Caravane Solidaire 2016
Collectif SoliGrecs Nîmes
Abonné·e de Mediapart

12 Billets

0 Édition

Billet de blog 21 oct. 2016

Caravane Solidaire 2016
Collectif SoliGrecs Nîmes
Abonné·e de Mediapart

Ici, le "Patient" s'appelle "Entrant"

Lors de la visite de l'usine VIOME, nous avons rencontré une partie des soignants du dispensaire social et solidaire hébergé dans les locaux de l'usine depuis ce début d'année. C'est autour d'une série de questions réponses qu'ils nous ont expliqué leur approche des soins.

Caravane Solidaire 2016
Collectif SoliGrecs Nîmes
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Livraison à Thessalonique du fauteuil dentaire en provenance d'Avignon

C'est grâce au fauteuil dentaire acheminé par les avignonais jusqu'à Lyon et à son chargement dans le (grand) fourgon des coutançais, que la dentiste du dispensaire de VIOME pourra désormais prodiguer des soins.

Une fois la logistique terminée, tous les chauffeurs de la caravane sont conviés à une réunion avec les soignants de ce dispensaire, dans une toute petite pièce qui doit faire office d'un salle d'attente. L'une des médecins nous explique rapidement la particularité de ce centre de soins.

Locaux de l'usine VIOME partagés avec le Dispensaire Social et Solidaire

"Ici, nous ne disons pas Patient pour nommer un malade, mais nous l'appelons Entrant".

La dentiste du Dispensaire de VIOME © Jocelyn Garcia

Cette terminologie symbolise toute la différence d'approche de la personne soignée : elle n'est pas considérée comme un produit ou un client avec une pathologie découlant uniquement de signes cliniques et soignée dans ce contexte. Dans ce dispensaire, la consultation n'est pas menée par un seul médecin face à l'Entrant mais par une équipe soignante. Cette méthode permet de répondre à plusieurs problématiques connues dans l'appréhension du soin :

  • Confronter un diagnostique à l'avis de plusieurs soignants,
  • Considérer et associer l'environnement social de l'Entrant aux signes cliniques observés.

L'individu entrant en consultation est considéré dans une globalité, allant au-delà que la prise en charge de sa pathologie.

L'Entrant collabore activement à ses soins , et discute les différents abords thérapeutiques qui lui sont proposés

Un médecin du dispensaire de VIOME © Jocelyn Garcia

Outre une sécurisation apportée à l'Entrant avec la confrontation des diagnostiques médicaux entre professionnels, c'est une nouvelle approche du rôle préventif du soignant qui est élaborée ici. Cette initiative est le fruit d'une collaboration entre soignants bénévoles qui partagent cette approche du soin. D'après eux, plusieurs groupes de médecins et de soignants du pays regardent avec intérêt ce type de prise en charge. Tous considèrent que le dispensaire, apportant cette liberté organisationnelle à l'équipe soignante, est la forme la mieux adaptée pour pallier aux insuffisance du système de santé grec.

Un médecin du dispensaire de VIOME © Jocelyn Garcia

Ce système de santé est hérité de ceux dont la mise en place a démarré dans les années 50, par exemple en France, et ayant évolué jusqu'aux premières coupes budgétaires. A la différence que la Grèce a démarré le déploiement de son système de santé, plus tardivement, dans les années 80. Rapidement imputé par les réductions budgétaires drastiques, il n'a pas pu connaitre l'aboutissement des premières strates de son élaboration. Pour les citoyens, cela se traduit notamment par de nombreux cas de rendez-vous trop tardif et, à l'exception des services des urgences, à une prise en charge trop longue par rapport au développement des maladies.

Cet exposé a suscité l'intérêt des caravaniers, très majoritairement sensibles aux questions liées au système de santé.

Jocelyn

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Le ministre Éric Dupond-Moretti est renvoyé devant la Cour de justice
Éric Dupond-Moretti devient le tout premier ministre de la justice en exercice à être renvoyé devant la Cour de justice de la République pour des faits commis dans l’exercice de ses fonctions. Le garde des Sceaux est accusé de « prise illégale d’intérêts » après avoir fait pression sur plusieurs magistrats anticorruption.
par Michel Deléan
Journal
Au moins 25 % des chômeurs ne réclament pas leur allocation
Entre 390 000 et 690 000 personnes ne demandent pas d’allocation chômage alors qu’elles y ont droit, soit de 25 % à 42 % de taux de non-recours, essentiellement chez les plus précaires. Des chiffres communiqués au Parlement par le gouvernement.
par Cécile Hautefeuille
Journal — France
« Ruissellement » : la leçon de Londres à Emmanuel Macron
Le gouvernement britannique a dû renoncer ce lundi à une baisse d’impôts sur les plus riches sous la pression des marchés. Une preuve de la vacuité du ruissellement auquel s’accroche pourtant le président français.
par Romaric Godin
Journal — France
Sélection à l’université : « Quand réfléchit-on au droit à la réussite ? »
Des écarts scolaires qui se creusent avant le bac, un financement inégalitaire dans le supérieur et un régime de plus en plus sélectif symbolisé par Parcoursup : la « démocratisation des savoirs » prend l’eau, s’inquiètent les sociologues Cédric Hugrée et Tristan Poullaouec, dans leur livre « L’université qui vient ».
par Mathilde Goanec

La sélection du Club

Billet de blog
Artistes, écrivains et journalistes iraniens arrêtés
Une traduction de la chanson « Barayé » (Pour...) du chanteur Shervin Hajipour, arrêté le 29 septembre.
par Mathilde Weibel
Billet de blog
Iran - Pour tous les « pour »
Les messages s'empilent, les mots se chevauchent, les arrestations et les morts s'accumulent, je ne traduis pas assez vite les messages qui me parviennent. En voici un... Lisez, partagez s'il vous plaît, c'est maintenant que tout se joue.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Voix d'Iran - « Poussez ! »
À ce stade, même s'il ne reste plus aucun manifestant en vie d'ici demain soir, même si personne ne lève le poing le lendemain, notre vérité prévaudra, car ce moment est arrivé, où il faut faire le choix, de « prendre ou non les armes contre une mer de tourments ».
par sirine.alkonost
Billet de blog
Appelons un chat un chat !
La révolte qui secoue l'Iran est multi-facettes et englobante. Bourrée de jeunesse et multiethnique, féminine et féministe, libertaire et anti-cléricale. En un mot moderne ! Alors évitons de la réduire à l'une de ces facettes. Soyons aux côtés des iranien.nes. Participons à la marche solidaire, dimanche 2 octobre à 15h - Place de la République.
par moineau persan