Solidarité avec Najat Vallaud Belkacem

Depuis sa nomination au ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Najat Vallaud Belkacem subit une volée d’attaques et d’injures sexistes, racistes, misogynes, émanant à la fois de certains membres du personnel politique, de certains médias, de certains sites internet, de certains individus ou groupes s’exprimant sur les réseaux sociaux.

Depuis sa nomination au ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Najat Vallaud Belkacem subit une volée d’attaques et d’injures sexistes, racistes, misogynes, émanant à la fois de certains membres du personnel politique, de certains médias, de certains sites internet, de certains individus ou groupes s’exprimant sur les réseaux sociaux.

Elle est attaquée et injuriée sous divers angles : pour ce qu’elle pense, pour ce qu’elle a fait en tant que ministre des droits des femmes, pour ce qu’elle est, une jeune femme française d’origine marocaine. Sont ainsi visés ses idées, son action, son parcours, sa personne.

Nous tenons à affirmer notre entière solidarité avec Najat Vallaud Belkacem, conscientes qu’à travers elle, est aussi gravement mis en cause ce que doit être l’égalité républicaine, c’est-à-dire l’égalité entre les sexes, entre les origines, entre les personnes.

Associations signataires:

Féminisme et géopolitique 40 ans de MLF Forum femmes méditerranée Chiennes de garde Collectif féministe contre le viol Libres MarianneS Réussir l’égalité femmes-hommes Ligue du droit international des femmes Réseau féministe Ruptures Fit une femme un toit Femmes pour le Dire, Femmes pour Agir Coordination du lobby européen des femmes Le monde à travers un regard Femmes solidaires Planning familial Elles aussi Association nationale des études féministes Assemblée des femmes Elues contre les violences faites aux femmes Fédération nationale solidarité femmes Du côté des femmes Fédération nationale GAMS Osez le féminisme Féministes en mouvements

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.