraité, voire tabassé, par les autres détenus, Krombach incarcéré à Fresnes est placé à l'Hôpital National des Prisons de France où il restera deux ans et demi.
Ce sont ces frais d'hospitalisation que devrait payer Bamberski.
La somme à verser pourrait être considérable.
Le procès au civil aura lieu en décembre prochain.
Le rappel des faits
Les faits qui sont reprochés à André Bamberski remontent au 17 Octobre 2009 ; cette nuit là, un homme est retrouvé ligoté et bâillonné dans une rue à proximité du tribunal de Mulhouse. Il s'agit de Dieter Krombach, un homme de nationalité allemande condamné en 1982 en France par contumace à 15 ans de prison pour le meurtre de Kalinka Bamberski, la fille d'André Bamberski. Malgré cette condamnation Dieter Krombach vivait libre en Allemagne. Lassé de tenter d'obtenir son extradition André Bamberski a donc "organisé" l'enlèvement du meurtrier de sa fille. Un kosovar agé de 43 ans, Anton Krasniqi se serait proposé pour enlever Dieter Krombach en Allemagne et le ramener en France. Cet enlèvement a permis de traduire Dieter Krombach devant la justice française, il a été condamné en 2011 et 2012 à 15 ans de réclusion, il purge sa peine à la prison de la santé à Paris.
Vidéo : André Bamberski s'explique sur l'arrêt des poursuites allemandes et la menace de la sécurité Sociale française ( un interview réalisé par Michel Pech et Olivier Denoun)

------------------------------------------------

APPEL A PETITIONNER! 

Il est inimaginable que les victimes aient à payer les frais des coupables.

Au contraire, ce devrait être aux agresseurs de rembourser les soins médicaux et psychothérapiques que leurs victimes engagent suite aux crimes endurés.

En attendant que le législateur se penche sur cette évidence, il faut soutenir André Bamberski en demandant que la Sécurité Sociale lève ses poursuites iniques envers ce héros national.

Merci de signer cette pétition : Non aux remboursement de l'hospitalisation de Krombach par André Bamberski.  

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Médias
Fin de la redevance télé, un débat trop longtemps escamoté
Emmanuel Macron l’a décidé presque seul : l’audiovisuel public sera privé dès cette année des 3,2 milliards d’euros que lui rapporte cette ressource prélevée depuis 1948. Au nom du « pouvoir d’achat », le gouvernement s’apprête à faire peser de lourdes menaces sur les médias publics.
par Dan Israel
Journal
Outre-Manche, la BBC dans le collimateur du gouvernement
L’exécutif britannique veut changer le mode de financement du groupe audiovisuel public pour des raisons économiques et électoralistes. En janvier dernier, la ministre de la culture, Nadine Dorries, a expliqué vouloir mettre fin à la redevance, un système de financement qu’elle juge « obsolète ».
par Marie Billon
Journal — Gauche(s)
Le conflit russo-ukrainien divise la gauche anti-guerre
La cohérence du camp anti-impérialiste, a priori uni par son rejet des blocs militaires, a été mise à l’épreuve par l’invasion de l’Ukraine. Certains refusent les livraisons d’armes, craignant l’engrenage d’un conflit interimpérialiste, tandis que d’autres estiment incontournable cette solidarité. 
par Fabien Escalona
Journal
Yaël Braun-Pivet, première femme au perchoir
La députée des Yvelines succède à Richard Ferrand au terme de deux tours de scrutin. Un poste qu’elle convoitait depuis de nombreux mois. 
par Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
Autorisation de l'interdiction de l'IVG aux USA, sommes nous mieux lotis en France ?
« N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant ».
par bennoursahra
Billet de blog
Le combat pour l'avortement : Marie-Claire Chevalier et le procès de Bobigny (1)
[Rediffusion] Marie-Claire Chevalier est morte le 23 janvier, à 66 ans. En 1972, inculpée pour avoir avorté, elle avait accepté que Gisèle Halimi transforme son procès en plaidoyer féministe pour la liberté de disposer de son corps. Pas facile d’être une avortée médiatisée à 17 ans, à une époque où la mainmise patriarcale sur le corps des femmes n’est encore qu’à peine desserrée.
par Sylvia Duverger
Billet de blog
Quel est le lien entre l’extrême droite, l’avortement et les luttes féministes ?
La fuite du projet de décision de la Cour suprême qui supprimerait le droit à l'avortement aux Etats Unis en est l'exemple. L’extrême droite d’hier comme d’aujourd’hui désire gouverner en persécutant un groupe minoritaire sur des critères raciaux pour diviser les individus entre eux. Quant aux femmes, elles sont réduites à l’état de ventres ambulants.
par Léane Alestra
Billet de blog
Roe VS Wade, ou la nécessité de retirer le pouvoir à ceux qui nous haïssent
Comment un Etat de droit peut-il remettre en cause le droit des femmes à choisir pour elles-mêmes ? En revenant sur la décision Roe vs Wade, la Cour suprême des USA a rendu a nouveau tangible cette barrière posée entre les hommes et les femmes, et la haine qui la bâtit.
par Raphaëlle Rémy-Leleu