Norte Energia déclare avoir dépensé 70 M$ pour les autochtones..Pas pour les centres de soins !

Belo Monte: Um drama para saúde indígena. © Medialivre
Belo Monte: Um drama para saúde indígena. © Medialivre

REGARDEZ CETTE VIDEO ET CES IMAGES..VOILA OU SONT SOIGNES LES AUTOCHTONES D'ALTAMIRA !

A l’heure où Norte Energia déclare avoir dépensé 70 M$ pour les autochtones touchés par la construction du barrage de Belo Monte, le contexte de la santé des Autochtones de la région touchée d’Altamira est bien différente de celle annoncée par le gouvernement fédéral et le consortium Norte Energia.

gggggggggggg.jpg

La surpopulation, la saleté des sanitaires, l’insalubrité des locaux, la maladie, le manque de personnel.. Les hôpitaux sont insuffisamment pourvus  pour prendre en compte les patients.La mort et l’état d’abandon..c’est tout ce qu’il reste.

” Casaï ” est une structure de passage. L’espace est utilisé pour  la convalescence et les soins médicaux des indiens   Ils récupèrent de la force  avant de retourner dans leur communauté. Certaines terres autochtones sont de 10, 15 jours de bateau de la jetée d’Altamira, sur la rivière XinguMais aujourd’hui, rester à la Casaï est devenu presque impossible. Pour une capacité de 80 personnes, la maison en accueille environ 200.

“La Casaï est bondée et la surpopulation est due à Belo Monte, sans aucun doute. Je suis à Altamira depuis 20 ans et n’ai jamais vu cela. C’ est devenu l’enfer ici. Leur discours  (le gouvernement fédéral et  Norte Energia) est très beau, mais en pratique …  nous faisons l’expérience d’une tragédie.  Les aliments  transformés, les boissons gazeuses. Des maladies (cancer, diabète, cœur)  apparaissent doucement, lentement, mais cela ne se produirait pas si la famille pouvait vivre de la terre, de la pêche. Sans parler des déchets produits et présents dans les villages, sources de maladies”  a déclaré le vice-président du conseil  de santé des Autochtones à Altamira, Wiliam Xakriabá.

1-CasaiAltamiraset2012.jpg

“La santé des autochtones est mauvaise. En particulier en ville. Le paludisme, la diarrhée, la maltraitance.. Nos gens mourrons tous s’ils continuent de construire l’usine sans améliorer la santé” , a déclaré Joaquim Lopes Kuruaia, qui vit avec sa communauté sur la rivière Iriri.Pour les dirigeants autochtones qui sont contre Belo Monte , le conglomérat transnational et les multinationales estiment que Belo Monte est un fait accompli, et n’est donc plus nécessaire de verser de l’argent pour les communautés autochtones ni répondre aux contraintes !!!

18-CasaiAltamiraset2012-1.jpg

La politique de développement adoptée par le gouvernement actuel, n’a pas respecté les droits fondamentaux des peuples autochtones (Art: 231 et 232 de la Constitution fédérale de 1988 et la Convention 169 de l’OIT), dans tous les secteurs, et en particulier dans le respect de la santé des autochtones. Ils vivent de honteuses difficultés à tous les niveaux de  santé.

REJOIGNEZ Força e Coragem http://www.facebook.com/paroles.indiennes?ref=hl

Source Cimi

photos: Juma Xipaia

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.