" Dirty Paradise ", Grand Prix 2010 du FIFDH, raconte l'empoisonnement au mercure des indiens Wayana en Guyane Française

DIRTY PARADISE site officiel trailer © hadzabegudo
DIRTY PARADISE site officiel trailer © hadzabegudo

26997_112555118773302_1361375_n.jpg

Une incroyable catastrophe sanitaire et écologique se déroule aujourd’hui au coeur de l’Amazonie sur un territoire européen d’outre-mer, la Guyane Française, et sa zone frontière avec le Surinam. « Dirty Paradise » nous fait partager l’histoire d’un millier d’Indiens qui tentent de survivre face à plus de 10’000 chercheurs d’or clandestins qui se cachent dans la forêt.

Pour la première fois, les Indiens Wayana prennent la parole dans un film et dénoncent les conséquences de l’exploitation incontrôlée d’un or « sale ». Ce documentaire accompagne Parana, Akama, Mélanie et leurs enfants dans leur combat quotidien et dérisoire face à la destruction de leur environnement.

La forêt primaire est mise à sac, les rivières et les criques sont polluées par des tonnes de mercure et de boue. Les autorités, l’armée et la gendarmerie sont impuissants face à l’immigration massive des chercheurs d’or clandestins. La fièvre de l’or gagne la région et la contamination au mercure entraîne des problèmes de santé mais, le pire est encore à venir.
« Dirty Paradise » raconte l’histoire d’une tribu amérindienne qui refuse de disparaître dans le silence et l’indifférence.

 Ce documentaire a reçu le Grand prix 2010 du FIFDH.

oc326567_p3001_126591.jpg&sa=X&ei=7xNrUMvkB4q-0QWFrIDYDg&ved=0CAkQ8wc4GA&usg=AFQjCNGFIx8ruN8mCsWYJm8f49ySUcbILw

Pewedd-DirtyParadise198.flv.jpg&sa=X&ei=fxNrUNaXLqeV0QWo5YBw&ved=0CAkQ8wc4wAE&usg=AFQjCNGLwsyExiSSlOAG1YFgN1aeAUeMuQ

Pewedd-DirtyParadise198.flv.jpg&sa=X&ei=fxNrUNaXLqeV0QWo5YBw&ved=0CAkQ8wc4wAE&usg=AFQjCNGLwsyExiSSlOAG1YFgN1aeAUeMuQ

« Ce projet de film en Amazonie est une nouvelle étape dans mon travail de cinéaste du réel. C’est avant tout le défi de faire un film qui puisse toucher un large public tant en Suisse qu’en Europe sur un sujet humain et écologique. Avec ce film je m’éloigne aussi du documentaire d’enquête et d’investigation pour faire un film centré sur des hommes et des femmes, en empathie avec mes personnages.

Pourquoi cette histoire des Wayana ? Parce que j’ai découvert les Amérindiens de Guyane grâce au livre «Parana l’indien d’Amazonie », avec lequel j’ai appris à lire et qui a marqué mon enfance.

Quand des ethnologues m’ont appris que les Indiens Wayana étaient menacés, je me suis demandé : « qu’est devenu le petit Parana » ? C’est ainsi que je suis parti en 2005 à la recherche de Parana en Guyane. Sa rencontre et celle de ses enfants, Aïma, Akama et Etume fut un moment émouvant de ma vie. Durant quatre ans, je suis revenu vivre parmi eux chaque été, afin de préparer avec eux ce projet de film.

sriimg20090802_11027837_0.jpg&sa=X&ei=IhRrUNW5Haes0QWS6YHYCQ&ved=0CAkQ8wc4GA&usg=AFQjCNHbhrzhTN8dUSikrwsZ8cS-fjCAlg

Ma découverte de cette région et des dégâts causés par l’orpaillage fut aussi un choc. Je me sentais impuissant et j’avais l’impression d’assister à un monde qui bascule. La réalité de cette destruction de la forêt primaire est inacceptable et la pollution au mercure des cours d’eaux annonce le pire. Après la catastrophe de Minamata au Japon et l’empoisonnement de villages entiers au mercure, on avait dit plus jamais ça. 
Aujourd’hui dans le sud de la Guyane, c’est en train de se reproduire! Il faut savoir qu’il n’y a pas d’« or propre ». Et il faut le dire haut et fort: dans cette région, les industries aurifères sont parmi les plus polluantes au monde.

Accepter ce scandale, se résigner à laisser s’accomplir cette catastrophe écologique, c’est s’en faire le complice. Pour moi, il y a quelque chose de l’ordre de l’urgence avec ce film : urgence de dire et de montrer, de lancer un débat car si rien n’est fait rapidement, l’ histoire de « Dirty Paradise » sera la chronique d’une mort annoncée, celle des derniers Wayana de l’Amazonie française... »

Daniel Schweizer

1925620.image?w=640&h=360&sa=X&ei=iRZrUI-mNOSj0QXLy4DYBQ&ved=0CAkQ8wc&usg=AFQjCNFfFKulpUF_9pZ7bBA_CrZQBz9kgw

Source: http://www.dirtyparadise.net/fr/home_fr.html

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.