carolinedehaas
Féministe
Abonné·e de Mediapart

159 Billets

2 Éditions

Billet de blog 25 nov. 2017

carolinedehaas
Féministe
Abonné·e de Mediapart

420 millions contre les violences... qui n'existent pas

Ou comment le gouvernement a roulé dans la farine à peu près tout le monde lors du 25 novembre. Un coup de maître.

carolinedehaas
Féministe
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Depuis le 25 novembre, Marlène Schiappa nous parle de 420 millions engagés par le gouvernement contre les violences.

Alors je vous propose d'en parler parce qu'en fait... ils n'existent pas. Du tout.

(Coucou Agence France-Presse, Le Monde, Le Figaro, Franceinfo et d'autres qui ont repris les chiffres du gouvernement sans vérifier) ⤵️

Ces 420 millions sont un chiffre issu de ce qu'on appelle le "DPT", Document de politique transversale. Un terme technique pour une idée simple.

Chaque année, les services de l'Etat recensent l'ensemble des dépenses relatives à un thème transversal.

Par exemple, sur l'égalité femmes - hommes, le DPT liste les dépenses du Ministère de Marlène Schiappa mais aussi de l'Intérieur, de la Santé, de l'international, etc... En général, on est pas exhaustif. Parce qu'on connaît pas toutes les actions menées en lien avec l'égalité.
Ce document est surtout un outil de communication permettant de montrer l'engagement global de l'Etat sur l'égalité.

Première #FakeNews, la ministre annonce une hausse de 120 millions. Comme l'a montré le journal Les Nouvelles News dans un excellent article, c'est... faux. En fait, ces 120 millions existaient déjà l'an passé. D'ailleurs, incroyable, le DPT 2017 explique dès son introduction que 400 millions sont recensés. Aucune augmentation donc. On reprend les crédits de l'an passé et on les reconduit.

Pire, deuxième #FakeNews (la plus grave à mon avis), Marlène Schiappa présente ces 420 millions comme dédiés aux violences. C'est encore faux.

Regardons par exemple le DPT 2017 et regardons comment sont répartis les crédits. Que trouve-t-on dedans ? Plein de choses très utiles mais qui n'ont pas toutes un lien avec les politiques publiques sur les violences.

Parmi ces 400 millions, on trouve par exemple des dépenses dans le cadre de la politique de la ville pour favoriser la réussite, notamment des filles (85 millions) - Page 88.
On trouve aussi les dépenses de l'Enseignement Supérieur pour financer des postes d'universitaire sur le genre et des programmes de recherches (80 millions) - Page 105
Ou les dépenses du ministère des affaires étrangères pour des projets de coopérations et de développement à l'étranger sur l'accès à l'école, à l'eau ou à l'agriculture bio (40 millions au total) - Page 147
Ou encore des dépenses de l'Etat pour l'emploi de garde d'enfant à la maison ou de places en crèche (66 millions) - Page 160

Reste au final pas du tout 400 millions sur les violences. Pas du tout.

(Les sceptiques, vous pouvez vérifier, le DPT 2017 est là avec ses 161 pages https://www.performance-publique.budget.gouv.fr/…/DPT2017_e…)

Bref. Emmanuel Macron et son gouvernement se foutent de nous. Sans gêne aucune.

#PasauRDV

Caroline De Haas, militante féministe

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Violences sexistes et sexuelles
Le youtubeur Léo Grasset visé par une enquête pour viol
Selon nos informations, une étudiante a déposé plainte à Paris. Elle accuse de « viol » le célèbre vulgarisateur scientifique et youtubeur, déjà visé par une enquête préliminaire pour « harcèlement sexuel ». De nouveaux témoignages font état de « problèmes de respect du consentement », mais également d’« emprise ».
par Sophie Boutboul et Lénaïg Bredoux
Journal — Asie et Océanie
Xi Jinping, le pompier pyromane
L’atelier du monde est au bout du rouleau et dans toute la Chine, des protestations réclament la fin des mesures draconiennes de contrôle social décidées au nom de la lutte contre le Covid. Le numéro un chinois est pris au piège de sa politique autoritaire.
par François Bougon
Journal — Transparence et probité
Le n°2 de l’Élysée, Alexis Kohler, s’enferre dans le déni face aux juges
Mis en examen pour « prise illégale d’intérêts » en septembre, le secrétaire général de l’Élysée se voit reprocher « sa participation » comme haut fonctionnaire, entre 2009 et 2016, à des décisions touchant le groupe MSC, lié à sa famille. Lors de son interrogatoire, il s’est dit « choqué » que « son intégrité » soit mise en cause.
par Martine Orange
Journal
Soupçons de fraude fiscale : la justice saisie du cas de l’ex-ministre Caroline Cayeux
La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) a fait savoir mardi qu’elle avait signalé au parquet de Paris le cas de Caroline Cayeux, ministre démissionnaire du gouvernement, soupçonnée d’évaluation mensongère de son patrimoine et de fraude fiscale.
par Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
Témoignage d'une amie Iranienne sur la révolution en Iran
Témoignage brut d'une amie Iranienne avec qui j'étais lorsque la révolution a débuté en Iran. Ses mots ont été prononcés 4 jours après l'assassinat de Masha Amini, jeune femme Kurde de 22 ans tuée par la police des moeurs car elle ne portait pas bien son hijab.
par maelissma
Billet de blog
Révolution kurde en Iran ? Genèse d’un mouvement révolutionnaire
Retour sur la révolte en Iran et surtout au Rojhelat (Kurdistan de l’Est, Ouest de l’Iran) qui a initié le mouvement et qui est réprimé violemment par le régime iranien dernièrement (plus de 40 morts en quelques jours). Pourquoi ? Voici les faits.
par Front de Libération Décolonial
Billet de blog
Lettre d'Iraniens aux Européens : « la solidarité doit s'accompagner de gestes concrets »
« Mesdames et messieurs, ne laissez pas échouer un soulèvement d’une telle hardiesse, légitimité et ampleur. Nous vous demandons de ne pas laisser seul, en ces temps difficiles, un peuple cultivé et épris de paix. » Dans une lettre aux dirigeants européens, un collectif d'universitaires, artistes et journalistes iraniens demandent que la solidarité de l'Europe « s'accompagne de gestes concrets, faute de quoi la République islamique risque de durcir encore plus la répression ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Voix d'Iran : la question du mariage forcé (et du viol) en prison
Ce texte est une réponse à la question que j'ai relayée à plusieurs de mes proches, concernant les rumeurs de mariages forcés (suivis de viols) des jeunes filles condamnées à mort.
par sirine.alkonost