Carole Mills
Documentaire
Abonné·e de Mediapart

8 Billets

0 Édition

Billet de blog 22 févr. 2014

« Bassin miné » (3) La soudaine conscience sociale du FN

Retour en 2003. Les fermetures d’usines s’enchaînent dans l’ex-bassin minier. La plus spectaculaire par sa violence sociale : Metaleurop, où 830 salariés sont congédiés par fax. Du pain bénit pour le Front national. Cette scène est extraite de Bassin Miné, le documentaire qui a (encore) besoin de votre soutien pour voir le jour...

Carole Mills
Documentaire
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Retour en 2003. Les fermetures d’usines s’enchaînent dans l’ex-bassin minier. La plus spectaculaire par sa violence sociale : Metaleurop, où 830 salariés sont congédiés par fax. Du pain bénit pour le Front national. Cette scène est extraite de Bassin Miné, le documentaire qui a (encore) besoin de votre soutien pour voir le jour...

© Bassin miné

La nouvelle est tombée comme un couperet sous forme d’un fax laconique, envoyé de Paris, le 17 janvier 2003. A Noyelles-Godault, Metaleurop Nord, la plus importante fonderie de plomb et de zinc d’Europe, fermait, sans plan social, ni indemnités de licenciement. 830 emplois directs et autant chez les sous-traitants, sacrifiés sur l’autel du rendement financier. Stop-Eject !

Dans les médias, cela devient vite « l’affaire Metaleurop ». Rappelez-vous « les patrons voyous », les « requins de la finance », la « justice des boursicoteurs »…

Après les mines, ce sont les usines qui ferment les unes après les autres. Dans le coin, le chômage est déjà à 25 %. Plus de 40 % des jeunes de moins de 26 ans sont sans emploi, la moitié des revenus de la population provient de la protection sociale, près de deux foyers sur trois ne sont pas imposables.

L’usine, située à 3 kilomètres d’Hénin-Beaumont, est alors le premier employeur du bassin d’emploi local, dans le bassin minier du Nord-Pas-de-Calais. D’où le violent choc traumatique provoqué par cette annonce.

© Bassin miné

La culture du chômage qui remplace l’univers du travail, la jalousie et la peur qui renaissent sur les cendres de la culture minière. Le chômeur jalouse l’employé, le smicard le RMiste, et ainsi de suite, jusqu’au maillon le plus faible, l’étranger. Hostilités ordinaires, nées d’un quotidien de petites peurs et d’un immense désarroi.

Metaleurop, du pain bénit pour le Front national, qui trouve là une occasion de mettre en œuvre son nouveau credo sur l’insécurité sociale.

© Bassin miné

C’est dans ce contexte que j’ai suivi pas à pas Steeve Briois entouré de ses deux fidèles, Bruno Bilde et Laurent Brice.

© Bassin miné

Le 27 janvier 2003. Tous les commerçants de Noyelles-Godault, en solidarité avec les salariés de Metaleurop Nord ont baissé le rideau. Il y a là toute la population, mais aussi tous les élus locaux, sans exception. Steeve Briois se faufile dans le cortège. Il sait qu’il n’est pas le bienvenu dans ce bastion emblématique de la gauche et zone de non droite.

© Bassin miné

Pendant ce temps, dans l’usine…

© Bassin miné

Ces scènes font partie du tournage du documentaire d'Edouard Mills-Affif, Bassin miné qui ambitionne de faire le récit, sur une décennie, d’une méthodique conquête politique. Un documentaire qui décryptera la stratégie d’implantation du Front national à Hénin-Beaumont.

Mais Bassin miné a quelques difficultés à se financer. Nous avons donc lancé une souscription, comme nous le racontions dans ce premier billet. 80 % du film est déjà « en boîte », les 20% restants dépendent de vous... Plusieurs d'entre vous ont déjà répondu (nous ferons le point précis très prochainement), nous les en remercions chaudement. Mais ce n'est pas encore suffisant... Pour souscrire, c'est toujours ici: http://www.bassinmine.com/soutenir/

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Le documentaire « Media Crash » de retour sur Mediapart
Après quelque 150 projections-débats dans des cinémas partout en France, « Media Crash » est désormais disponible sur Mediapart, avec des bonus. Le film a suscité l’inquiétude des dizaines de milliers de spectateurs qui l’ont déjà vu, face à la mainmise sur l’information de quelques propriétaires milliardaires, aux censures qu’il révèle et à la fin annoncée de la redevance.
par Valentine Oberti et Luc Hermann (Premières lignes)
Journal — Exécutif
Macron, la gauche Majax
Pour la majorité présidentielle et certains commentateurs zélés, Emmanuel Macron a adressé un « signal à la gauche » en nommant Élisabeth Borne à Matignon. Un tour de passe-passe qui prêterait à sourire s’il ne révélait pas la décomposition du champ politique orchestrée par le chef de l’État.
par Ellen Salvi
Journal
Élisabeth Borne à Matignon : le président choisit la facilité
Trois semaines après sa réélection, Emmanuel Macron a décidé de nommer Élisabeth Borne comme première ministre. À défaut d’élan ou de signal politique, le chef de l’État a opté pour un profil loyal, technique et discret, dans la veine de son premier quinquennat.
par Dan Israel et Ilyes Ramdani
Journal
Orange, nouvel exemple de la gouvernance à la française
L’assemblée générale du groupe de télécommunications doit approuver le 19 mai la nomination de Jacques Aschenbroich comme président d’Orange. Choisi par l’Élysée, le président de Valeo ne connaît pas le monde des télécoms. Tout cela au moment où cette industrie est en pleine révolution.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
Le radeau de la Méduse ou le naufrage du vieux monde
[Rediffusion] Les connivences du pouvoir politique et financier aux affaires du vieux monde témoignent chaque jour de leur mépris pour les populations et la démocratie. Partout la nostalgie impérialiste de la domination s'impose comme sauvetage de la mondialisation sauvage. Ne laissons pas le saccage et la peur nous plonger en eaux troubles et relisons plutôt Le radeau de la Méduse du génial Géricault.
par jean noviel
Billet de blog
« Grand remplacement » : un fantasme raciste qui vient de loin
La peur d’un « grand remplacement » des « Blancs chrétiens » est très ancienne en France. Elle a connu une véritable explosion à l’ère coloniale, face à la présence, pourtant quantitavement faible, des travailleurs africains en métropole. Alain Ruscio montre ici que ce fantasme raciste fut un filon politique et un calcul abondamment exploités du XIXe siècle à nos jours.
par Histoire coloniale et postcoloniale
Billet de blog
L'UE a dépensé plus de 340 millions d’I.A. pour le contrôle des frontières
Comme l'écrit Statewatch depuis 2007 l'UE a dépensé plus de 340 millions pour la recherche sur les technologies de l’Intelligence Artificielle (I.A.) destinée au contrôle des frontières, des demandeurs d’asile, de l’immigration, alors que la proposition de loi en la matière actuellement en discussion ne fournit pas les sauvegardes contre les emplois dommageables de ces technologies.
par salvatore palidda
Billet de blog
La Méditerranée pour tombeau, pièce journalistique n°1
Changer la compréhension du monde par le partage d’enquêtes sur le terrain. À La Commune CDN d'Aubervilliers, la pièce d'actualité n°17 est aussi la pièce journalistique n°1. Etienne Huver et Jean-Baptiste Renaud ont enquêté sur la route migratoire la plus dangereuse du monde. À l’heure de la solidarité ukrainienne, la Méditerranée n’en finit pas de tuer et nous regardons ailleurs.
par guillaume lasserre