carolinedehaas
Féministe
Abonné·e de Mediapart

159 Billets

2 Éditions

Billet de blog 1 juin 2013

carolinedehaas
Féministe
Abonné·e de Mediapart

Convention Europe : pour que les socialistes se donnent les moyens de leurs ambitions

carolinedehaas
Féministe
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Depuis quelques jours, dans toutes les sections du Parti Socialiste, les militantes et militants débattent de l’Europe. Dans un silence assez assourdissant. Le texte soumis au vote rappelle la volonté de réorienter la politique européenne, de mener les batailles avec nos partenaires de gauche et critique fortement les choix économiques et sociaux imposés par les conservateurs. Sur cela, pas de surprise, tout le monde s’accorde.

Il y a pourtant plusieurs débats qui traversent le premier parti de gauche dans cette convention.  Elle est d'abord une occasion de réfléchir au rôle que doit jouer le Parti socialiste quand la gauche est au pouvoir.

Le Parti socialiste a certes pour rôle de soutenir l'action du gouvernement, il le fait. Mais le premier parti de gauche ne peut se limiter à être un service après-vente – même très efficace – des décisions prises par les ministres. Les électeurs socialistes attendent autre chose de notre parti : celui d'être un aiguillon ambitieux, qui ouvre de nouvelles marges de manœuvres à un gouvernement contraint par un contexte économique et budgétaire que tout le monde connait.

Depuis 10 ans, les rapports de force économiques et sociaux ont changé dans la société française. La montée du chômage, les débats nauséabonds sur l’identité nationale ou encore  la réforme des retraites de 2010 ont marqué à la fois nos vies quotidiennes mais également nos inconscients collectifs, nos capacités d’imagination et de révolte. Pour transformer la société et retrouver durablement le chemin du progrès social, nous devons faire bouger à nouveau ces lignes politiques. Et donc mener les batailles, en Europe comme en France. C’est à cette condition que le Parti socialiste sera pleinement utile.

Le texte soumis au vote ne donne pas les moyens au Parti socialiste de ses ambitions européennes. Sur trois sujets, il place le Parti socialiste dans une posture morale, une "vigilance", là ou nous devrions affirmer des choix politiques clairs. Et face aux libéraux allemands ou aux populistes de tous poils qui gagnent du terrain, la vigilance n'est pas de mise.

Trois amendements sont donc proposés au vote des militantes et militants par Un Monde d'Avance.

L’amendement n°5 engage le Parti Socialiste à refuser de manière aveugle le dogme dangereux des 3% en demandant à ce que les dépenses d’investissement soient retirées du calcul de ce déficit. C’est à cette condition que François Hollande pourra, par exemple, lancer un vaste plan « Petite Enfance » pour ouvrir des places en crèches et permettre à la fois plus d’égalité entre les enfants et plus d’égalité entre les femmes et les hommes. Cet amendement engage également les députés européens à refuser le budget proposé par la Commission, budget en recul pour la première fois en Europe.  Le texte soumis au vote parle « d’exiger » un budget plus ambitieux. Ce n’est pas suffisant. Le seul moyen pour l’obtenir est de refuser de voter le budget proposé afin d'imposer à la Commission un autre choix que l'austérité.

L’amendement n°8 réaffirme la volonté du Parti socialiste d’engager une réforme de la Banque Centrale Européenne (BCE), avec pour objectif de lui redonner un pilotage politique. Totalement indépendante, la BCE prend pourtant des décisions impactant chacune et chacun d’entre nous et n’est aujourd’hui pas soumise aux élues et élus européens. La politique monétaire est pourtant une arme  fondamentale, utilisée d’ailleurs souvent par les Etats-Unis, le Japon ou la Chine pour protéger leurs entreprises et leurs économies. L’Europe doit faire de même.

L’amendement n°10 propose de suspendre les négociations autour du traité transatlantique, qui organise le libre échange entre les Etats-Unis et l’Europe. Ce traité de libre-échange aura pour conséquence une ouverture complète du marché européen aux entreprises américaines, qui bénéficient depuis longtemps des protections du marché américain, protections absentes du marché européen. Le texte actuel qui exprime uniquement des « réserves » sur le traité. Ce n’est pas suffisant.

A un an des élections européennes, nous sommes en train de définir l’orientation politique du principal parti gauche sur un sujet qui a des conséquences pour nos vies quotidiennes à toutes et à tous. Saisissons-nous de cette occasion pour que le Parti socialiste réaffirme haut et fort sa volonté de transformer l’Europe… et s’en donne les moyens !

Le vote a lieu le jeudi 6 juin, dans toutes les sections de France !

Plus d’informations sur les amendements déposés par Un Monde d’Avance : http://unmondedavance.eu/convention-europe-les-amendements-defendus-par-un-monde-davance/

Plus d’informations sur la convention Europe, le texte soumis au vote, les modalités pratiques : http://www.parti-socialiste.fr/convention-europe

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Viols, tortures et disparitions forcées : en Iran, dans le labyrinthe de la répression
Pour les familles, l’incarcération ou la disparition d’un proche signifie souvent le début d’une longue recherche pour savoir qui le détient et son lieu de détention. Le célèbre rappeur Toomaj, dont on était sans nouvelles, risque d’être condamné à mort.
par Jean-Pierre Perrin
Journal — Outre-mer
Karine Lebon, députée : « Ce qui se passe à La Réunion n’émeut personne »
La parlementaire de gauche réunionnaise dénonce le désintérêt dont les outre-mer font l’objet, après une semaine marquée par le débat sur les soignants non vaccinés et le non-lieu possible sur le scandale du chlordécone. 
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle
Journal
Loi « anti-squat » : le gouvernement se laisse déborder sur sa droite
En dépit de la fronde des associations de mal-logés et l’opposition de la gauche, l’Assemblée a adopté la proposition de loi sur la « protection des logements de l’occupation illicite » à l’issue d’un débat où le texte a été durci par une alliance Renaissance-Les Républicains-Rassemblement national.
par Lucie Delaporte
Journal — Asie et Océanie
Après les inondations, les traumatismes de la population du Pakistan
Depuis 2010, des chercheurs se sont intéressés aux effets dévastateurs des catastrophes naturelles, comme les inondations, sur la santé mentale des populations affectées au Pakistan. Un phénomène « à ne surtout pas prendre à la légère », alerte Asma Humayun, chercheuse et psychiatre à Islamabad.
par Nejma Brahim

La sélection du Club

Billet de blog
L’aquaculture, une promesse à ne surtout pas tenir
« D’ici 2050, il nous faudra augmenter la production mondiale de nourriture de 70% ». Sur son site web, le géant de l’élevage de saumons SalMar nous met en garde : il y a de plus en plus de bouches à nourrir sur la planète, et la production agricole « terrestre » a atteint ses limites. L'aquaculture représente-elle le seul avenir possible pour notre système alimentaire ?
par eliottwithonel
Billet de blog
La vie en rose, des fjords norvégiens au bocage breton
Le 10 décembre prochain aura lieu une journée de mobilisation contre l’installation d’une usine de production de saumons à Plouisy dans les Côtes d’Armor. L'industrie du saumon, produit très consommé en France, est très critiquée, au point que certains tentent de la réinventer totalement. Retour sur cette industrie controversée, et l'implantation de ce projet à plus de 25 kilomètres de la mer.
par theochimin
Billet de blog
La baguette inscrite au patrimoine immatériel de l'humanité
La baguette (de pain) française vient d’être reconnue par l’UNESCO comme faisant partie du patrimoine immatériel de l’humanité : un petit pain pour la France, un grand pas pour l’humanité !
par Bruno Painvin
Billet de blog
Pesticides et gras du bide
Gros ventre, panse,  brioche,  abdos Kro, bide... Autant de douceurs littéraires nous permettant de décrire l'excès de graisse visible au niveau de notre ventre ! Si sa présence peut être due à une sédentarité excessive, une forme d'obésité ou encore à une mauvaise alimentation, peut-être que les pesticides n'y sont pas non plus étrangers... Que nous dit un article récent à ce sujet ?
par Le Vagalâme