carlita vallhintes
toutes
Abonné·e de Mediapart

101 Billets

2 Éditions

Billet de blog 8 août 2022

carlita vallhintes
toutes
Abonné·e de Mediapart

Prendre le large avec Mercedes - épisode 10

Explorer les fonds marins.

carlita vallhintes
toutes
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Mon père avait un grand ami au boulot qui s'appelait Roger, un passionné de la mer, de l'aventure et de la vie en général. Alors tous deux avaient bien sûr une quantité d'atomes crochus qui frisait l'infini.

Roger naviguait en zodiac, dans lequel il chargeait son arsenal de matos de plongée, et parfois sa femme et son fils.

Les zodiacs on appelait ça les "tape-cul".

Son épouse était institutrice, et ils avaient donc un niveau de vie plus aisé que le notre. Mais peu importe, l'amitié primait sur tout.

Nous allions fréquemment chez eux à Marseilleveyre, dans une résidence confortable du Roy d'Espagne. Les discussions étaient toujours maritimes et jamais ferroviaires, quand bien même ils travaillaient au même dépôt SNCF nommé Blancarde. "La vie du rail" très peu pour eux...

Mon père avait eu une proposition pour partir avec l'équipe Cousteau, qu'il avait déclinée pour rester avec sa famille.

Roger lui, faisait des films sous marins. Je n'ai aucune idée du matos qu'il utilisait à l'époque. Il voulait en faire un avec son fils et ma sœur, qui avaient le même âge, mais quand ma sœur a enfilé la combi de plongée elle a capoté, et a fait un "grame", traduisez drame mais elle disait comme ça quand elle était plus petite.

Pas de combi, pas de film.

J'ai eu pour ma part droit à mon baptême de plongée avec les bouteilles, sous l'œil vigilant de Roger. C'était cool et profond, c'était plein de poissons.

Les bouteilles étaient assez conséquentes sur mon petit dos, mais ça m'a plu.

Gloub gloub..... et les bulles. Et décompresser. Blurb...

Et une grosse esquinade au fond, en mode camouflage mais je l'ai vue. Et les poissons qui me frôlaient. Et les posidonies qui dansaient. Et tant d'autres choses...

Un jour que nous étions invités chez Roger, je trainaillais à un coin de rue avec mon gadjo de l'époque Gérard, qui me contait plus que fleurette avec ardeur et sincérité. Puis on me tape sur l'épaule, je me retourne, c'était mon père !!!!!

Enfer et trépanation, liquéfaction et perdition.

Le Gérard a pris les jambes à son cou.

"A la maison, fille !!!!"

"Boui baba..." (traduisez oui papa).

Silence abyssal, on entendait voler les sardines....

Il ne m'a rien dit. Ma sœur était en cata. Elle était ma confidente, vous comprenez ?

Nous sommes partis chez Roger, qui nous a montré le film super 8 de ses vacances en Sardaigne en camping car au bord de l'eau. Du lourd, du super lourd, ça m'a scotchée. Ensuite il nous a menés écouter grenouilles et crapauds près de chez lui en nocturne, ça a scotché ma sœur.

Il préparait une expédition de plongée en solitaire dans les gorges du Verdon, pour filmer. Il y est allé.

Puis mon père nous a dit "Roger est mort".

Happé par un siphon dans les gorges du Verdon, coincé par des branches, mort en apnée.

Premier choc, séisme cérébral, dislocation, incompréhension de la vie, sentiment d'injustice insupportable mêlé au refus de croire à cette réalité.

Première fois où je vois mon père atterré, démuni, abattu.

A l'autopsie ils n'ont pas trouvé d'eau dans les poumons.

Alors papa nous a dit " c'était un vrai professionnel, il est resté en apnée."

Nous n'avons plus jamais fait de plongée sous marine avec les bouteilles.

Billet dédié à la famille de Roger.

Carlita V.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Élections italiennes : après Draghi, l’extrême droite
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique
Journal — Qatar : le Mondial de la honte

À la Une de Mediapart

Journal
Le renseignement de sources ouvertes, nouvel art de la guerre d’Ukraine
La collecte et l’analyse des traces numériques laissées par les combats qui font rage en Ukraine peuvent-elles avoir une incidence sur le déroulement du conflit ? La guerre du Golfe avait consacré la toute-puissance de la télévision, celle d’Ukraine confirme l’émergence de l’Open Source Intelligence (OSINT).
par Laurent Geslin
Journal
« Bloc syndical » policier : un mariage scellé par Alliance et béni par Darmanin
Treize syndicats de police ont annoncé leur rapprochement en vue des prochaines élections professionnelles. Mercredi, à la Bourse du travail de Paris, le ministre de l’intérieur s’est félicité de cette union née à l’initiative d’Alliance, une organisation très ancrée à droite.
par Pascale Pascariello
Journal — Terrorisme
Tuerie à la préfecture de police : « J’ai eu l’impression qu’il était possédé par le diable »
Mickaël Harpon se considérait comme frappé par une triple peine : handicapé, agent (administratif et non policier) et musulman. À l’issue d’une nuit folle où il s’imagine dialoguer avec Allah, l’informaticien de la direction du renseignement de la préfecture de police de Paris va tuer quatre collègues.
par Matthieu Suc
Journal — Discriminations
Discrimination des femmes : la Défenseure des droits met un carton rouge à l’Olympique lyonnais
Dans une décision dont Mediacités révèle la teneur, l’autorité indépendante, saisie par une ancienne joueuse, reproche à l’OL de ne pas respecter « les principes fondamentaux de non-discrimination fondés sur le sexe » et « la protection de l’intérêt supérieur des jeunes filles mineures ». Tout le football français est concerné.
par Justin Boche (Mediacités Lyon)

La sélection du Club

Billet de blog
Ceci n'est pas mon féminisme
Mardi 20 septembre, un article publié sur Mediapart intitulé « Face à l’immobilisme, les féministes se radicalisent » a attiré mon attention. Depuis quelque temps, je me questionne sur cette branche radicale du féminisme qu’on entend de plus en plus, surtout dans les médias.
par Agnès Druel
Billet de blog
Violences en politique : combats anciens et avancées récentes
Même si les cellules de signalement sont imparfaites, même si le fonctionnement de certaines d’entre elles semble problématique à certains égards, aujourd’hui, une organisation politique ou syndicale qui ne dispose pas a minima de ce mécanisme interne n’a plus aucune crédibilité sur le sujet des violences faites aux femmes. 
par eth-85
Billet de blog
La diffamation comme garde-fou démocratique ?
À quoi s’attaque le mouvement #MeToo par le truchement des réseaux sociaux ? À la « fama », à la réputation, à la légende dorée. Autrement dit à ce qui affecte le plus les femmes et les hommes publics : leur empreinte discursive dans l’Histoire. Ce nerf sensible peut faire crier à la diffamation, mais n’est-ce pas sain, en démocratie, de ne jamais s’en laisser conter ?
par Bertrand ROUZIES
Billet de blog
Cher Jean-Luc
Tu as dit samedi soir sur France 2 qu’on pouvait ne pas être d’accord entre féministes. Je prends ça comme une invitation à une discussion politique. Je l'ouvre donc ici.
par carolinedehaas