Notre société est en guerre contre les femmes

Les hashtag #Balancetonporc ou #MeeToo montrent à quel point nous sommes nombreuses, partout dans le monde à partager cette expérience du sexisme, de l’humiliation, du harcèlement, de l’agression ou du viol.

Depuis quelques jours, nos sociétés prennent conscience de l’ampleur des violences sexuelles que subissent les femmes. Dans les transports, au travail, à la maison : partout où les femmes vivent, elles subissent des violences.

Les débats créés autour de cette question sont intéressants car ils révèlent l’ignorance d’une grande partie de la population sur cette thématique. Ignorance des chiffres et de la réalité, ignorance des mécanismes qui les entourent.

Chacune et chacun d’entre nous a dans sa famille une femme qui a été violée. Et sans doute un homme qui un violé. Chacune, chacun d’entre nous est donc intimement concerné.e par cette question. Pourtant, alors que cette question a des conséquences massives en termes de santé, en termes économiques, en termes d’inégalités ou démocratiques, le niveau d’information et de connaissance reste très faible.

Le décalage entre notre imaginaire collectif (« Eh, franchement, ça va ») et la réalité des violences est incroyable.

Prenez deux minutes pour regarder autour de vous. 20% de vos collègues ont déjà subi du harcèlement sexuel. 10% de vos collègues sont victimes de violences conjugales. Chaque jour, plus de 200 femmes sont victimes de viol et plus de 800 d’agressions sexuelles. Dans 80% des cas, l’agresseur est connu de la victime. C’est un proche.

Les femmes racisées, les femmes lesbiennes, les femmes en situation de handicap subissent 2 à 3 fois plus de violences au travail ou dans l’espace public notamment.

Ouvrez les yeux. Cela ne se passe pas seulement à la télé ou dans des quartiers éloignés de chez vous. C’est l’appartement d’à côté, c’est votre tante, votre cousine ou votre copine d’enfance.

Chaque jour, chaque minute, autour de nous, des femmes sont brutalisées, violentées, humiliées, rabaissées, parce que femmes. Notre société est en guerre contre les femmes. Et nous ne nous donnons pas les moyens de l'arrêter.

© carolinedehaas

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.