Catherine Chabrun
Pédagogue, écologiste et militante des droits de l'enfant -
Abonné·e de Mediapart

240 Billets

3 Éditions

Billet de blog 17 juin 2015

Vous avez dit philo ?

Bac philo, bac philo... la musique de la journée sur toutes les radios, les télés, etc. La philosophie, on ne peut pas s’en passer aujourd’hui ! Et pourtant, la philo ce n'est pas pour tout le monde !

Catherine Chabrun
Pédagogue, écologiste et militante des droits de l'enfant -
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bac philo, bac philo... la musique de la journée sur toutes les radios, les télés, etc. La philosophie, on ne peut pas s’en passer aujourd’hui ! Et pourtant, la philo ce n'est pas pour tout le monde !

© 

Tous les candidats ne sont pas concernés. Seules certaines filières proposent des cours de philo, pour les « professionnels » restons dans l'utilitaire, la réflexion, ça ne sert à rien pour démonter un moteur, pour soigner un malade, pour couper les cheveux… et on n'a pas le temps !

Ces candidats au bac pro exclus de l’épreuve de philo, comment se sentent-ils aujourd’hui ? Même s’ils sont préoccupés par leurs épreuves, ils ressentiront cette indifférence, voire le mépris de notre société sur leur parcours scolaire. Sans oublier ceux qui ne passent pas le bac, ces milliers de jeunes invisibles.

Faut dire qu’ils ont l’habitude, ils se sont retrouvés pour la plupart au lycée professionnel, car ils étaient jugés incapables de suivre les filières générales et techniques, l’humiliation et le mépris de l’institution, ils connaissent. Heureusement, souvent ils retrouveront un peu d’estime d’eux et de confiance au sein du lycée professionnel qui leur offre un parcours restructurant et des professeurs bienveillants.

Mais pour autant, les disciplines qui ouvrent sur le monde, le questionnent, c’est fini : pas de philosophie et peu d’histoire-géo et de littérature.

Une partie de la jeunesse est ainsi considérée par notre système éducatif comme incapable de penser et de comprendre la complexité du monde

La philosophie, on ne peut pas s’en passer aujourd’hui !

Eh oui ! C’est dans la nature de l’être humain de se questionner sur le monde et dès ses premiers pas et ses premières expérimentations sur le monde.

Donner du temps à la réflexion, au questionnement dès la maternelle, c’est non seulement possible, mais indispensable.

Des temps de réflexion, de débat devraient ainsi jalonner toute la scolarité pour :

– Prendre conscience de ses représentations du monde et découvrir celles des autres, les exprimer et les transformer, car nourries des connaissances mutualisées.  

– Relier ce qu’on pense avec ce qu’on apprend est essentiel pour donner du sens aux savoirs qu’ils soient scolaires ou non et aux cultures familiales.

– Penser avec ses pairs avec l’accompagnement d’un adulte permet de se distancier des informations qui déferlent dans les médias et sur les réseaux.

– Chercher des informations, des textes pour consolider son discours et argumenter.

– Écouter, entendre les idées de l’autre et accepter de ne pas avoir le même avis.

Le nouveau socle commun publié en 2015 prévoit des temps de réflexion et de débat dans tous ses cinq domaines, utilisons-les, développons-les sans oublier les espaces éducatifs hors scolaire. Et les grands textes de philosophes trouveront naturellement leur place dans tous les établissements scolaires au grand plaisir des professeurs !

La réflexion, le questionnement et la mise en mots de sa pensée tout au long de la scolarité permettraient à tous les jeunes d’être des citoyens acteurs et auteurs de leur participation à la société.

Des enseignants, des éducateurs dès la maternelle l’ont compris, ce sont souvent des praticiens des mouvements pédagogiques et d’éducation populaire.

La philosophie tout au long de la vie et pour tous !

Réfléchir et questionner le monde, ce n'est pas que pour quelques-uns !

Notre monde a besoin de toute sa jeunesse !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Afrique
Kenya : le pays suspendu à des élections à haut risque
Mardi 9 août se déroulent au Kenya des élections générales. Alors que la population fait face à une crise économique et à une forte hausse des prix, ce scrutin risque de déstabiliser ce pays clé de l’Afrique de l’Est. 
par Gwenaelle Lenoir
Journal — International
L’apartheid, révélateur de l’impunité d’Israël
Le débat sur l’existence ou non d’un système d’apartheid en Israël et dans les territoires palestiniens occupés est dépassé. L’apartheid israélien est un fait. Comme le confirme l’escalade des frappes et des représailles autour de la bande de Gaza, il est urgent désormais de mettre un terme à l’impunité d’Israël et de contraindre son gouvernement à reprendre les négociations.
par René Backmann
Journal — Proche-Orient
Au moins trente et un morts à Gaza depuis le début de l’offensive israélienne
Parmi les victimes des frappes visant la bande de Gaza figurent six enfants et des dirigeants du groupe armé palestinien Djihad islamique. L’armée israélienne parle d’une « attaque préventive ».
par La rédaction de Mediapart (avec AFP)
Journal
Au Pérou, l’union du président de gauche et de la droite déclenche une déferlante conservatrice
Sur fond de crise politique profonde, les femmes, les enfants et les personnes LGBT du Pérou voient leurs droits reculer, sacrifiés sur l’autel des alliances nécessaires à l’entretien d’un semblant de stabilité institutionnelle. Les féministes sont vent debout.
par Sarah Benichou

La sélection du Club

Billet de blog
A la beauté ou la cupidité des profiteurs de crise
Alors que le débat sur l'inflation et les profiteurs de la crise fait rage et que nous assistons au grand retour de l'orthodoxie monétaire néolibérale, qui en appelle plus que jamais à la rigueur salariale et budgétaire, relire les tableaux d'Otto Dix dans le contexte de l'Allemagne années 20 invite à certains rapprochements idéologiques entre la période de Weimar et la crise en Europe aujourd'hui.
par jean noviel
Billet de blog
Réponse au billet de Pierre Daum sur l’exposition Abd el-Kader au Mucem à Marseille
Au Mucem jusqu’au 22 août une exposition porte sur l’émir Abd el-Kader. Le journaliste Pierre Daum lui a reproché sur son blog personnel hébergé par Mediapart de donner « une vision coloniale de l’Émir ». Un membre du Mrap qui milite pour la création d'un Musée national du colonialisme lui répond. Une exposition itinérante diffusée par le site histoirecoloniale.net et l’association Ancrages complète et prolonge celle du Mucem.
par Histoire coloniale et postcoloniale
Billet de blog
Michael Rakowitz, le musée comme lieu de réparation
À Metz, Michael Rakowitz interroge le rôle du musée afin de mettre en place des dynamiques de réparation et de responsabilisation face aux pillages et destructions. Pour sa première exposition personnelle en France, l’artiste irako-américain présente un ensemble de pièces issues de la série « The invisible enemy should not exist » commencée en 2007, l’œuvre d’une vie.
par guillaume lasserre
Billet de blog
Deux expos qui refusent d'explorer les réels possibles d'une histoire judéo-arabe
[REDIFFUSION] De l’automne 2021 à l’été 2022, deux expositions se sont succédées : « Juifs d’Orient » à l’Institut du Monde Arabe et « Juifs et Musulmans – de la France coloniale à nos jours » au Musée de l’Histoire de l’Immigration. Alors que la deuxième est sur le point de se terminer, prenons le temps de revenir sur ces deux propositions nous ont particulièrement mises mal à l'aise.
par Judith Abensour et Sadia Agsous