L'enfer du miracle allemand (Le Diplo de septembre 2017)

Un article qui est sorti dans le Diplo de septembre et intitulé « l’enfer du miracle allemand - le modèle qui inspire E. Macron » propose une analyse rétrospective de la dérégulation à marche forcée du marché du travail Allemand par G. Schroeder et permet des parallèles saisissants avec la situation actuelle de la France dont le modèle social hérité de l'après-guerre est en passe d'être pulvérisé

https://www.monde-diplomatique.fr/2017/09/CYRAN/57833

Tout y est !  y compris la capitulation en rase campagne des syndicats allemands à l’époque, eux qui avaient fait le choix de se concentrer sur la sauvegarde des branches – coucou JC Mailly ! – tout en abandonnant des millions de travailleurs aux mains du marché avec des résultats catastrophiques bien décrits dans cet article !

Et pendant ce temps là Macron s’apprête en France à pérenniser le CICE sous forme de baisse de charges pérennes alors même que le fort peu célèbre - et pour cause! - « comité de suivi du CICE » a conclu en mars 2016 sous la présidence de Manu Valls que :

  • si « Le CICE s’est traduit globalement par une amélioration sensible des marges des entreprises (…) »  - Traduction en français de tous les jours : les actionnaires s’en sont mis plein les fouilles sur le dos de la Sécu !!
  • en revanche un « effet direct positif du CICE sur l’emploi est probable, d’ampleur relativement modeste sur les deux premières années de sa mise en place. La fourchette avancée dans le rapport de septembre dernier, de l’ordre de 50 000 à 100 000 emplois créés ou sauvegardés [sic] sur la période 2013-2014, demeure valide,(…) » : il est où le million d’emplois créés promis par Gattaz ??

Manifestement ni Valls ni Hollande ni Macron ne lui ont tenu rigueur de cette grossière arnaque puisqu'il a recommencé le même cinéma avec la loi travail XXL Macron-Pénicaud-Mailly sans toutefois évoqué un quelconque objectif chiffré cette fois-ci... ça tombe bien : PERSONNE ne lui en réclame !

Autre point intéressant dans cet article du Diplo : le scénario des évènements dans les années 2000 en Allemagne et les mesures prises contre les chômeurs  rappellent furieusement – comme c’est bizarre – les mesures prises par Macron depuis qu’il est au pouvoir, notamment le passage en force de sa réforme et le renforcement du flicage et des sanctions contre les chômeurs… pour leur bien of course car les media nous le rappellent sans cesse, comme en Allemagne à l’époque mais avec une virulence germanique toute protestante qui décoiffe !! (chômeurs assimilés à des "parasites") : mieux vaut prendre des minijobs de merde rémunérés au lance-pierre que de rester à glander chez soi (cf. les "fainéants" de Macron !)

 En conclusion : la contestation de ce qui s’annonce comme un aller sans retour possible dans le monde de la sauvagerie ultra libérale, insatiable dévoreuse de vies humaines, se fera sur le terrain politique ou n'aboutira pas. En effet, les organisations syndicales sont hors jeu, dépassées par les évènements, complètement balkanisées et prioritairement préoccupées par leur propre devenir...

Perso je serai dans la rue le 23/09 à l’appel de LFI… “there is no alternative” !!

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.