Je suis l’urinoir, TON précieux.

Ennemie, J’ai fait de toi l’artiste. 27 août.

 

=Ennemie, te voilà «artiste» à présent, mais tu verras ce n’est pas un rôle si facile à endosser...

Ton rôle d’artiste ?: «Regardez ce que j’arrive à vous faire faire »,

comme Marcel Duchamps...qui «s’ amuse avec les codes de l’art en mettant en vente un urinoir comme « un précieux » Je suis l’urinoir, TON précieux.

Oui, bienvenue dans le monde de l’art où rien n'est à sa place, où tout est accidents.

J’ai fait de toi l’artiste. L’art ne se compte pas en chiffre, en "likes", mais en tentatives, accrochages, piétinements, échecs répétés, l’art ne se vend pas, même si les « marchands » deviennent artistes en vendant un urinoir. Tout est illusion. Welcome into my place. Fais moi mal chérie, la vie n’est qu’une rafale, une brise, du vent. Une tentative. Une petite fleur poésie, sur une immense route bétonnée. Tu peux tout détruire, l’art est partout. Dans cette expérience l’artiste c’est toi. Merci.

Je n’ai jamais autant frôlé la fragilité de la vie, c’est enivrant, percutant, douloureux.

Te voilà artiste à présent, mais tu verras ce n’est pas un rôle si facile à endosser.

Quand à moi, Je vois de l’art partout...J’ai gagné la partie, depuis longtemps.

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.