CARASSUS PIERRE
Abonné·e de Mediapart

3 Billets

0 Édition

Billet de blog 10 mars 2020

Municipales à Vaux le Pénil:Julien GUERIN sera Votre MAIRE Demain.

L’enjeu de dimanche 15 Mars est clair: si vous le décidez,Julien GUERIN sera Votre MAIRE Demain,il sera le coordinateur inlassable d’une équipe travaillant collectivement à impulser une démarche de démocratie participative, ouvrant un Nouvel Avenir pour Vaux-le-Pénil, plus écologique, solidaire et citoyen.

CARASSUS PIERRE
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Mesdames, Messieurs,

Comme certains d’entre vous le savent, et le Reflets d’avril 2012 le rappelait, c’est Pierre HERRERO qui aurait du conduire la liste en 2008 mais des raisons professionnelles l’en avaient empêché. Au début de la campagne de 2008 nous avions annoncé sa candidature pour expliquer après pourquoi il renonçait. Je reconnais que j’ai fait une erreur je n’aurais pas dû me représenter. Certes de 2008 à 2014 nous avons à notre actif un bilan à peu près satisfaisant. Si ce n’était pas le cas la liste n’aurait pas été réélue avec PLUS DE 62% de suffrages.

Pour autant la démocratie locale s’était essoufflée quelque peu. Quelques élus reprochaient une plus grande centralisation du pouvoir municipal y compris lorsque j’étais maire de 2008 à 2012 et de 2012 à 2014 avec Pierre HERRERO. En même temps on constatait une baisse significative de la participation aux comités consultatifs. Loin de corriger ces pratiques en 2014 on les a aggravées en supprimant les comités consultatifs. Le seul qui a été maintenu et qui a été une vraie force de propositions c’est celui que préside notre ami Jean-François CHALOT.

J’ai la conviction que s’il n’y avait pas eu la liste conduite par Julien GUERIN, VAUX LE PÉNIL NOTRE BIEN COMMUN, la démocratie participative n’aurait pas été remise au goût du jour.

La démocratie participative, Madame BEAULNES SERENI ne connaissait pas. Elle ne connaissait qu’elle même. Ses amis, notamment les conseillers de l’opposition, nous la présentaient comme le sauveur. Comme si vous n’étiez pas des citoyens majeurs capables de décider seuls de votre avenir. En guise de sauvetage, LE PARACHUTAGE de Mme BEAULNES SERENI se termine pour la droite LR de VLP par un naufrage. Tous les conseillers d’opposition se sont retirés de sa liste, lui reprochant de ne pas dire la vérité aux Pénivauxois à savoir qu’elle était la candidate investie par le parti de droite LR. Merci à M. PRATOLA et ses collègues de l’opposition de nous préciser que voter pour Madame BEAULNES SERENI c’est voter pour le parti de droite LR.

Des amis d’HENRI DE MEYRIGNAC, le nouveau Maire, me demandent pourquoi je ne l’ai pas soutenu. Lorsque j’ai échangé avec lui j’ai insisté sur la nécessité de construire avec les citoyens, le projet de VLP pour les années à venir en s’appuyant sur le collectif qu’animait Julien GUERIN. Il prétend que j’ai voulu lui imposer douze candidats. Ce n’est pas exact. Je lui ai dit que dans le collectif, il y avait au moins une douzaine de membres capables de prendre des responsabilités. Cela étant, comme tête de liste je n’ai jamais composé une liste seul. Pour plus de 80%, c’était la proposition d’adjoints, d’élus ou de personnalités locales. Je n’étais pas à mon tour le plus mal placé pour faire des propositions intéressantes. Celà étant, les discussions qu’il a eues avec le collectif ont été portées par des personnalités très responsables: Patrice DURAND, ancien Maire Adjoint, Jean-François CHALOT Maire Adjoint, Jean REYGADES ancien Président de l’Association des Commerçants, Alain BOULET militant d'Europe Écologie-les Verts bien connus sur VLP et sur toute l’agglomération et par Julien GUERIN.

La vérité, elle est dans la première interview de Henri de Meyrignac dans la presse locale où il annonce que c’est sa liste qui élaborera son programme et il n’évoque à aucun moment la possibilité d’y associer les citoyens.

Le débat lors de cette campagne municipale montre bien que nos différends portent sur des choix qui ont été faits de 2014 à 2020 et décidés sans impliquer vraiment les citoyens (privatisation du cinéma, urbanisation démesurée du site ATRYOS, Secours Populaire…).

Julien GUERIN, tête de liste, n’a pas prétendu être le sauveur de Vaux-le-Pénil et pas d’avantage un professionnel incontournable de la gestion municipale. Il s’est présenté en coordinateur d’une équipe totalement mobilisée pour impulser une démarche de démocratie participative.Les deux autres listes ont beaucoup ironisé sur cette démarche. Voilà que maintenant, devant l’efficacité et le succès de cette démarche, nos concurrents soudainement reprennent à leur compte nos propositions sans changer leurs pratiques

15

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Gauche(s)
En Seine-Maritime, Alma Dufour veut concilier « fin du monde et fin du mois »
C’est l’un des slogans des « gilets jaunes » comme du mouvement climat. La militante écologiste, qui assume cette double filiation, se lance sous les couleurs de l’union de la gauche sur ce territoire perfusé à l’industrie lourde, qui ne lui est pas acquis.
par Mathilde Goanec
Journal — Sports
Ligue des champions : la France gagne le trophée de l’incompétence
La finale de la compétition européenne de football, samedi à Saint-Denis, a été émaillée de nombreux incidents. Des centaines de supporters de Liverpool ont été nassés, bloqués à l’entrée du stade, puis gazés par les forces de l’ordre. Une faillite des pouvoirs publics français qui ponctue de longues années d’un maintien de l’ordre répressif et inadapté, souvent violent.
par Ilyes Ramdani
Journal — Europe
En Italie, Aboubakar Soumahoro porte la voix des ouvriers agricoles et autres « invisibles »
L’activiste d’origine ivoirienne, débarqué en Italie à l’âge de 19 ans, défend les ouvriers agricoles migrants et dénonce le racisme prégnant dans la classe politique transalpine. De là à basculer dans la politique traditionnelle, en vue des prochaines élections ? Rencontre à Rome. 
par Ludovic Lamant
Journal — Moyen-Orient
Le pouvoir iranien en voie de talibanisation
La hausse exponentielle des prix pousse à la révolte les villes du sud et de l’ouest de l’Iran. Une contestation que les forces sécuritaires ne parviennent pas à arrêter, tandis que le régime s’emploie à mettre en place une politique de ségrégation à l’égard des femmes.
par Jean-Pierre Perrin

La sélection du Club

Billet de blog
Pourquoi la fête des Mères est l’arnaque du siècle
À l’origine la Fête des Mères a donc été inventé pour visibiliser le travail domestique gratuit porté par les femmes. En effet, Anna Jarvis avait créé la Fête des Mères comme une journée de lutte pour la reconnaissance du travail domestique et éducatif gratuit ! Aujourd'hui personne n'est dupe sur les intérêts de cette fête et pourtant...
par Léane Alestra
Billet de blog
Les mères peuvent-elles parler ?
C'est la nuit. Les phares des voitures défilent sur le périphérique balayant de leurs rayons lumineux le lit et les murs de ma chambre d'hôpital. Je m'y accroche comme à un rocher. Autour de moi, tout tangue. Mon bébé hurle dans mes bras.
par Nina Innana
Billet d’édition
Ma grand-mère, fille mère
Les récits familiaux reprennent dans l'édition «Nos ancêtres les gauloises». Celui-ci nous est proposé par un contributeur qui tient à rester anonyme. Son histoire, entre mémoire et fiction, explore un secret de famille où la vie des bonnes «engrossées» par leur patron rencontre celle des soldats de la Guerre de 14...
par ELISE THIEBAUT
Billet de blog
« La puissance des mères », extrait du livre de Fatima Ouassak
A l'occasion de la fête des mères, et de son braquage par le Front de mères pour faire de cette journée à l'origine réactionnaire une célébration de nos luttes et de nos victoires, extrait du livre « La Puissance des mères, pour un nouveau sujet révolutionnaire » de Fatima Ouassak. Il s'agit de la conclusion, manifeste écologiste, féministe et antiraciste, lue par Audrey Vernon.
par Jean-Marc B