Carcassonne :Une charte pour veiller à la propreté du monument

Une charte pour veiller à la propreté du monument

 

Cité médiévale

Cette charte est le résultat d'une prise de conscience partagée pour la préservation du monument./Photo DDM, C.A.                                                   

                            Cette charte est le résultat d'une prise de conscience partagée pour la préservation du monument./Photo DDM,                           

Chaque année les commerces de la Cité médiévale, ils sont 136 toutes branches confondues, produisent une moyenne de 800 tonnes d'ordures ménagères, 60 tonnes de cartons, 72 tonnes de verre. Soixante-deux ont adhéré à la charte pour une meilleure gestion des déchets, et sont de fait labellisés dans un processus de préservation du monument à l'initiative de la CCI de Carcassonne, et en partenariat avec la ville, Carcassonne Agglo, Covaldem 11 et le Centre des monuments nationaux et les architectes des Bâtiments de France. «Ce bon chiffre montre une prise de conscience commune sur la problématique environnementale», commentait hier Jean Caizergues, président de la CCI avant d'entamer une tournée du site en compagnie de plusieurs partenaires à cette opération. La propreté est l'affaire de tous en ce lieu qui accueille deux millions de visiteurs par an. L'adhésion à la charte relève d'une campagne de sensibilisation à la porte à porte qui a bien fonctionné et qui ne veut pas s'arrêter en si bon chemin. L'information va continuer de circuler dans les magasins et les restaurants. Un nouveau point de tri sera établi dans la cour de l'ancienne école, avant la création d'un autre sur le profil droit de la Cité.

La Dépêche du Midi

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.