Mortelle enfance

Cette année j'aurai 57 ans
C'est une promesse que je fait à mon enfance
Tous les ans, je viendrai avec un bouquet blanc
Je reviendrai saluer mon insouciance

Parler de vie et de mort
Rêver sur les rives de l'innocence
Et penser à ce chêne si fort
Qui sema le désordre de la naissance

Ne donna qu'un gland
Enfance jamais devenue grande
Révolté, nostalgique emplit de soirs ennuagés

Enfant habillé de  (bi) polaire
Joyeusement désespéré
Gamin aux idées solaires et fières

Carland

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.