Carland
Abonné·e de Mediapart

453 Billets

0 Édition

Billet de blog 16 août 2010

Hôpital de Carhaix : un procureur zélé ?

De deux choses l'une. Soit c'est le fait d'un procureur trop zélé, soit le fait d'un procureur aux ordres qui applique les directives de ses supérieurs de la chancellerie et qui fait oeuvre de basse police politique.Un peu plus de deux ans après la réouverture de l'hôpital de Carhaix la répression continue.

Carland
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

De deux choses l'une. Soit c'est le fait d'un procureur trop zélé, soit le fait d'un procureur aux ordres qui applique les directives de ses supérieurs de la chancellerie et qui fait oeuvre de basse police politique.

Un peu plus de deux ans après la réouverture de l'hôpital de Carhaix la répression continue. L'état n'a pas renoncé à punir les défenseurs de l'hôpital de Carhaix auxquels il faut rappeler que le tribunal administratif avait donné raison en ordonnant la réouverture immédiate du service de chirurgie et de la maternité le 25 juin 2008. Mais que représente encore les décisions du Tribunal administratif ? Dans la pratique l'état ne tient aucun compte de ses décisions. A Lannemezan par exemple la maternité est restée fermée malgré le jugement du TA ordonnant sa réouverture.

Si à Carhaix, la décision du tribunal administatif a été suivie le jour même de la réouverture des services, c'est bien parce que la pression populaire a été efficace. C'est cela que le pouvoir veut à tout prix faire payer à la population et à ses élus.

Des manifestations, il y en a eu durant cette périodes. A Quimper, Châteaulin, Rennes, Paris et Morlaix. A chaque fois les défenseurs de l'hôpital ont su faire preuve de sang froid et de dignité. Ce ne fut pas le cas des forces de l'ordre qui n'hésitèrent pas à utiliser la violence à l'égard de manifestants pacifiques. C'est la manifestation de Morlaix (pourquoi cette manifestation en particulier ?) qui donne prétexte au procureur de la ville à une convocationite aigüe.

Qu'on en juge : en mai 2010, le maire de Carhaix est convoqué pour une audition qui durera plus de quatre heures. Le 11 août, c'est un salarié de la mairie qui est convoqué à son tour. Cela ne suffisait pas au procureur. On apprend aujourd'hui que sont convoqués mercredi 18 août le secrétaire général de la mairie ainsi que le directeur des finances de la ville.

Personne n'étant foutu de comprendre quels faits leurs sont reprochés, force est de constater que la convocation à répétition des employés de la ville ne vise qu'a entretenir l'insécurité parmi les défenseurs de l'hôpital. Personne ne pouvant imaginer que l'état vise -à travers le harcèlement dont sont victimes les salariés de la ville- à déstabiliser un maire qui a assumé ses responsabilités d'élu.

Est ce une manière d'intimider et de faire pression sur les défenseurs de l'hôpital, alors que parmi les 54 hôpitaux dont la liste a été publiée (retirée en catastrophe par Bachelot. 2012 approche !) au début de l'été figurait l'hôpital de Carhaix ? Ce serait bien mal connaître les Centre Bretons.

Il serait temps que cesse ce jeu pervers d'un état qui instrumentalise la justice à des fins purement politiques. Comment comprendre et accepter que des salariés deviennent bien malgré eux les victimes de ce qui apparaît de plus en plus clairement comme la vengeance d'un état sur une population qui a su faire respecter ses droits.

En attendant, la plainte déposée fin 2008 par le collectif des femmes enceintes pour mise en danger de la vie d'autrui déposée devant le procureur... de Morlaix, n'a pas connu le début d'une instruction. Mais cela n'a sans doute rien à voir.

Des salariés harcelés, une plainte pour mise en danger de la vie d'autrui qui dort sur un bureau. L'administration de la justice vue par le procureur de la république de Morlaix ne peut manquer de poser question.

Carland

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Fraude fiscale : la procédure opaque qui permet aux grandes entreprises de négocier
McDonald’s, Kering, Google, Amazon, L’Oréal… Le règlement d’ensemble est une procédure opaque, sans base légale, qui permet aux grandes entreprises de négocier avec le fisc leurs redressements. Un rapport exigé par le Parlement et que publie Mediapart permet de constater que l’an dernier, le rabais accordé en 2021 a dépassé le milliard d’euros.
par Pierre Januel
Journal
Cac 40 : les profiteurs de crises
Jamais les groupes du CAC 40 n’ont gagné autant d’argent. Au premier semestre, leurs résultats s’élèvent à 81,3 milliards d’euros, en hausse de 34 % sur un an. Les grands groupes, et pas seulement ceux du luxe, ont appris le bénéfice de la rareté et des positions dominantes pour imposer des hausses de prix spectaculaires. Le capitalisme de rente a de beaux jours devant lui.
par Martine Orange
Journal — Livres
Le dernier secret des manuscrits retrouvés de Louis-Ferdinand Céline
Il y a un an, le critique de théâtre Jean-Pierre Thibaudat confirmait dans un billet de blog de Mediapart avoir été le destinataire de textes disparus de l’écrivain antisémite Louis-Ferdinand Céline. Aujourd’hui, toujours dans le Club de Mediapart, il revient sur cette histoire et le secret qui l’entourait encore. « Le temps est venu de dévoiler les choses pour permettre un apaisement général », estime-t-il, révélant que les documents lui avaient été remis par la famille du résistant Yvon Morandat, qui les avait conservés.
par Sabrina Kassa
Journal
Le député Sacha Houlié relance le débat sur le droit de vote des étrangers
Le député Renaissance (ex-LREM) a déposé, début août, une proposition de loi visant à accorder le droit de vote aux étrangers aux élections municipales. Un très « long serpent de mer », puisque le débat, ouvert en France il y a quarante ans, n’a jamais abouti.
par Nejma Brahim

La sélection du Club

Billet de blog
Décret GPS, hypocrisie et renoncements d'une mesurette pour le climat
Au cœur d'un été marqué par une sécheresse, des chaleurs et des incendies historiques, le gouvernement publie un décret feignant de contraindre les entreprises du numérique dans la lutte contre le réchauffement climatique. Mais ce n'est là qu'une vaste hypocrisie cachant mal les renoncements à prendre des mesures contraignantes.
par Helloat Sylvain
Billet de blog
Le bon sens écologique brisé par le mur du çon - Lettre ouverte à Élisabeth Borne
On a jamais touché le fond de l'aberration incommensurable de la société dans laquelle nous vivons. Au contraire, nous allons de surprises en surprises. Est-ce possible ? Mais oui, mais oui, c'est possible. Espérons que notre indignation, sans cesse repoussée au-delà de ses limites, puisse toucher la « radicalité écologique » de madame Borne.
par Moïra
Billet d’édition
Canicula, étoile chien
Si la canicule n’a aucun rapport avec les canidés, ce mot vient du latin Canicula, petite chienne. Canicula, autre nom que les astronomes donnaient à Sirius, étoile la plus brillante de la constellation du Grand Chien. Pour les Grecs, le temps le plus chaud de l’année commençait au lever de Sirius, l’étoile chien qui, au solstice d’été, poursuit la course du soleil .
par vent d'autan
Billet de blog
L’eau dans une France bientôt subaride
La France subaride ? Nos ancêtres auraient évoqué l’Algérie. Aujourd’hui, le Sud de la France vit avec une aridité et des températures qui sont celles du Sahara. Heureusement, quelques jours par an. Mais demain ? Le gouvernement en fait-il assez ? (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement