carlita vallhintes
toutes
Abonné·e de Mediapart

38 Billets

2 Éditions

Billet de blog 7 déc. 2021

Charles, qu'as tu fait ?

N'as-tu pas l'impression d'avoir un peu berné ton peuple, ô grand Charles ?

carlita vallhintes
toutes
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Général, entends-tu les versions distordues de l'Histoire de "ta France" ?

Crois-tu vraiment que ça valait le coup de flatter ton égo au point d'omettre  la réalité de 39/45 ?

Sais-tu qu'aujourd'hui certains pensent que TU as libéré la FRANCE ?

La réalité est toute autre :

La libération de la capitale française ne figure pas parmi les priorités des Alliés, car elle a relativement peu de valeur stratégique, mais de Gaulle et le commandant de la 2e division blindée française, le général Philippe Leclerc, restent extrêmement préoccupés par une prise de pouvoir par les communistes. De Gaulle fait pression avec succès pour que Paris devienne une priorité de libération pour des raisons humanitaires et obtient du commandant suprême des forces alliées, le général Dwight D. Eisenhower, un accord selon lequel les troupes françaises seront autorisées à entrer dans la capitale en premier. 

C'était pas bien malin, Charles, de raconter des salades. Car vois-tu les fachistes se servent de ton nom à des fins que tu étais présumé combattre dans ta jeunesse de gradé.

Amnistier Pétain, censurer Nuit et Brouillard, c'était peut-être pas une bonne idée. Ca laisse des traces, longtemps.

Voila ce qu'il se dit de toi à l'étranger :

De Gaulle est un excellent manipulateur des médias, comme en témoigne son utilisation astucieuse de la télévision pour convaincre environ 80 % de la France métropolitaine d'approuver la nouvelle constitution de la Cinquième République.  Il bénéficie par la suite d'une cote de popularité massive et déclare un jour que "tout Français est, a été ou sera gaulliste".

Alors donc, manipuler les médias était ton idée ?

Te souviens-tu d'Edward Spears, celui qui t'a emmené à Londres en 1940 ?

En mai 1945, les armées allemandes se rendent aux Américains et aux Britanniques à Reims, et un armistice séparé est signé avec la France à Berlin[162]. De Gaulle refuse toute participation britannique au défilé de la victoire à Paris. Cependant, parmi les véhicules qui y ont pris part se trouvait une ambulance de l'unité d'ambulance Hadfield-Spears, composée de médecins français et d'infirmières britanniques. L'une des infirmières était Mary Spears, qui avait créé l'unité et avait travaillé presque sans interruption depuis la bataille de France avec les forces françaises libres au Moyen-Orient, en Afrique du Nord et en Italie. Le mari de Mary était le général Edward Spears, l'agent de liaison britannique auprès des Français libres qui avait personnellement conduit de Gaulle en sécurité en Grande-Bretagne en 1940. Lorsque de Gaulle voit les drapeaux de l'Union et les tricolores côte à côte sur l'ambulance, et entend les soldats français applaudir : "Voilà Spears ! Vive Spears !", il ordonne la fermeture immédiate de l'unité et le renvoi de son personnel britannique. Un certain nombre de soldats français ont rendu leurs médailles en signe de protestation et Mary a écrit : "c'est une affaire pitoyable quand un grand homme devient soudainement petit"

Crois-tu que le patriotisme justifie tout ? Ton égo était-il au dessus de l'Histoire ? Sais-tu le prix que nous payons aujourd'hui ?

Alors vois-tu, Charles, toi qui a décoré mon grand-père résistant déporté de la légion d'honneur, sache qu'il ne t'aimait pas, mais alors pas du tout.

Et maintenant, je sais pourquoi.

décoration légion d'honneur de mon grand-père par de Gaulle © Carlita

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Discriminations
En Haute-Loire, au « pays des Justes » : la rumeur et les cendres
Le village de Saint-Jeures, réputé pour avoir sauvé des juifs pendant la guerre, n’est pas épargné par l’islamophobie. Quand Yassine, un jeune chef d’entreprise à son aise, décide d’y faire construire une maison et d’installer sa famille, les pires bruits se mettent à courir. Jusqu’à l’incendie.
par Lou Syrah
Journal — Extrême droite
Les « VIP » de Villepinte : l’extrême droite et la droite dure en rangs serrés
Parmi les invités du meeting de Villepinte, des responsables identitaires, des anciens d’Ordre nouveau et du Gud et des royalistes côtoient les cathos tradis de La Manif pour tous et les transfuges du RN et de LR. La mouvance identitaire s’apprête à jouer un rôle majeur dans la campagne.
par Karl Laske et Jacques Massey
Journal — Médias
« Le Monde » : Matthieu Pigasse vend la moitié de ses parts à Xavier Niel
Après avoir cédé 49 % de ses parts en 2019 au milliardaire tchèque Daniel Kretinsky, le banquier en cède à nouveau 49 % au patron de Free, qui devient l’actionnaire dominant du groupe de presse. En situation financière difficile, Matthieu Pigasse ne garde qu’une participation symbolique.
par Laurent Mauduit
Journal — Politique économique
L’inflation relance le débat sur l’augmentation des salaires
Avec le retour de l’inflation, un spectre resurgit dans la sphère économique : la « boucle prix-salaires », qui serait synonyme de chaos. Mais ce récit ancré dans une lecture faussée des années 1970 passe à côté des enjeux et de la réalité.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Et si nous avions des débats constructifs ?
La journée internationale de l'éducation de l'UNESCO, le 24 janvier, est l'occasion de rappeler que les savoirs et expertises de toutes et de tous sont essentiels pour nourrir les conversations démocratiques.
par marie-cecile naves
Billet de blog
Le convivialisme, une force méta-politique
Vu d'ailleurs le convivialisme peut sembler chose bien étrange et hautement improbable. Parmi ses sympathisants, certains s'apprêtent à voter Mélenchon, d'autres Jadot, Taubira ou Hidalgo, d'autres encore Macron... Ce pluralisme atypique peut être interprété de bien des manières différentes. Les idées circulent, le convivialisme joue donc un rôle méta-politique. Par Alain Caillé.
par Les convivialistes
Billet de blog
La Chimère Populaire
Pourquoi certain·es d'entre nous se sont inscrit·es à la Primaire Populaire et envisagent désormais de ne pas y voter ? Un petit billet en forme de témoignage personnel, mais aussi d'analyse politique sur l'évolution d'un choix électoral - parce que la trajectoire de l'électorat est mouvante, n'en déplaise aux sondages ou aux Cassandre de tous bords.
par Albin Wagener
Billet de blog
Une constituante sinon rien
A l’approche de la présidentielle, retour sur la question de la constituante. La constituante, c’est la seule question qui vaille, le seul objet politique qui pourrait mobiliser largement : les organisations politiques, le milieu associatif, les activistes, les citoyens de tous les horizons. Car sans cette réécriture des règles du jeu, nous savons que tout changera pour que rien ne change.
par Victoria Klotz